Lettre Documentation

Accueil > Services > Newsletters > Documentation

Lettre d'information du réseau documentation N° 432 - 03/11/2015 - Tous les articles

Lettre d'information du réseau documentation
Téléchargez le N° 432 - Archives - Vous abonner

A LA UNE - Horaires des bibliothèques : la boîte à outils de Sylvie Robert (03/11/2015)

La sénatrice d'Ille-et-Vilaine a présenté le 2 novembre 2015 son rapport sur « l'adaptation et l'extension des horaires des bibliothèques publiques ». Des 18 propositions avancées, la ministre de la Culture Fleur Pellerin en a d'ores et déjà retenu deux : l'introduction d'une part de fonctionnement dans le « concours particulier » des bibliothèques (DGD) et l'augmentation des moyens dédiés aux contrats territoire-lecture. Le détail dans un article de Lagazette.fr

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - PN : les expérimentateurs répondent aux détracteurs (30/10/2015)

Comme la newsletter Documentation s'en est faite l'écho dans son numéro 431, le dispositif de prêt de livres numériques en bibliothèque (« PNB ») en cours d'expérimentation depuis 2014 a été mis en cause par une partie de la profession, polémique relayée par l'Association des bibliothécaires de France. Les expérimentateurs développent maintenant leurs contre-arguments..

Pour les uns, Haro sur PNB
La polémique s'est mise à enfler au moment où la Ville de Paris a ouvert sa bibliothèque numérique le 13 octobre 2015, dans le cadre du dispositif « PBN ». Une initiative désapprouvée par un certain nombre de bibliothécaires parisiens.
Trois jours plus tard, l'Association des bibliothécaires de France (ABF) a publié un communiqué d' « alerte » assez virulent, appelant à la remise en cause de « PNB » à partir des critiques suivantes :

  • une offre éditoriale trop limitée
  • la présence de mesures techniques de protection des fichiers (dont les DRM), qui risque de limiter l'usage du livre numérique aux seules personnes à l'aise avec les technologies numériques
  • l'expérimentation de PNB par des bibliothèques de grosses collectivités, donc un risque de fracture territoriale entre bibliothèques bien dotées en moyens et les autres
  • l'absence d'évaluation de l'expérimentation
  • le glissement de l'expérimentation vers une véritable offre commerciale, une 20aine d'équipements ayant aujourd'hui souscrit à ce dispositif.

Pour l'association, la solution passe par une adaptation du droit de prêt existant pour le livre imprimé à l'univers du livre numérique.

Pour les autres, mieux vaut PNB que rien du tout
De leur côté, les expérimentateurs ont répliqué le 21 octobre sous la forme d'un texte commun posté sur le blog Lettres numériques, édité par le Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  
Le texte, intitulé « le point de vue des expérimentateurs de PNB », porte les signatures du Réseau de lecture publique belge, et des bibliothèques de Montpellier, Grenoble, Levallois et Aulnay-sous-Bois.
Les signataires y réfutent les critiques de l'ABF, tout en admettant que PNB « n'est pas exempt de faiblesses. » Ils font notamment valoir que :

  • leur plateforme de prêt est « indépendante de PNB » et connectable à d'autres offres
  • leurs budgets sont « totalement maîtrisés », avec un prix moyen de 17,50 euros par ouvrage
  • que les DRM n'ont pas d'autres fonctions que de générer le caractère chrono-dégradable des fichiers et qu'ils sont les mêmes que ceux des ebooks diffusés dans le commerce
  • que les DRM ne constituent pas un obstacle pour les lecteurs peu à l'aise avec l'outil numérique, puisqu'il y a des usagers séniors et qu'en cas de difficulté les bibliothécaires jouent leur rôle d'accompagnement
  • que le prix « légèrement supérieur » au prix grand public s'explique par la prise en compte des droits d'auteur et la possibilité de prêter le titre simultanément entre 10 et 50 fois selon les éditeurs
  • qu'ils peuvent acheter par titre, donc en adéquation avec leurs politiques documentaires
  • que PNB n'est pas proposé que par les seules grandes collectivités, puisque Aulnay-sous-Bois, Levallois, Courbevoie et des petites bibliothèques suisses du Valais ont rejoint le dispositif
  • que 71% des 89 éditeurs présents dans PNBB versent leurs nouveautés dans le catalogue et que le Réseau Carel (Réseau de coopération pour l'accès aux ressources numériques en bibliothèques) travaille en continu sur ces questions lors de ses rencontres avec les éditeurs
  • qu'il est prématuré d'envisager l'évaluation de l'expérimentation, puisque certaines bibliothèques participantes n'ont ouvert leur offre qu'en 2014, voire en 2015, et qu'un outil d'évaluation est en cours d'élaboration par les représentants des différents maillons de la chaîne du livre concernés.

