Carrières publiques

Accueil > Magazines > Carrières publiques

Carrières publiques

Les articles de Carrières publiques - magazine d'information des carrières de la fonction publique - sont désormais uniquement disponibles au format numérique.
Nous vous proposons de vous abonner aux archives de la revue Carrières Publiques (2004-2008).
Egalement vous pouvez retrouver gratuitement des articles disponibles au format numérique sur notre site www.carrieres-publiques.com, mais aussi des articles pour vous préparer aux concours de la fonction publique territoriale téléchargeables à l'unité.

Réussir son CV et sa lettre de motivation

Article du numéro 62 - 03 janvier 2007

Articles d'actualité

Curriculum vitae et lettre de motivation sont présents à de nombreux tournants de votre carrière. Si c'est encore peu le cas dans la fonction publique d'État (où l'on est nommé après l'obtention du concours), c'est quasiment déjà un passage obligé
dans la fonction publique territoriale où il faut trouver son employeur même avec son concours en poche. Que ce soit pour un premier emploi, un changement de poste, une mise à disposition, une demande de formation... mettez toutes les
chances de votre côté en choisissant le bon angle pour vous présenter.

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 62

Télécharger cet article en PDF

Curriculum vitae et lettre de motivation sont présents à de nombreux tournants de votre carrière. Si c’est encore peu le cas dans la fonction publique d’État (où l’on est nommé après l’obtention du concours), c’est quasiment déjà un passage obligé dans la fonction publique territoriale où il faut trouver son employeur même avec son concours en poche. Que ce soit pour un premier emploi, un changement de poste, une mise à disposition, une demande de formation… mettez toutes les chances de votre côté en choisissant le bon angle pour vous présenter.


Avant de commencer à rédiger

Si un CV et une lettre de motivation parlent de vous, ils doivent avant toute chose être écrits à destination de l’interlocuteur susceptible de vous sélectionner. Pour comprendre ses besoins, son fonctionnement, ses préoccupations, renseignez- vous sur la structure en question.

Informez-vous sur ce que vous convoitez

Collectivités territoriales, services de l’État, organismes parapublics… chacun a son fonctionnement propre, ses missions et ses questions d’actualité. Pour les connaître, consultez le site internet adéquat à partir du site www.servicepublic. fr. Vous y trouverez de précieuses informations sur les statuts, l’organisation, l’agenda…

Relisez votre parcours en fonction du poste visé
À partir de ces informations, indiquez sur papier au fil de la lecture tout ce qui dans votre parcours, votre formation et vos activités a un rapport de près ou de loin avec la structure visée. Un brevet de secourisme pour un poste dans la santé, une étude sur les tramways pendant vos études pour un service de l’urbanisme, des années de bénévolat dans une association pour un service d’aide à domicile…


Votre CV présente votre profil en un coup d'oeil

En quelques secondes, le CV indique à votre interlocuteur ce que vous avez « déjà fait ». Ce qu’il doit lire doit l’inciter à vous rencontrer.

Titre : si vous répondez à une offre d’emploi, indiquez en titre le poste visé uniquement et seulement si vous exercez déjà ces fonctions. Si le poste visé n’est accessible qu’aux détenteurs d’un diplôme ou d’un concours précis, indiquez-le dès le titre.

Formations : indiquez vos diplômes, certificats et titres obtenus, ainsi que les formations non certifiantes, mais à fort contenu.

En début de carrière, cette rubrique est un atout fort. Vous pouvez détailler les matières suivies lorsqu’elles intéressent le recruteur (droit des collectivités locales, gestion de crise, finances publiques…) et même des travaux réalisés (étude, recherche, enquête).

En milieu de carrière, ne détaillez pas trop le contenu de vos formations initiales, mais indiquez en revanche les principales formations complémentaires que vous avez pu suivre (management, informatique, langues…), même s’il s’agit de stages de quelques jours.

Parcours professionnel : postes, emplois, missions, employeurs… tout doit être indiqué de manière concise et précise. Vous pouvez choisir de mettre en premier (et en plus gros) les employeurs ou bien la fonction exercée. Appliquez ce choix à tous les postes pour permettre une lecture rapide.

En début de carrière, si vous n’avez pas encore été employé « en poste » indiquez vos stages et vos jobs d’été lorsqu’ils sont en rapport avec le poste visé. Insistez sur les missions que vous avez accomplies : études, enquêtes, participation au projet d’un nouveau service…

En milieu de carrière, détaillez avant tout les derniers emplois occupés en donnant clairement le titre, le service mais aussi les responsabilités exercées (rédaction des actes administratifs, gestion de la base documentaire, élaboration du planning des agents, accompagnement de personnes âgées…).

Soyez précis sur l’employeur pour qui vous avez travaillé. Le lecteur ne doit pas se poser de questions : c’était dans quelle ville, dans quel service… Tout doit être clair. Précisez le nombre d’habitants de la collectivité par exemple ou encore le nombre d’agents du service pour des responsabilités d’encadrement. Si vous avez travaillé dans une entreprise (y compris les associations), indiquez son activité et sa taille si elle est peu connue.

Activités personnelles : cette rubrique est l’occasion d’indiquer des éléments qui permettent de mieux vous connaître, sans pour autant dévoiler votre vie personnelle. Les activités sont des « accroches » pour le recruteur qui pourra pendant l’entretien vous faire parler d’un thème sur lequel vous êtes à l’aise. Il est très risqué de s’inventer une passion pour le cinéma des années trente sans rien n’y connaître. Vos activités personnelles (sports, associations…) mettent aussi en avant vos qualités humaines : engagement, générosité, persévérance, résistance…

Une indispensable relecture extérieure : montrez votre CV à deux ou trois personnes (de secteurs d’activité différents) et demandez-leur : quelle image cela donne de mon parcours ? Qu’est-ce que tu ne comprends pas ? Leurs retours seront précieux (manque de clarté, trop d’informations, missions exercées floues…) et vous feront gagner du temps.

Même les personnes « douées » pour faire le CV d’un autre ne le sont pas pour elles-mêmes par manque de recul et d’objectivité. Choisissez des personnes proches (en dehors de votre conjoint) qui seront à la fois justes et bienveillantes.


Votre lettre de motivation explique votre démarche

Pour qu’une lettre de motivation soit efficace, n’en faites pas une formalité, impliquez-vous.

Contexte : rappelez d’abord pourquoi vous adressez votre candidature. Offre d’emploi paru dans la presse, candidature spontanée, annonce de poste vacant, souhait de suivre une formation… l’interlocuteur doit savoir ce qui vous amène à entreprendre cette démarche.

Votre intérêt pour le poste : c’est la raison d’être de cette lettre, expliquer votre démarche. Cela peut vous paraître évident (je cherche un emploi, je veux changer de poste car je ne supporte plus mon chef, je reprends le travail après la naissance du troisième…). Pourtant, ces raisons ne sont pas celles que votre interlocuteur cherche à connaître avant tout. Mettez-vous à sa place, ce qu’il veut c’est une personne compétente pour le poste et intéressée par l’activité de son service. À vous de lui donner des éléments pour l’assurer de l’intérêt de votre candidature : vous travaillez depuis quinze ans avec passion dans les espaces verts, vous êtes intéressé à la mise en place de la démarche qualité, vous connaissez très bien le logiciel utilisé dans leur service, vous êtes créatif pour organiser des animations pour les enfants… Une ou deux lignes suffisent, ce n’est pas la longueur mais la pertinence qui compte.

Passer de l’oral à l’écrit : si vous avez l’impression que ça sonne creux, expliquez à une personne de votre entourage à l’oral pourquoi vous postulez à ce poste et pas à un autre, pourquoi ce service vous intéresse, pourquoi vous pensez être compétent… Vous verrez que ce n’est pas si difficile de verbaliser. Il ne vous reste plus qu’à l’écrire.


Barbara Pasquier


Pour le CV : à voir au cas par cas

- Longueur : une page suffit en début de carrière, deux au maximum pour les candidats seniors.

- Photo : indispensable si elle est demandée, sinon ce n’est pas une obligation.

- Vie de famille : c’est facultatif, à vous de voir.


De petits conseils d'amis

Si vous voulez que votre CV passe directement à la poubelle…

En bref, à ne pas faire !

- Reproduire une mise en page digne du Journal officiel: on n’aura pas envie de le lire.

- Indiquez vos diplômes et formations sur plus de la moitié du CV, même après dix ans d’expérience : détaillez plutôt vos missions réalisées en poste.

- Indiquez vos mentions « Assez bien » à tous vos diplômes : ce n’est pas indispensable et il n’y a pas de quoi se vanter.

- Amplifiez vos responsabilités (responsable, consultant…) lorsque vos expériences professionnelles ne sont que des stages.

- N’expliquez pas les sigles utilisés : vous serez sûr de ne pas être compris.

- Listez vos missions sur dix lignes pour chaque poste en vous répétant d’un poste à l’autre. Créez plutôt une rubrique compétences si vous avez exercé les mêmes missions dans plusieurs postes.

- Indiquez en gros « Formation », « expérience professionnelle » et « loisirs » : on ne verra que cela en jetant un oeil au CV. Faites plutôt ressortir les fonctions occupées ou les noms des administrations et entreprises.

- Multipliez les polices de caractères pour faire preuve de créativité : il est préférable de varier la taille et de rester sobre dans la présentation.

- Abusez de l’italique sans raison apparente. Choisissez plutôt un usage (le nom des entreprises et des administrations) et conservez-le sur tout le CV.

- Collez les lignes les unes après les autres sans laisser d’espace à chaque renvoi. Ce sera parfaitement illisible.

- Soulignez des mots alors que désormais c’est un code pour les liens internet et les e-mails seulement.

- Abusez des capitales alors qu’elles ne sont utiles que pour les noms propres et les débuts de phrases.

- Citez une dizaine de sports que vous pratiquez et toutes vos activités personnelles. À moins de postuler à un emploi dans le domaine du sport, vous n’êtes pas là pour faire un tennis.


… et que votre lettre soit vite oubliée

- Expliquez que vous souhaitez travailler dans cette administration pour ne pas avoir à déménager, car ce serait vraiment trop dur pour vous.

- Abordez une situation personnelle difficile pour essayer d’apitoyer le recruteur. Ce n’est pas pour ces raisons qu’il vous choisira.

- Cirez les pompes de votre interlocuteur en disant que sa structure est « dynamique » ou « prestigieuse ». Appuyez-vous plutôt sur des projets récents pour montrer que vous vous y intéressez vraiment.


A découvrir

Les personnes ayant téléchargé cet article ont aussi téléchargé les articles suivants :