Lettre d'information du réseau culture

Emploi | Réseaux | Presse en ligne | Librairie en ligne | Base de données | Territorial.fr | Chiffres OJD

N°439 - 25/05/2015

Edito

Suite à l'édito de la semaine dernière, cafardeux me dit ma correctrice et relectrice habituelle, j'ai reçu de la part de certains d'entre vous des remerciements et des remarques positives. Une fois n'est pas coutume, à moi de vous remercier de me lire et de m'envoyer ces messages et ces remarques. Pour sortir de l'embarras que j'exprimai la semaine dernière et sortir de « l'inculture » que je dénonçais, je vais aborder un sujet vaste, complexe et qui m'est souvent demandé dans mes activités professionnelles : donner du sens et des objectifs aux politiques culturelles aujourd'hui. Aie ! Je suis bien en peine de pouvoir le faire où même l'écrire, mais puisque je me suis donner ce challenge je vais tenter d'en donner l'aperçu que j'en ai à travers mes rencontres et mes échanges lors de mes déplacements aux six coins de la France.

La première impression qui me vient, est que quand je pose cette question, mes interlocuteurs élus ou professionnels ne répondent pas directement mais prennent deux tangentes. Soit ils expriment des considérations générales : les politiques culturelles participent à l'attractivité du territoire, à la cohésion sociale, au vivre ensemble, au développement personnel, à la créativité. Soit ils passent directement à la question des moyens et de la mise en oeuvre et expriment souvent que c'est parce qu'ils sont à la recherche du sens qu'ils font appel à moi...

La deuxième chose que je peux dire sur cette question, c'est que cette question du sens et des objectifs est souvent perturbée ou complexifiée par d'autres impératifs qui ne sont pas à proprement culturels : l'impératif budgétaire, la posture des élus en la matière, la place ingrate de la culture dans la politique des territoires (cerise sur le gâteau, supplément d'âme...je vous passe les expressions de cette relégation).

Ce sens peux aussi s'exprimer par de fameux oxymores : faire de l'excellence pour toucher le plus grand nombre (l'élitisme pour tous), favoriser l'accès de la culture à tous en fidélisant les publics (la culture pour chacun), faire mieux (voire plus) avec moins (la culture pour rien).

Bon ! Ce qui amène souvent à se poser la question du sens est la contrainte dans laquelle se trouvent ces politiques aujourd'hui. L'économie dame le pion de la culture et l'oblige à exprimer ses choix. Donner du sens revient alors à exprimer des choix et les expliciter au regard d'une situation de tension, et c'est à cet endroit que nous attendons des politiques.

Une remarque à ce propos, si cela n'a pas toujours été le cas : des objectifs clairs ont souvent été développés en dehors de toute situation de contrainte ou de tension. C'est donc moins devenu monnaie courante aujourd'hui (justement parce qu'elle n'est plus courante).

Aujourd'hui il arrive que le sens de ses politiques s'inscrivent dans des propos qui grattent : plaire au plus grand nombre, faire de la culture populaire, faire une culture divertissante, et je reste soft dans ces formulations


Alors quelles sont les pistes du consultant là dessus ? Quelle est la recette miracle ? Il n'y en a pas ! Bien sûr ! Je ne vais pas vous livrer un vadémécum des objectifs clé en main. Je vais seulement vous rappeler modestement certaines choses. Ce sens aujourd'hui ne peut se rechercher que dans la concertation et dans une relation renouvelée et fraternelle avec les habitants de vos territoires. Il ne peut pas y avoir de modèle en la matière mais certainement une conduite qui tient aux valeurs de notre république et peut être à une dimension particulière que j'aime à appeler l'Homme à la recherche de son humanité.

Bernard Maris dans la très bonne revue gratuite belge « Agir par la culture » (n°41 Printemps 2015) nous disait ceci : « La nature humaine a un penchant égoïste, violent très fort, mais elle a aussi un penchant altruiste. Chaque fois que vous avez un type qui se noie, vous avez toujours un brave type qui va se précipiter pour essayer de le sauver (...) La laïcité est fondée sur ce besoin d'altruisme et sur ce désir d'altruisme : la fraternité. Et c'est exactement la laïcité. La fraternité de tout le monde, la fraternité anonyme et je dirais même que la fraternité anonyme existe dans le peuple » et il dit plus loin « Les artistes sont pour moi des sentinelles, ce sont des vigies, ce sont eux qui sont à la proue du bateau et qui voient arriver l'iceberg. (...) Donc les artistes pressentent ce qui se passe, ce sont des gens d'une utilité total »

Voilà ce sont des paroles comme celles ci qui me font avancer et trouver du sens dans mon activité et pour les politiques culturelles. Rien à ajouter.

>> Donnez votre avis 

Vincent Lalanne, Consultant

Actualités

Festival de Cannes : les retombées économiques du festival sur Cannes et sa région, et la création d'emploi liée au cinéma et Ile de France surtout et un peu en région.

Dominique Bussereau président UMP des Charentes Maritimes est le nouveau présidant de l'ADF. La cinquième commission de l'ADF s'intitule : Politiques territoriales : politiques touristiques, culturelles, sportives. Jeunesse. Communication et marketing territorial. Son président sera élu avec les autres 11 présidents des commissions (8 de droite et 4 de gauche) le 1O juin prochain.

