Lettre d'information du réseau culture

Emploi | Réseaux | Presse en ligne | Librairie en ligne | Base de données | Territorial.fr | Chiffres OJD

N°451 - 21/12/2015

Edito

Sur ce deuxième édito qui fait référence donc à ce texte que j'ai écrit pour les assises de la ville et de la communauté d'agglomération d'Alençon, je voudrais vous parler d'un certain nombre d'éléments qui concernent plus particulièrement les enfants et les jeunes :
À partir de dix ans un enfant passe plus de temps devant un écran qu'à l'école : 1032 heures par an pour les écrans et 840 heures pour l'école. Les jeunes se connectent plus de 20 heures par semaine, ce qui montre une forte assiduité. Ceci est lié au fait que ces supports (Smartphones, tablettes) sont devenus déambulatoires et de plus en plus connectés au corps. On communique, on télécharge, on joue, on crée de plus en plus en ligne. Les enfants et les jeunes ont aujourd'hui une détention précoce et massive d'équipement numérique en propre qui viendra renforcer ce que Hervé Glevarec a appelé « la culture de la chambre ».

Le Web est devenu un élément plus important de communication que la relation dans la famille, avec ses amis. C'est devenu un terreau commun dont ils sont tous imprégnés. Pour autant, ceux qui sont sur le net sont ceux qui consomment le plus de pratiques artistiques et culturelles sous forme, souvent, d'allers et retours entre ces pratiques virtuelles et le monde réel.

La lecture de magazines et de la presse se substitue à celles des livres. Les adolescents sont les plus gros consommateurs de culture mais ils disparaissent de l'offre institutionnelle. Les transmissions de savoir ne se font plus dans la verticalité descendante d'un sachant à un élève, mais avec de nouveaux espaces de légitimation horizontaux de pair à pair (pear to pear). Cela crée un nouveau rapport au temps : multi activités immédiates, discuter, regarder un film, surfer etc. Cela crée tout à la fois une démultiplication et une déprogrammation des temps consacrés à la culture.

Cela crée une porosité entre culture, distraction, communication. Les frontières du privé et du public changent, en particulier sur la question d'intimité.

L'autre effet qu'ont créé ces rapports à ces objets culturels numériques, c'est que l'on est tout à la fois éclectique et omnivore. On prend en considération des événements et des éléments de culture mondialisée et en même temps on a une connaissance micro locale des cultures. Aujourd'hui c'est le fonctionnement réseau ou en communauté qui prévaut dans les jeunes générations. L'expérience personnelle est valorisée au détriment des valeurs universelles de la culture. L'autre élément important de cette culture numérique est la modification des modes de production et des contenus culturels, des labellisations. L'auteur n'est plus l'auteur. L'œuvre est remise en question. Les médiateurs d'aujourd'hui sont les webmasters, ceux qui détiennent le code.

La culture consacrée est remise en question. Des pans entiers de culture liée aux humanités mais aussi les cultures spécifiques ouvrières ou rurales disparaissent. Il n'y a plus de référence collective dans le vivre ensemble mais la construction de communautés qui, comme des archipels, construisent des identités collectives.
Nos équipements ne sont plus prescripteurs vis-à-vis des usages des jeunes. C'est la dynamique de réseaux, de communautés d'intérêts d'individus isolés, voire éloignés socialement et géographiquement, qui se retrouvent autour d'un usage ou d'une pratique. L'école, les équipements culturels et la famille ne détiennent plus le monopole du savoir et de la culture ni même de la définition d'une œuvre d'art.

Nos politiques culturelles se sont, jusqu'à aujourd'hui, construites sur l'offre. Elles doivent impérativement prendre en considération ces évolutions si elles veulent impliquer ces jeunes et leurs usages.
Ce sont ces réseaux et ces communautés qui sans arrêt les redéfinissent dans un spectre plus large de rapport aux œuvres et qui nous laissent, nous « digital immigrants », en retrait des usages de ces nouveaux codes.
Ce décalage qui rejoint aussi la perception que nous avons de la jeunesse doit nous amener à repenser les modes d'actions des instances de transmission que sont la famille, l'école (le lien entre culture et savoir) et les institutions culturelles (la médiation).

