Lettre d'information du réseau culture

Emploi | Réseaux | Presse en ligne | Librairie en ligne | Base de données | Territorial.fr | Chiffres OJD

N°449 - 23/11/2015

Edito

Je pensais écrire un édito sur les futures élections régionales et sur la culture dans les politiques publiques des régions mais l'actualité dramatique de la nuit du 13 au 14 novembre dernier m'a fait apparaître dans l'instant comme assez futile de vous parler de compétences, d'économie créative ou de CTAP... J'y reviendrai sûrement après les élections.
Le Bataclan est une salle parisienne très connue pour être à la pointe dans sa programmation qui est tout à la fois exigeante et éclectique. C'est un des nombreux espaces de culture et de liberté qu'offre Paris dans un arrondissement qui n'en manque pas. Je vais souvent dans ce quartier depuis que mon fils y habite (il était au Stade de France ce soir-là ; tout va bien pour lui et pour ses amis). C'est un quartier animé, multiculturel, très parisien. On y trouve encore quelques artisans, beaucoup de petits commerces de toutes sortes, des restaurants de toutes nationalités et surtout des cafés et des brasseries où le soir on boit des coups en écoutant de la musique et en fumant sur les trottoirs. C'est un quartier qui a deux vies, comme ailleurs à Paris ou en France, une le jour et une la nuit. On y vient de loin pour y passer la soirée rue Oberkampf, rue Jean Pierre Timbaud, rue de la Fontaine au Roi ou plus au nord vers le canal Saint Martin. Début novembre, un soir, j'y attendais mon fils sous l'auvent d'un café. Je regardais avec plaisir cette vie qui s'agitait faite de saluts, de bises, de conversations sur le travail de chacun, d'échanges avec le clochard du coin installé devant le Monop, d'Happy Hours ou d'After Work, comme on dit aujourd'hui. Il y avait une petite pluie, mais le temps était doux et propice à sortir, ce que nous avons fait en allant dîner dans un restaurant basque.
Je vous raconte tout ça parce que j'ai envie de vous parler de la vie, de la vie la plus quotidienne, la plus banale qui soit, la vie de tous les jours : aller voir un match de foot, boire un coup, flâner, manger au restaurant, aller écouter de la musique, attendre quelqu'un sous l'auvent d'un café...
Ils n'ont rien fait d'autre que ce que nous faisons tous les jours, vivre simplement les instants d'une soirée douce et paisible d'une fin de semaine, et ils en sont morts. Pour moi et pour nous tous c'est insupportable, c'est inconcevable, c'est inadmissible, c'est un traumatisme. Des hommes ont tué froidement aux fusils de guerre des femmes et des hommes qui dansaient, mangeaient, buvaient, discutaient, s'aimaient. Ils nous ont touchés au plus simple de ce que nous sommes, des êtres sensibles épris de liberté et de joie de vivre. Par la violence inouïe de ces actes de carnage ils ont tenté de nous imposer un sentiment de peur et une expression de haine. Ils veulent nous attirer vers la part sombre de notre humanité, faite de violence, de radicalité et d'obscurantisme.
Rien n'y fera et de toutes nos forces, par nos convictions, par nos valeurs, par nos cultures ouvertes et généreuses, nous résisterons. Nous résisterons parce que rien ne vaut la vie, notre vie, notre banale vie singulière et plurielle.

>> Donnez votre avis 

Vincent Lalanne, Consultant

Actualités

Persévérer dans la liberté et le Partage.

Le message de la FNCC suite aux attentats du 13 novembre dernier


Ce 13 novembre, 130 personnes ont été tuées - et 351 blessées - pour le simple fait de vivre librement dans un pays libre. Elles ont été assassinées pour leur simple manière de vivre, la nôtre. Notre pensée va vers eux et vers leurs proches.
Le peuple de France a été meurtri dans sa diversité, dans son art de vivre.
C'est encore le temps de la sidération et du deuil. Mais aussi de l'interrogation. Il faut parler. Se parler toujours et encore. Ne pas se taire. Le terrorisme provoque la peur et croît sur le silence que la peur génère. Il faut continuer à cultiver le vivre-ensemble, le partage des émotions, de la pensée.
Les Franciliennes et les Franciliens nous montrent, par leur sang-froid, ce chemin. Un chemin pour préserver la République, pour défendre les arts, la culture. C'est plus que jamais un impératif. Certes les questions sont nombreuses, dif ciles, mais elles doivent nous renforcer dans notre engagement politique en faveur des arts et de la culture, en faveur de la liberté.

