Lettre d'information du réseau Santé

Politique de la ville | Gérontologie | Insertion/formation | Handicap |
Santé | Economie solidaire | Social | Animation/jeunesse | Tessolidaire.com

N°265 - 08/05/2012

Assises Nationales IT S19

Edito

Santé : a voté !

Abrogation du droit d'entrée de 30 ¤ pour l'Aide Médicale d'Etat (AME), suppression du délit de racolage passif contre les personnes en situation de prostitution, fin de la gestion saisonnière de l'hébergement d'urgence, plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et l'exclusion... : François Hollande, élu le 6 mai président de la république, a pris des engagements fermes, tout au long de sa campagne, sur les thématiques relatives à la santé. Ces engagements doivent désormais être tenus.
Le nouveau président souhaite être jugé notamment sur le critère de la justice sociale.
Faire face à la détresse sanitaire et sociale des plus démunis, lever les obstacles administratifs et financiers qui éloignent du soin, mettre fin aux politiques iniques qui rendent malades, c'est ½uvrer pour un système de santé vraiment solidaire. C'est agir pour plus de justice. Il sera donc jugé là-dessus.

PS : à travers sa campagne 2012 votez santé, Médecins du Monde a essayé de peser sur le débat présidentiel. L'ONG maintient sa mobilisation jusqu'aux législatives de juin.

>> Donnez votre avis 

Pascal POURTAU - Chargé de mission en éducation pour la santé

Actualités

L'Afssaps devient officiellement l'ANSM

L'ANSM, ou Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, a officiellement vu le jour le 1er mai 2012. Elle remplace l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), afin de renforcer « la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé ». Un changement d'appellation, mais également de « mode de gouvernance et d'organisation », peut-on lire dans un communiqué de presse.
La nouvelle agence a des missions d'évaluation, d'inspection, de contrôle et de régulation. Elle y ajoute de nouvelles prérogatives, issues de la loi « médicament » et qui concernent en particulier la surveillance renforcée des produits de santé. L'ANSM devra ainsi « inciter au développement d'une recherche indépendante orientée sur la sécurité des produits, mener des études de suivi, recueillir des données d'efficacité et de tolérance, faire réaliser des essais cliniques contre comparateurs actifs et contre placebo par les industriels et obtenir de leur part la communication d'informations de nature à influencer l'évaluation d'un produit ». 

>> Donnez votre avis 

Changement à la tête du Conseil national du sida

Le professeur Patrick Yeni a été nommé à la présidence du Conseil national du sida. Chef de service de maladies infectieuses (hôpital Bichat, Paris), Patrick Yeni prend la succession du professeur Willy Rozenbaum, qui occupait ce poste depuis 2003. Pendant de nombreuses années, le professeur Yeni a coordonné les rapports d'experts sur la prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH. Créé en 1989, le Conseil national du sida a pour mission de donner son avis sur l'ensemble des problèmes posés à la société par cette maladie et de faire au gouvernement toute proposition utile.

>> Donnez votre avis 

Contraception : impact de la campagne 2011

Menée à l'automne dernier, la dernière campagne de l'Inpes sur la contraception interpellait les femmes sur l'adéquation de leur contraception - et plus particulièrement de la pilule - à leur situation personnelle, tout en rappelant la diversité des méthodes contraceptives.
Afin de mesurer l'impact de la campagne, un post-test en ligne a été mené auprès de 1 499 femmes et de 494 hommes âgés de 20 à 34 ans. Il montre notamment que le moyen de contraception le plus utilisé est la pilule - citée par 64,8 % des femmes interrogées -, suivie du préservatif masculin (14 %) et du dispositif intra-utérin (10 %). Et selon cette étude, la plupart des sondées (91 %) se déclarent très satisfaites ou plutôt satisfaites de leur contraception. Un chiffre qui atteint 94 % chez celles qui ont opté pour la pilule, même si 23 % d'entre elles disent l'oublier au moins une fois par mois.
La majorité des sondés ont apprécié la campagne, en particulier les femmes de 20-24 ans (86 %) et celles sous pilule (84 %). Elles l'ont jugée claire et facile à comprendre. Parmi celles qui oublient leur pilule au moins une fois par mois, 51 % considèrent qu'elle apporte de nouvelles informations. 

