Lettre Culture

Lettre d'information du réseau culture

Edito

Les timides résultats des "Entretiens de Valois" . (02/02/2009)

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

© Didier Plowy/MCC

Près d'un an après leur ouverture, la ministre de la Culture, Christine Albanel, a clôturé vendredi les Entretiens de Valois, destinés à rénover la politique du spectacle vivant. Loin d'être le « Grenelle de la culture » souhaités par certains, ils se seront limités à un cycle de discussions (moyennant quand même 170 réunions qui ont associé 235 participants), destiné à préparer des réformes dans le domaine du spectacle vivant.

Il faut dire que le contexte difficile (contraintes budgétaires de l'Etat, RGPP) aura souvent sapé le climat de confiance souhaitable pour ce genre d'exercice. Le Rapport de la DMDTS distribué vendredi reprend malgré tout un certain nombre de contributions des groupes de travail.

Les propositions s'articulent autour de trois axes de réformes :


1) une rénovation de la gouvernance des politiques culturelles

Par peur de conflit sur les transferts de crédits, aucune décentralisation particulière n'a été souhaitée (pas même par les associations d'élus), mais il est question d'un Etat « partenaire" avec les collectivités territoriales plus que « prescripteur ».

Les participants aux Entretiens de Valois ont souhaité en revanche une « loi sur le spectacle vivant » (proposition non validée par la Ministre) pour déterminer des objectifs et les missions de chacun. Plus modestement, il est proposé de remettre les DRAC en selle pour l'animation dans chaque région d'une « conférence du spectacle vivant » afin de favoriser le dialogue et la concertation de l'Etat, des collectivités et des structures culturelles, y compris dans le domaine des crédits. Par ailleurs est évoquée l'idée d'un "dispositif national d'observation du spectacle vivant".

2) un effort de clarification et d'efficacité des dispositifs d'aides publiques

Les différents labels (CDN, CCN, Scènes nationales et conventionnées, SMAC) ne sont pas refondus pour l'instant, même s'il convient de « réfléchir »... et de "réaffirmer les missions" de chacun, par des conventions adaptées. Histoire de pointer le fait que certaines structures aujourd'hui ne sont pas assez pluridisciplinaires ou se marchent sur les pieds (quand par exemple certaines scènes nationales se lancent dans la création, rôle traditionnel des CDN).

Les grandes institutions parisiennes pourraient être plus présents en région. Il est proposé de mettre en œuvre un « fonds de soutien pour la création et la diffusion ».

On cite des pistes pour trouver des ressources extra-budgétaires : d'une part un prélèvement de 3,5 % sur les entrées de tous les spectacles - comme c'est le cas en matière de cinéma et de variétés - pour soutenir la diffusion de spectacles fragiles ; d'autre part une « taxe sur les jeux d'argent » de la Française des jeux et une autre sur les produits dérivés (DVD...) et les supports numériques. Un « Centre national du spectacle vivant" se chargerait de gérer ces ressources.

La télévision publique pourrait coproduire des spectacles...les théâtres public et privés établir de vrais passerelles.

3) une meilleure circulation des artistes et des œuvres

Mme Albanel envisage enfin la labellisation de "pôles européens" en France, ainsi que l'ouverture de "bureaux export pluridisciplinaires".

Pour Nathaniel Herzberg (Le Monde du 31 janvier), la crise économique aura sauvé les Entretiens de Valois dans la mesure où elle aura incité les professionnels du spectacle vivant, rassérénés par le discours de Nicolas Sarkosy lors de ses voeux au monde culturel le 13 janvier à Nîmes, à jouer la prudence et à revenir in fine à la table des négociations.

Un comité se réunira début mars, car « on entre maintenant dans la négociation et la mise en œuvre », a déclaré Mme Albanel à l'issue de cette réunion. Ce comité sera-t-il complémentaire avec le « Conseil pour la création artistique » confié à Marin Karmitz, qui sera installé ce lundi 2 février à l'Elysée ? Nul ne le sait à l'heure actuelle...

François Deschamps

Lire le Rapport dans son intégralité.

Lettre d'information du réseau culture
Extrait de Lettre d'information du réseau culture - N° 194 (02/02/2009)
Téléchargez le N° 194 - Archives - Vous abonner