Lettre d'information du réseau Santé

Politique de la ville | Gérontologie | Insertion/formation | Handicap |
Santé | Economie solidaire | Social | Animation/jeunesse | Tessolidaire.com

N°259 - 21/03/2012

Edito

Fraternité privatisée

Faisant suite à la franchise de 1 € sur les consultations médicales en 2004, puis à l'installation du forfait hospitalier en 2006, la politique de santé de ces dernières années s'inscrit, selon les pouvoirs publics, dans une logique de « responsabilisation des assurés sociaux ».
Apparaissent alors, en janvier 2008, les franchises de 50 cts par boîte de médicaments et acte paramédical et de 2 € lors d'un recours à un transport sanitaire. En 2010, le forfait hospitalier passe de 16 à 18 €. Viennent ensuite le dispositif du parcours de soins qui, s'il n'est pas respecté, implique un moindre remboursement, ainsi qu'une vignette orange qui fait passer des médicaments jusqu'alors remboursés à 35 % à 15 %.
En janvier 2011, les médicaments à vignette bleue jusqu'alors remboursés à hauteur de 35 % le sont désormais à 30 %, les dispositifs médicaux passent d'un remboursement de 65 % à 60 %. Un mois plus tard, un décret augmente le reste à charge pour les actes médicaux coûteux.
Enfin, dans le cadre du plan de rigueur, une hausse de taxations des contrats d'assurance santé complémentaire responsables et solidaires de 3,5 % est annoncée. En deux ans, ces contrats, qui n'étaient auparavant pas taxés, le sont désormais à hauteur de 7 %.

En diminuant la part des dépenses mutualisées par la collectivité, ces mesures réduisent, de facto, la solidarité entre bien portants et malades qui constitue le ressort même de notre assurance-maladie. Derrière le discours de façade sur la responsabilisation, il y a donc une finalité politique qui vise à un glissement progressif vers une prise en charge individuelle et privatisée de la santé. Bien loin de l'idéal de départ.

>> Donnez votre avis 

Pascal POURTAU - Chargé de mission en éducation pour la santé

Actualités

Attaques cérébrale ou cardiaque : composez le 15

En France, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) représentent la première cause de handicap physique chez l'adulte et la troisième cause de mortalité. Près de 130 000 AVC surviennent chaque année. Ils sont responsables, dans plus de 2/3 des cas, de séquelles lourdes et irréversibles qui se portent sur les fonctions neurologiques (hémiplégie, aphasie...).
Chaque année, l'infarctus du myocarde (IDM) touche 120 000 personnes en France et est responsable de 50 000 décès par an. En cas d'attaque, chaque minute compte : seule une intervention réalisée en urgence et dans les plus brefs délais permet de réduire les dégâts occasionnés.
Quels sont les signes précurseurs d'une attaque ? Que faut‐il faire en cas de suspicion ?
L'IREPS Rhône‐Alpes (Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé) lance en Rhône‐Alpes une campagne d'information et de sensibilisation auprès du grand public pour inciter à contacter immédiatement le 15 en cas de signes d'une attaque cérébrale ou cardiaque.
Cette campagne est réalisée avec le soutien du Conseil régional Rhône‐Alpes et de l'Agence régionale de santé Rhône‐Alpes, en partenariat avec l'Assurance Maladie et les centres d'urgence de la région Rhône‐Alpes.
>> Voir la campagne

>> Donnez votre avis 

Diabète de type 2 : une affection qui progresse

Depuis quelques années, le diabète, et notamment celui de type 2, progresse dans les pays développés à une vitesse qui inquiète les autorités sanitaires. En France, on estime qu'à ce jour, plus de 3,5 millions de personnes sont diabétiques, et 2,9 millions d'entre elles sont atteintes d'un diabète de type 2.  D'après les dernières projections faites par la Cegedim Strategic Data (CSD), spécialiste des études de marché dédiées à l'industrie de la Santé, le nombre de Français touchés par un diabète de type 2 pourrait atteindre les 5 millions en 2022, si rien n'est fait pour enrayer cette épidémie des temps modernes.
L'augmentation croissante du nombre de personnes diabétiques est certes liée au vieillissement de la population, mais aussi aux habitudes de vies : sédentarité et surpoids sont connus pour jouer un rôle clé dans le développement de cette affection chronique...