>> Donnez votre avis 

Mille bonnes raisons de courir

Plus 6,2 ans pour les hommes et 5,6 ans pour les femmes d'espérance de vie supplémentaire pour une pratique régulière du jogging ! Tels sont les résultats de l'étude Copenhagen City Heart présentés lors de la clôture du colloque EuroPRevent 2012, organisé par la Société Européenne de Cardiologie. Les chercheurs ont constaté que courir entre une heure et deux heures et demie par semaine, à raison de deux à trois séances, procurait le maximum d'avantages : meilleure absorption d'oxygène, augmentation de la sensibilité à l'insuline, amélioration du profil lipidique (élévation du bon cholestérol et diminution des triglycérides), baisse de la tension artérielle, amélioration de la fonction cardiaque, de la densité osseuse, de la fonction immunitaire, réduction des marqueurs d'inflammation, prévention de l'obésité et - last but not least - bien-être psychologique. 

>> Donnez votre avis 

A lire

Halte au gaspillage dans les cantines !

Dans une cantine type, près de 25 % des aliments achetés sont jetés. Plus de la moitié de ce gaspillage au moins pourrait être aisément évitée. À l'heure de la réduction de la dépense ublique, il y a là un gisement considérable d'économies.
>> Lire l'article : La lettre du cadre territorial du 01/05/2012

>> Donnez votre avis 

Faut-il supprimer les avantages fiscaux liés aux dons ?

Fin 2011, deux parlementaires, l'un UMP (Gilles Carrez), l'autre PS (Pierre-Alain Muet), ont déposé des amendements visant à réduire la déduction fiscale liée aux dons. Si leurs propositions avaient été votées, la réduction maximale de l'impôt obtenue grâce à la combinaison de plusieurs dispositifs aurait été abaissée à 10 000 euros. Pour Gilles Carrez, par ailleurs rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale, « les taux de réduction d'impôt, portés depuis 2004 à 66 % pour les associations sportives ou culturelles et à 75 % pour les associations caritatives, sont excessifs et n'ont pas d'équivalent en Europe ». Et de s'interroger : « L'État a-t-il les moyens d'une telle générosité ? »
L'opposition s'est manifestée y compris au sein du gouvernement. Après Roselyne Bachelot, qui avait exprimé son opposition à l'amendement, c'est Valérie Pécresse, la ministre du Budget, qui a donné un avis défavorable en indiquant qu'en période de crise, « pour supprimer ce système, il faudrait remplacer les dons par des subventions », ce qui, bien sûr, ne pouvait être à l'ordre du jour. Du côté des associations et autres organismes de collecte de dons, comme France Générosités, on a assisté à une levée de boucliers. Coordination Sud a ainsi clamé que « toute action de plafonnement ou de réduction des avantages fiscaux reviendra très certainement à une baisse importante des dons aux associations ». Même son de cloche à la Croix-Rouge : « L'impact négatif à la fois sur le nombre mais aussi sur le montant des dons en serait certainement très important »...
>> Lire l'article : Associations mode d'emploi n° 136 

>> Donnez votre avis 

Formation

FORMATION DIPLOMANTE

Les Formations d'Experts vous invite à découvrir lors de nos réunions d'information le Mastère Spécialisé en Management Public Territorial que nous organisons en partenariat avec Grenoble École de Management.



Vous trouverez toutes les informations concernant ce programme d'excellence en consultant le contenu pédagogique et les informations pratiques cliquez ici

Calendrier des réunions d'information (dates et lieux) :

Paris
Mercredi 23 mai 2012
Mercredi 20 juin 2012


de 18h30 à 20h00
Groupe Moniteur
17, rue d'Uzès
75108 Paris cedex

Grenoble
Mardi 15 mai 2012
Mardi 19 juin 2012


de 18h30 à 20h00
Grenoble École de Management
12, rue Paul Semard
38000 Grenoble

Lyon
Mardi 22 mai 2012
Jeudi 7 juin 2012
Mardi 26 juin 2012


de 18h30 à 20h00
Cabinet Philippe Petit & associés
31, rue Royale
69001 LYON

Vous souhaitez confirmer votre présence ?
Précisez le lieu et la date de votre choix à l'adresse e-mail mastere@territorial.fr.

Plus d'informations :
Celine VACCA
Tel : 04 76 65 84 40

Offres d'emploi

Dernière minute

>> 25 offres d'emploi en ligne.

Vous recrutez ?

Pour diffuser une offre d'emploi et recevoir un devis personnalisé, contactez le service commercial.
Lettre du cadre Techni.Cités Associations mode d'emploi Profession territoriale
04 76 65 79 23 ou offres.emploi@territorial.fr.

Dessin d'actu.

Dessin d'actu

Nouveauté

Classeurs avec mise à jour n°20

Diriger un service de restauration municipale ou scolaire
Diriger un service de restauration municipale ou scolaire

Lettre d'information du réseau Santé
@ TERRITORIAL - Société d'édition et de presse des collectivités territoriales