Lettre Culture

Lettre d'information du réseau culture

Edito

Une rentrée bien incertaine. (07/09/2009)

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Photo © Mikhail Tolstoy - Fotolia.com

Dans les services culturels des collectivités, cette rentrée est marquée par beaucoup d'incertitudes.

Tout d'abord celle liée à l'arrivée d'un nouveau Ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, dont on ne connaît guère les intentions, si ce n'est pour l'instant, on ne s'en étonnera guère, un intérêt particulier pour les médias et le cinéma (avec un passage inattendu au festival du documentaire de Lussas), ainsi qu'un accompagnement de la loi Hadopi 2 (qui doit être revotée vers le 15 septembre), par la création d'une mission (sur l'offre légale de contenus culturels sur Internet et sur la rémunération des créateurs, et le financement des industries culturelles).

L'autre sujet d'incertitude, du côté des collectivités, c'est la réforme territoriale qui devrait être présentée en Conseil des ministres le 16 septembre, avec le début de son examen au Sénat en octobre. Ce projet différera-t-il beaucoup à l'arrivée du projet présenté en juillet ?


Je ne citerai ici que quatre mesures, qui  concernent notamment les Départements et les Régions :
1 - l'émergence du concept de conseiller territorial (qui disposerait de deux fonctions mais d'un seul mandat), avec l'ambition de diviser par deux le nombre actuel de conseillers généraux et régionaux. Il serait élu au scrutin uninominal à un tour en milieu rural (base nationale de la circonscription : 24 000 habitants, d'où une baisse certaine d'élus représentant le monde rural), et à la proportionnelle à un tour en milieu urbain.
2 - la perte de la clause générale de compétence (seule la commune la conserve), avec la mise en place d'un concept, flou, de « compétences partagées » entre plusieurs activités (la culture en fera-t-elle partie ?) ;
3 - sur le territoire des Métropoles créées (le seuil de 500 000 habitants pourrait être abaissé), le Conseil général transférerait l'ensemble de ses compétences à la Métropole.
4 - le Gouvernement (et non le Parlement) disposerait de la décision finale pour les fusions entre Départements et entre Régions, expressément prévue dans le texte.

La troisième cause d'inquiétude, c'est bien entendu la crise financière qui atteint maintenant les collectivités territoriales, tentées de diminuer les moyens dévolus à la culture. Ces diminutions vont-elles avoir des conséquences en chaîne sur le monde de la création ?  Seront-elles seulement conjoncturelles, détruiront-elles des politiques conçues dans la durée, ou prépareront-elles un autre avenir ? Dans les services culturels des collectivités, on commence à s'inquiéter des conséquences que ces réductions de moyens vont avoir sur les orientations suivies jusqu'alors et sur la qualité du travail mené.

Il nous reste à nous raccrocher à Kant, qui estimait « qu'on mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter » !

François Deschamps

Lettre d'information du réseau culture
Extrait de Lettre d'information du réseau culture - N° 221 (07/09/2009)
Téléchargez le N° 221 - Archives - Vous abonner