>> Donnez votre avis 

Un observatoire transalpin de promotion de la santé

Quatre régions transfrontalières entre France et Italie (Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Piémont et Ligurie) lancent une plateforme commune d'information et d'échanges en santé publique : l'Observatoire transalpin de Promotion de la SAnté (OPSA).
OPSA constitue un outil de pilotage et d'aide à la décision pour les acteurs locaux de santé, en vue d'améliorer la santé et le bien-être de la population. Un projet européen de ce type a déjà été lancé dans la vallée du Rhin supérieur.
>> En savoir plus : www.opsa.eu

>> Donnez votre avis 

Hépatite C : prise en charge des effets indésirables

Les symptômes de l'hépatite C et les effets secondaires des médicaments utilisés pour la traiter peuvent provoquer des malaises chez les personnes touchées. Certains des symptômes et effets secondaires du traitement sont parfois même invalidants en ce sens que leur manifestation physique ou psychologique exerce un impact négatif sur la vie quotidienne. Les tâches simples de la vie courante deviennent ardues et certaines personnes peuvent trouver difficile de travailler.
C'est pourquoi, le Réseau canadien d'info-traitements sida édite un guide qui a pour objet d'aider les personnes vivant avec une hépatite virale chronique C à mieux gérer les symptômes les plus courants et les effets indésirables des traitements.
>> Télécharger le guide

>> Donnez votre avis 

A lire

Le document unique, pour évaluer et planifier les risques

Rendu obligatoire par le décret n° 2011-1016 du 5 novembre 2001, le document unique est l'instrument incontournable de la mise en œuvre des mesures de prévoyance et de sécurité du personnel. Plus le personnel de l'association aura été consulté lors de l'élaboration de ce document et plus son rôle préventif et pédagogique sera renforcé. Tout employeur, dès lors qu'il emploie un ou plusieurs salariés, est tenu d'assurer leur sécurité au travail (article L.4121-1 du Code du travail) : « L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. » Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d'information et de formation et la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
>> Lire l'article : Associations mode d'emploi n° 137

>> Donnez votre avis 

Culture : un levier face à la crise

La crise n'épargne pas la culture. Mécènes et donateurs réduisent leurs apports, tout comme les États et les collectivités locales. À rebours de cette tendance, une étude de Kurt Salmon l'affirme : c'est le moment d'investir. La culture change de statut et est aujourd'hui considérée comme un investissement générateur de retombées positives, tant pour l'économie d'un territoire que pour l'ensemble de la société. Explications avec Jean-Pascal Vendeville qui a dirigé l'étude.
>> Lire l'interview : La Lettre du Cadre territorial du 15/03/2012

>> Donnez votre avis 

Formation

Les formations d'Experts vous proposent ...

Le "bio" en restauration collective

le 05/04 à Paris
Consultez le programme ...

Objectifs :
• Qu'est-ce que l'agriculture biologique ? Qu'est-ce qu'un produit bio ? Quels enjeux pour demain ?
• Enjeux, atouts et contraintes de l'introduction de produits biologiques dans les marchés publics
• Comment promouvoir les produits bio dans la commande publique ?
- Comment bâtir un projet de restauration collective bio au sein d'une collectivité

Plus d'informations au 04 76 65 61 00 ou par e-mail formation@territorial.fr

Découvrez l'ensemble de nos formations - Cliquez ici

Offres d'emploi

Vous recrutez ?

Pour diffuser une offre d'emploi et recevoir un devis personnalisé, contactez le service commercial.
Lettre du cadre Techni.Cités Associations mode d'emploi Profession territoriale
04 76 65 79 23 ou offres.emploi@territorial.fr.

Dessin d'actu.

Dessin d'actu

A savoir

Carrières Publiques

Carrières Publiques


En savoir plus...

Lettre d'information du réseau Santé
@ TERRITORIAL - Société d'édition et de presse des collectivités territoriales