Politique culturelle : ce qui a officiellement changé en trois années, un article documenté de « Actua Litté »

Manuel Valls reconnaît que la baisse du budget du Ministère de la Culture en 2013 et 2014 était une « erreur » un « signe négatif ».

Une trentaine de ville s'engage dans les pactes culturels et la carte des villes signataires (la « cartopacte » !). Je vous en parle dans quinze jours...

>> Donnez votre avis 

 

Education artistique et culturelle

Le nouveau PEDT Mode d'emploi (Projet éducatif de territoire) est sorti : les 4 étapes, des exemples de projets, des outils d'aide à la rédaction sont proposés aux collectivités territoriales qui s'engage dans cette démarche.

>> Donnez votre avis 

 

La question de la semaine

Où en est-on des effets de la baisse de la dotation générale de fonctionnement ?
L'investissement des collectivités locales baisse de façon brutale et entraine une baisse des dépenses, le déficit de ces mêmes collectivités régresse selon l'INSEE.

>> Donnez votre avis 

 

Spectacle vivant

Les Assemblées Générales du Syndicat National des Arts Vivants (SYNAVI) et du Syndicat des Cirques et des Compagnies de Création (SCC), qui se sont tenues respectivement le 15 mars à Lyon et le 30 mars à Paris, ont officialisé la création de la Fédération des Structures Indépendantes de Création et de Production Artistique (FSI-CPA) qui représente 400 entreprises du spectacle vivant.

 

Rencontres, séminaires, colloques...

Les lois MAPTAM et NOTRe : Où en est-on ? Mardi 2 juin de 9h30 à 12h30 à Dijon au bureau de Liaisons Arts Bourgogne. Coût d'inscription : 10 euros, gratuit pour les adhérents du lab. Inscription obligatoire jusqu'au 27 mai.
Une matinée à l'intention des professionnels de la culture a pour objectif de décrypter les tenants et les aboutissants de ces lois,
et d'identifier les points de veille et de vigilance à avoir dans leur application du point de vue des acteurs culturels. Informations ici

Associations / Institutions culturelles : les nouveaux enjeux de la réforme territoriale, lundi 8 juin à Metz de 18h à 21h / INECC Mission Voix Lorraine (57)
La réforme territoriale impacte nécessairement les associations et les collectivités dans leur champ d'action. Quel avenir pour les pratiques artistiques et culturelles dans notre territoire ? Quelles nouvelles coopérations à imaginer ? Sous quelle forme et avec quels acteurs ? Trois heures pour interroger le rapport aux territoires et à la réforme territoriale avec cette table ronde ouverte à tous.
Informations ici

 

A lire

Le Conseil régional de la Franche conté vient de sortir un document prospectif, un guide de l'Economie Collaborative, Ludique, Intelligente, Positive, Solidaire, Equitable... "ECLIPSE" ou comment mettre fin au "TINA", ce "There is no alternative"

Un article passionnant sur la ville de Bogota : L'apparition de Bogota De la cité rêvée à la ville réelle sur le site de la vie des idées

La contribution 7 du toujours aussi mystérieux Institut de coopération pour la culture sur « Investir en urgence dans des modèles économiques de la création artistique plus coopératifs et solidaires »

Le rapport de la fondation Concorde plutôt libérale sur une autre proposition de réforme territoriale autour du couple intercommunalité- département...

Un dossier sur la relance de la politique de la ville dans le Courrier des maires

>> Donnez votre avis 

 

Coups de coeur

Make it work / Le théâtre des négociations
« Les 29, 30 et 31 mai à Nanterre-Amandiers aura lieu une expérience sans équivalent. Expérience politique, expérience diplomatique et scientifique, expérience pédagogique, expérience artistique. Durant trois jours, 200 étudiants venus de monde entier participeront, en public, à une simulation de la Conférence internationale sur le climat, la COP21, qui se tiendra à Paris fin novembre début décembre, échéance majeure dans la course contre la montre face à la dégradation rapide des conditions climatiques sur toute la planète, et face à ses innombrables conséquences catastrophiques, aujourd'hui déjà, infiniment plus demain. » Je ne pourrai pas y être à Nanterre pour assister à ce projet porté par Bruno Latour (SPEAP) et mis en oeuvre par Philippe Quesne qui promet d'être passionnant. Quand le théâtre se met au service de la planète !

>> Donnez votre avis 

 

Mobilité

La nouvelle directrice du théâtre Anne de Bretagne à Vannes sera Ghislaine GOUBY, elle dirigeait précédemment Toulouse Théâtre.
Emmanuel Sordet a été recruté comme directeur culture de la Ville des Herbiers (Vendée).
Nathalie Hocquard, DAC de la Ville de Vincennes, en provenance de la Ville de Montreuil où elle dirigeait le cinéma le Melies.
Bénédicte Menanteau quitte ses fonctions de déléguée générale d'Admical, l'association qui rassemble et représente les mécènes en France. Admical se dote d'une nouvelle équipe de direction composée d'un président exécutif, François Debiesse, et de deux déléguées générales adjointes, Charlotte Dekoker et Sylvaine Parriaux.

Offres d'emploi

accueil | info éditeur | contact | tous nos sites | diffusion contrôle | données personnelles
modifier / supprimer vos abonnements | modifier votre adresse email d'inscription
Lettre d'information du réseau culture
@ TERRITORIAL - Société d'édition et de presse des collectivités territoriales