Quant au Ministère de la Culture, il n'a, à ce jour, pas réagi.

Avenir des bibliothèques

Pour les expérimentateurs, l'enjeu est clair : « Quand on constate une baisse des emprunts de livres de 30% en une décennie (2004-2014) et que l'utilisation des ressources numériques ne cesse de progresser, ne serait-il pas dommage de refuser sa chance au projet PNB ? A côté des acteurs commerciaux, les bibliothèques doivent être capables de proposer aux citoyens un service de lecture numérique alliant offre de titres et confort d'utilisation. Il en va de leur avenir... »

A suivre.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - Projet de loi «CAP » : les archivistes font le bilan (29/10/2015)

Adopté le 6 octobre 2015 par les députés, en première lecture, le projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine devrait être soumis au Sénat en janvier 2016. Pour les archivistes, le bilan d'étape est plutôt positif. Mais ils solliciteront aussi les sénateurs pour obtenir une révision de la définition des archives publiques.

Pour les professionnels des archives, le bilan de la première étape parlementaire se solde globalement par un beau succès : absent du texte initial élaboré par le ministère de la Culture, leur secteur a fait un retour à la faveur de plusieurs amendements sur diverses questions.
Les avancées
Les données sont clairement identifiées comme des archives, puisque la nouvelle définition de celles-ci précise qu'il s'agit de « documents physiques et numériques. » « En réaffirmant l'appartenance des documents numériques à ce champ et faisant le choix d'une définition généraliste, les députés ont conservé l'esprit initial tout en évitant de tomber dans une liste à la Prévert », souligne Katell Auguié, présidente de l'Association des archivistes français (AAF).
Par ailleurs, le Code du patrimoine sera ajusté pour prendre en compte les nombreux cas de figure de mutualisation prévus par le Code général des collectivités territoriales. « Ainsi la conservation des archives numériques pourra être mutualisée entre plusieurs collectivités (et pas nécessairement entre un EPCI et ses communes membres) », décrypte Katell Auguié. De même, l'ensemble de la fonction archives pourra être mutualisée entre un EPCI et ses communes membres, sans restriction quant à l'ancienneté des documents en cause : un délai de 100 ans s'appliquait jusqu'ici et pouvait brider les initiatives touchant les archives les plus contemporaines pour lesquelles le recours à un professionnel et des locaux est généralement attendu mais pas toujours accessible à une commune seule.
Ce qui reste à obtenir
Les archivistes vont plaider pour une révision de la définition des archives publiques. En effet, la loi du 15 juillet 2008, puis l'ordonnance n° 2009-483 du 29 avril 2009 ont sensiblement réduit ce champ. En sont par exemple exclus les documents produits en dehors de l'exercice d'une mission de service public, et ceux produits par les satellites des collectivités que sont les SEM et les SPL. « Il n'y a donc pas de contrôle sur leur gestion ou obligation de communication au public, analyse Katell Auguié. Nous allons attirer l'attention des sénateurs sur ce point. »

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - La Fill change de look (30/10/2015)

La Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) a un nouveau site web. Outils et ressources y sont en accès libre : guide interactif des aides nationales et régionales à la création, à l'édition et à la librairie, annuaire, cartographie des organismes accompagnant les professionnels du livre et de la lecture en France et à l'étranger, ressources documentaires, fiches juridiques, interventions des séminaires et des journées d'étude organisés par la Fill, et son fil d'actualités du livre et de la lecture en région.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

A LIRE - Guide des logiciels libres (30/10/2015)

L'association April (défense et promotion du logiciel libre, 4262 adhérents) a mis à jour son Guide du logiciel libre, disponible en différents formats.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

A LIRE - BDP : synthèse nationale (30/10/2015)

L'Observatoire de la lecture publique (Service du livre et de la lecture, ministère de la Culture) a publié la synthèse nationale des données d'activités des bibliothèques départementales de prêt, pour la période 2010-2013.La première étude du genre (et pas la dernière, si l'on en croit l'édito du directeur du livre, Nicolas Georges). Où l'on apprend, entre autres, que la population desservie augmente de 44 à 51%, alors que les budgets d'acquisition sont en repli de 6,4%. « Le ministère de la Culture est attentif à ses évolutions », souligne Nicolas Georges.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

