Associations mode d'emploi

Accueil > Magazines > Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi , le mensuel de référence des professionnels et bénévoles associatifs.
Chaque mois tout ce dont dont vous avez besoin pour bien gérer votre association : L'actualité, pour ne manquer aucune information importante du secteur associatif ; Le juridique pour vous aider à clarifier votre vision sur des sujets complexes ; L'argent, pour optimiser les finances de votre association ; Les partenariats, pour vous accompagner dans vos relations avec les collectivités locales et les pouvoirs publics; les différents secteurs d'activités (sport culture, social...) pour une information plus ciblée ; et enfin les ressources humaines, pour gérer vos salariés et motiver vos bénévoles.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

95 €

Plusieurs associations peuvent-elles ouvrir un compte joint ?

Article du numéro 168 - 10 avril 2015

Associations et argent

Contrairement aux personnes physiques, les personnes morales ne peuvent pas disposer d'un compte joint ouvert à leurs différents noms. En effet, un compte bancaire ne peut être ouvert, détenu, géré et clôturé que par une personne morale unique. Une des associations parties prenantes doit donc s'acquitter des rôles de trésorier et de gestionnaire du projet.

Concrètement, c'est elle qui portera financièrement le projet en encaissant l'ensemble des ressources, mais également en assumant l'ensemble des dépenses. En revanche, il peut être pertinent qu'elle ouvre un compte spécifique à ce projet, ce qui facilite son suivi budgétaire et sa comptabilité. Il s'agit alors d'un compte bancaire supplémentaire disposant de ses propres moyens de paiement (chéquier et carte bancaire) et dont les relevés font uniquement apparaître les écritures liées au projet. Ce compte bancaire et les moyens de paiement associés peuvent être utilisés par les personnes désignées comme mandataires. Ce sont des personnes physiques choisies par le conseil d'administration ou tout autre organe collégial de l'association titulaire. Ces organes peuvent donc mandater des personnes qui représentent les autres associations du projet commun.

Lorsque le projet s'inscrit dans la durée et devient pérenne, les associations peuvent se regrouper au sein d'un collectif. Si ce collectif acquiert le statut de personne morale (association déclarée), il aura la capacité juridique de détenir son propre compte bancaire, d'avoir une comptabilité autonome et la possibilité d  demander des subventions en son nom. Cela évite à une des associations membres de porter seule toutes les responsabilités financières, administratives et juridiques du projet.

Chaque association membre garde ainsi son indépendance. Mais il faut être capable de maintenir vivant cet esprit collectif, faute de quoi la nouvelle entité pourrait concurrencer l'un de ses propres membres fondateurs.

Auteur : Céline Fiorentino

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 168