Les politiques publiques en général et celle de la culture en particulier ont une grande responsabilité face à ces évolutions.

Merci à Sylvie Octobre et Chantal Dahan dont les travaux ont inspiré ce texte.

Et bonnes fêtes de fin d'année...

>> Donnez votre avis 

Vincent Lalanne, Consultant

Actualités

Dernières nouvelles avant 2016 :

Cela m'avait échappé la convention cadre entre les Parcs Naturels Régionaux et la Ministère de la Culture (la convention ici)

Du coté des « Echos » l'économie de la culture croit plus vite que le PIB, lire aussi l'étude d'Ernst & Young sur le sujet.

Où en est-on avec le projet de loi numérique ?

Pour le projet de loi sur la création artistique l'architecture et le patrimoine, reprise des discutions au Sénat début janvier 2016

>> Donnez votre avis 

 

Rencontres, séminaires, colloques...

La Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône (BDP13) et le laboratoire de l'IREMAM (MMSH), organisent un colloque intitulé Images, jeunesses et sociétés dans le monde arabe et méditerranéen, les 14 et 15 janvier, à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Demande d'information ici

 

Culture sur le Web

La Direction régionale des affaires culturelles Rhône-Alpes ouvre le site Art et histoire Rhône-Alpes - Patrimoines des Villes et Pays d'art et d'histoire.

 

Education artistique et culturelle

A lire :

L'intégration de l'histoire des arts dans la scolarité : l'éducation artistique réconciliée avec l'éducation culturelle ? par Jean-Miguel Pire, directeur-adjoint de HISTARA EA 7347 (EPHE)

>> Donnez votre avis 

 

Associations

DLA : A partir des rapports synthétiques sur les accompagnements saisis dans les bases de données des DLA et centralisés par l'Avise, Opale en tant que CRDLA Culture opère un traitement statistique qui permet d'offrir chaque année une lecture quantitative des accompagnements des structures culturelles. Lire la suite sur le site de la COFAC

Les "essentiels de la vie associative dans les départements" sont réalisés par l'association Recherches et Solidarités avec le soutien du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. Ils regroupent, sur 4 pages, les principales données chiffrées sur la vie associative de chaque département français : nombre d'associations, de bénévoles, d'employeurs et de salariés, comparaison avec la moyenne nationale et évolution dans le temps...

 

Droits culturels

Langues régionales : vers l'abandon de la ratification de la Charte européenne et la proposition d'une nouvelle loi « relative à l'enseignement immersif des langues régionales et 
à leur promotion dans l'espace public et audiovisuel ».

 

A lire

Trois formes innovantes de mutualisation dans le secteur culturel, une fiche proposée par la NACRE
Celle ci propose aussi une fiche sur gouvernance et projet artistique...

Pour une approche terminologique des champs médicaux, culturels et sociaux par nos mais belges de Culture et démocratie un exemple qu'il serait intéressant de développer en France...

>> Donnez votre avis 

 

Mobilité

Département du Calvados : Franck Lemennais est nommé DGA Culture-Education, précédemment Directeur de l'autonomie au sein de cette même collectivité.
La Condition Publique à Lille : Jean-Christophe Levassor a été choisi pour diriger cette nouvelle structure. Il était jusqu'alors directeur culture de Lille Métropole.
Christian Schnell, est le nouveau Directeur du pôle Culture de la Ville de Metz. Il était le directeur de Moselle Arts Vivants.
Pierre Lungheretti, est le nouveau directeur général pour la Cité internationale de la bande dessinée d'Angouleme. Il était DRAC de Poitou-Charente, après avoir exercé au cabinet du ministre Frédéric Mitterand jusqu'en 2012.

Offres d'emploi

accueil | info éditeur | contact | tous nos sites | diffusion contrôle | données personnelles
modifier / supprimer vos abonnements | modifier votre adresse email d'inscription
Lettre d'information du réseau culture
@ TERRITORIAL - Société d'édition et de presse des collectivités territoriales