A LIRE - Pour une meilleure efficience de la contractualisation avec l'Etat pour la politique du livre et de la lecture (30/10/2015)

La restitution des interventions qui ont eu lieu lors de la journée du 16 juin 2015, organisée à Paris par la Fill sur le thème « politiques publiques du livre et de la lecture : réflexion pour une meilleure efficience de la contractualisation » (à lire et à écouter)

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 23-25 novembre 2015 : les métiers du livre face au numérique (03/11/2015)

La prochaine Biennale du numérique organisée par l'Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Enssib, Villeurbanne) du 23 au 25 novembre 2015 sera consacrée aux «transformations que le numérique fait subir aux métiers et à l'organisation du travail des acteurs de la chaîne du livre». Il y sera notamment question de la transversalité des métiers et de l'émergence de nouveaux métiers dans la chaîne du livre et de l'information. Inscription en ligne.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 24 novembre 2015 : web et catalogue de bibliothèque (30/10/2015)

Le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) propose une formation intitulée Catalogues de bibliothèques au défi du web, le 24 novembre, à Paris.

Pour continuer à remplir pleinement leur mission, les bibliothèques doivent désormais s'inscrire dans l'environnement du web et des réseaux sociaux, aller à la rencontre des usagers sur le web et rendre les données de leurs catalogues visibles et exploitables par des applications diverses. .

Inscription auprès du service formation de la collectivité territoriale.
Date limite des inscriptions : 20 novembre.
Contact : Séverine Champougny 03 83 19 22 29, severine.champougny@cnfpt.fr

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 26 novembre 2015 : création et participation en bibliothèques (03/11/2015)

La bibliothèque des Champs-libres (Rennes) propose une journée d'études intitulée « bibliothèques et numérique : vers des espaces de création et de participation ». Il y sera question des nouvelles tendances participatives qui découlent du numérique et de leur impact pour fidéliser de nouveaux profils et améliorer les services développés par les équipements de lecture publique. La journée est organisée avec le groupe Bretagne de l'Association des bibliothécaires de France (ABF), les bibliothèques départementales de prêt d'Ille-et-Vilaine, Finistère et Morbihan et le Centre de formation aux carrières des bibliothèques (CFCB) de Bretagne.
Inscriptions en ligne

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 27-29 janvier 2016 / Bobcatsss Villeurbanne 2016 Information, bibliothèques et démocratie (03/11/2015)

L'Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Enssib, Villeurbanne) accueillera du 27 au 29 janvier la 4ème conférence universitaire européenne dédiées aux sciences de l'information et des bibliothèques. Les organisateurs en sont l'Enssib (France), le département information-communication de l'Université Paris-Descartes (France), la School of Information Science of Tennessee-Knoville (USA).

Les thèmes suivants sont prévus :

  • quel rôle pour les bibliothèques dans la démocratie culturelle
  • liberté de pensée et censure
  • bibliothèques, open access et open data
  • usagers et protection de la vie privéée

Contact : talk@bobcatsss2016.com

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 30 mars-1er avril 2016 : Deuxième Forum national des archivistes (03/11/2015)

Pour son deuxième forum national qui se tiendra du 30 mars au 1er avril 2016, à Troyes (#AAFtroyes16), l'Association des archivistes français (AAF) lance un appel à contributions. Un « data sprint » sera organisé à cette occasion.

L'Affiche et son commentaire peuvent sans doute d'ores et déjà inspirer de futurs intervenants !
Trois ans après la première édition qui s'était tenue en mars 2013 à Angers (Maine-et-Loire), l'AAF compte s'appuyer sur un réseau professionnel très dense avec les archives départementales de l'Aube, les archives municipales de Troyes, le service « archives » du Centre de gestion de l'Aube, le service archives centrales du centre hospitalier de Troyes, les archives municipales de la Chapelle-Saint-Luc, le Centre régional d'archives de la DREAL et DDT de Champagne-Ardenne, l'Université de Reims Champagne-Ardenne (notamment par le biais de son master Sauvegarde et valorisation des patrimoines, implanté au Centre universitaire de Troyes).

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

AGENDA - 13-19 août 2016 : congrès de l'IFLA (30/10/2015)

La Fédération internationale de bibliothécaires et institution (IFLA) organisera son 82ème congrès à Colombus (Ohio, Etats-Unis). L'organisation lance un appel à candidatures pour décerner 50 bourses à des jeunes professionnels de plus de 5 ans d'expérience et ne venant pas habituellement aux rencontres de l'IFLA.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !