Lettre Documentation

Accueil > Services > Newsletters > Documentation

Lettre d'information du réseau documentation N° 324 - 28/11/2011 - Tous les articles

Lettre d'information du réseau documentation
Téléchargez le N° 324 - Archives - Vous abonner

A LA UNE - C'était mieux avant ? (26/11/2011)

Quel est l'impact de la révolution numérique sur notre cerveau ? Le sujet n'est pas nouveau mais refait surface à intervalle régulier. C'est dire s'il interroge. Le journaliste Lloyd Shefferd, traduit par Owni, a abordé la question sous l'angle culturel et affectif. Constatant que rien ne viendra remplacer l'expérience du "live" en termes de sensations et de mémoire émotionnelle, il explore plusieurs pistes pour tenter d'en comprendre la ou les raisons.

Sans surprise, mais à l'issue d'un intéressant raisonnement, il met en avant l'importance de la rareté, voire de l'unicité, de l'expérience culturelle. Dans notre société d'abondance, cette singularité est devenue l'exception, la culture étant devenue un bien de consommation comme les autres (ne parle-t-on pas de "produits culturels"?).

La nécessaire réintroduction de la rareté à laquelle Shefferd fait référence à la fin de son article est une préconisation qu'on pourrait qualifier d'universelle, tant nous sommes devenus obèses de tout : informations et signaux en tous genres (les documentalistes sont bien placés pour le savoir !), biens de consommation dont l'obsolescence n'a d'égale que notre impulsivité à les acquérir, tout cela nous conduisant à passer nos journées à faire des choix que n'auraient même pas envisagé nos parents au même âge.

La révolution numérique nous conduit également à nous interroger sur la mutation que vivent nos mémoires. Déjà évoqué par Olivier Ertzscheid il y a quelques semaines, Laurence Bee pose avec autant de sérieux que de légèreté la question du devenir de notre mémoire. Le point de départ de son billet est notre nouvelle incapacité à mémoriser les numéros de téléphone. Pourquoi les apprendre par c½ur et encombrer son cerveau comme il y a moins de trente ans alors que nos téléphones font ça très bien ? Et, plus généralement, pourquoi apprendre quand Google le sait ?

Pour autant, était-ce vraiment mieux avant ? Dans notre quotidien de documentaliste, il est évident qu'internet a changé la donne : souvent confrontés au silence, nous avons dû très rapidement bâtir des stratégies pour tamiser le bruit. Il ne me semble pas que cela soit la plus mauvaise des choses. La difficulté vient surtout de l'incessante nécessité de justifier notre utilité et de l'urgence dans laquelle nous sommes parfois consultés.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - Filière culturelle : la fin d'un grade (26/11/2011)

Le décret est paru au Journal Officiel ce vendredi : les cadres d'emplois d'assistants et d'assistants qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques ne font désormais plus qu'un. Déjà effective dans la fonction publique d'Etat (fusion des assistants et des bibliothécaires adjoints spécialisés), la mesure s'applique à compter du 1er décembre à la FPT.

Dur pour les AQC, dont le sentiment de déclassement est bien légitime puisqu'ils se retrouvent simples assistants, et avec un déroulement de carrière moins favorable (si tant est qu'il l'ait été un jour... joies de la filière culturelle !). Au-delà de la question critique de l'échelonnement indiciaire, le décret redéfinit les missions des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques. Il répartit les rôles entre assistant et assistant principal de 2e et de 1ère classe, l'assistant principal remplissant les missions jusque là dévolues aux AQC. Au final, le décret ouvre la porte à une déqualification générale de la catégorie B de la filière culturelle, les voies de l'avancement permettant bien plus vite qu'avant à des agents sans formation professionnelle initiale d'occuper des postes de direction d'établissement dans les musées, bibliothèques, services d'archives ou de documentation.

Doit-on dire qu'on attend avec impatience le tour de la catégorie A (fusion des cadres d'emplois de bibliothécaire et d'attaché de conservation du patrimoine + introduction du principalat) ? Vu le pitoyable déroulement de carrière actuel, on comprendra que le gouvernement ne soit pas pressé...

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - Le retour du Minitel 2.0 (26/11/2011)

Ou comment la "justice" risque encore de faire perdre un peu plus tout son sens au web... Michèle Battisti a commenté cette semaine une surprenante décision de justice britannique qui, en l'extrapolant, pourrait conduire à une tarification de la consultation d'internet dans un cadre professionnel !

Aussi farfelu soit-il, le raisonnement est pourtant simple : la consultation d'un site implique la sauvegarde d'une copie des pages vues dans le cache du navigateur. Or, seule la copie à des fins personnelles (copie privée) étant tolérée, cette sauvegarde consubstantielle à la navigation sur le web deviendrait illégale dès lors qu'elle s'effectue sur le lieu de travail, quand bien même l'accès aux pages consultées serait gratuit. L'affaire exposée par Michèle Battisti concerne un service de veille par agrégation de lien. Mais les questions qu'elle soulève vont au-delà de ce contexte précis. A suivre, car dans tous les cas, la décision finale aura le mérite d'établir clairement ce qui est licite ou pas.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - Rendez-vous au Salon du livre (26/11/2011)

Rendez-vous incontournable des professionnel du livre, le Salon du livre 2012 se déroulera du 16 au 19 mars au Parc des Exposition Porte de Versailles. Il accueille cette année une nouveauté : la plateforme Biblidoc. Elle a pour vocation de mettre en relation les professionnels de l'information et les différents fournisseurs avec lesquels ils sont amenés à travailler : édition, logiciels, mobilier, etc. Pour les professionnels (bibliothécaires, documentalistes...), les inscriptions pour les accréditations ouvriront le 9 janvier 2012.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

ACTUS - Inquiétante disparition dans l'Isère (26/11/2011)

L'information a été diffusée via la liste ADBS. Elle est dramatique et symptomatique de la déconfiture que vit actuellement l'enseignement supérieur et le service public en général. Le centre de documentation d'une équipe de recherche basé à l'université Grenoble II vient d'être brutalement "déménagé", sa documentaliste s'étant dans un premier temps retrouvée sans affectation et privée de bureaux, puis mutée sans discussion préalable à la bibliothèque universitaire. Le message diffusé par l'ADBS reprend intégralement le communiqué de l'Intersyndicale de l'Université Pierre Mendès-France, que je vous invite à lire in extenso. Tragique, scandaleux, inacceptable. En un mot, bien trivial j'en conviens, dégueulasse.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Pudding hypertexte - Dans l'agrégateur également cette semaine... (26/11/2011)

- Papier/numérique : "L'île et le continent", Daniel Bourrion, Face Ecran.

- On commence à peine à prendre la mesure des troubles du canal carpien causés par l'usage de la souris, et voilà que les tablettes s'attaquent à nos cervicales... "Le cou tordu des tablettes", Ecrans.

- La RATP ne voulait pas de ChekMyMetro, qu'à cela ne tienne, débridons la créativité des internautes ! "Des plans de métro libres sur les rails", Camille Gévaudan, Ecrans.

- Biblioquest sur Storify, c'est par là ! "Biblioquest : la médiation numérique au coeur du projet d'établissement", Lionel Dujol, La bibliothèque apprivoisée.

- Google Panda va-t-il les tuer ? Référencement : "Les petits libraires bientôt privés de Net ?", Christine Ferniot, Télérama.

- "L'exception pour copie privée bientôt inapplicable ?", Le Monde.

- Fermeture de la librairie Castela de Toulouse : "A M. le baron Alban Merlin d'Estreux de Beaugrenier, merci", François Bon, Le Tiers Livre.

- "Formaliser l'activité de recherche d'information : les modèles et modélisations à l'épreuve des pratiques effectives", Anne Cordier, Actes du colloque MUSSI 2011, sur ArchiveSIC.

- "La hausse de la TVA pour les nuls comme moi (et vous)", Les libraires se cachent pour mourir.

- Google Verbatim : "Google se remet à l'écoute des utilisateurs de haut-vol et des documentalistes", Emmanuel Barthe, Un blog pour l'information juridique.

- Journée Fulbi 19 janvier 2012 : "Et si on essayait sans ? : apprivoisons les disparitions liées au numérique".

- Qui l'eût cru ? "Le New York Times sauvé par internet", Gaëtan Mathieu, Owni.

- "Trouveurs et sourceurs contre plagieurs", David Abiker, La Toile de David Abiker.

- Archives : "Cinq suggestions pour gérer efficacement le papier", Les Carnets de Michel Roberge.

- "Veille et Economie. Retours sur la matinée « Réseaux sociaux d'entreprise »", ADBS.

Soyez le premier à rédiger un commentaire !