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 

Spectacle vivant

Le message des acteurs du monde de la musique et du spectacle vivant suite aux attentats du 13 novembre

Nous, professionnels, artistes, auteurs, syndicats, fédérations et réseaux, organismes de soutien et de ressources, sociétés civiles du monde de la musique et du spectacle vivant, aujourd'hui encore blessés et consternés par l'horreur, sommes debout et déterminés, en mémoire de toutes les victimes et solidaires de toutes les personnes dans leurs pratiques culturelles.

>> Lire la suite 

 

Actualités

A quoi sert votre région pour la culture ? un dossier de France Culture (avec une cartographie des budgets)

>> Donnez votre avis 

 

Rencontres, séminaires, colloques...

L'innovation sociale au service de l'innovation artistique. Quand penser différemment son organisation interne favorise le projet artistique. Mardi 24 novembre 2015 de 9h30 à 17h00 à Saint-Etienne organisé par la NACRE

Les 13e Rencontres Passeurs d'Images se tiendront du 17 au 19 décembre, aux Docks - Cité de la Mode et du Design, 34, quai d'Austerlitz, à Paris 13e.
L'association De l'aire propose une journée consacrée à Faire de l'urbanisme une démarche culturelle et participative dans les territoires ruraux et périurbains, le 17 décembre, de 9h à 18h, à Eurre (Drôme).

Le labex ICCA et le LabSIC de l'Université Paris 13 organisent un colloque international intitulé Culture et (in)dépendances. Les enjeux de l'indépendance dans les industries culturelles, les 26 et 27 novembre, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Deux regards sur la diffusion dans le spectacle vivant le 14 décembre à partir de 9h30 à l'Athéneum à Dijon avec en particulier François Ribac qui présentera l'étude « la fabrique de la programmation culturelle ».

La belle saison et après ? Une rencontre professionnelle organisée en partenariat avec l'Université Bordeaux Montaigne les 10 et 11 décembre à Bordeaux et Pessac rendra compte de cet engagement et envisagera l'avenir en organisant le débat autour de deux thèmes : « Territoires et temporalités » et « Esthétique, politique et jeunes publics ».

 

A lire

Un article de Libération : spectacle vivant, la répartition générale.

>> Donnez votre avis 

 

Formation

L'offre 2016 de formation de l'ARCADE en PACA

Cycle Nationale 2016 de l'Observatoire des politiques culturelles de Grenoble : Inventer les territoires culturels de demain

 

Patrimoine

Un petit guide pour sécuriser le patrimoine immobilier des églises

 

Territoires et décentralisation

Les collectivités locales devraient bientôt pouvoir évaluer leurs politiques publiques à l'aune des nouveaux indicateurs de richesse définis par le gouvernement à partir d'une grande consultation lancée au printemps par le Conseil économique, social et environnemental (Cese) et France Stratégie.

Les associations d'élus des grandes villes (AMGVF) et des communautés urbaines (Acuf) ont officialisé leur fusion le 6 novembre à Lyon en présence du Premier ministre. Forte de ses 99 membres, France urbaine espère bien peser dans la mise en œuvre de la réforme territoriale et dans les négociations à venir avec l'exécutif sur les grandes réformes, comme sur la dotation globale de fonctionnement à lire dans Le courrier des maires et des élus locaux.

 

Enseignements artistiques

Fleur Pellerin veut réduire les écarts entre écoles nationales et écoles territoriales supérieures d'art

>> Donnez votre avis 

 

Education artistique et culturelle

La version 2015 de l'enquête « sur la mise en œuvre des nouveaux temps périscolaires et ses impacts financiers pour les communes » vient d'être rendue publique. Réalisée par la Caisse Nationale des Allocations familiales (Cnaf), en collaboration avec l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF), elle permet de tirer les premiers éléments de bilan de la généralisation des nouveaux temps périscolaires, à la rentrée 2014, à l'ensemble des maternelles et élémentaires publiques, mais on n'y parle pas des contenus...

>> Donnez votre avis 

Offres d'emploi

accueil | info éditeur | contact | tous nos sites | diffusion contrôle | données personnelles
modifier / supprimer vos abonnements | modifier votre adresse email d'inscription
Lettre d'information du réseau culture
@ TERRITORIAL - Société d'édition et de presse des collectivités territoriales