La Lettre du cadre territorial

Le magazine des professionnels de la gestion territoriale.

Accueil > Magazines > Lettre du cadre

La Lettre du Cadre Territorial

Un magazine à destination des cadres de la filière administrative qui balaye l'ensemble des questions managériales et décrypte l'actualité dans les domaines RH, finances et juridiques sur un ton impertinent, engagé et incisif.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

129 €

Nouvelles tendances du recrutement territorial

Article du numéro 443 - 15 mai 2012

Leader

Philippe Nasciet est président directeur général et fondateur du Groupe LIGHT. Il est membre du conseil d'administration de Syntec Conseil en recrutement.

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 443

Télécharger cet article en PDF

Quels sont les nouveaux besoins des collectivités en termes de recrutement ?

Nous observons depuis l'an dernier une forte baisse des recrutements dans les collectivités. La lecture des annonces dans la presse ou sur les sites le confirme. Cette diminution résulte d'une part d'une gestion rigoureuse des dépenses, qui réduit considérablement le nombre de nouveaux projets et donc de création de postes, et d'autre part de la crise, qui freine la mobilité des cadres. Cet attentisme s'observe d'ailleurs aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public.
Malgré ces freins, les collectivités se doivent de poursuivre leurs actions vers les citoyens et de mesurer leur efficacité. C'est davantage vers des mesures d'accompagnement des ressources internes que vont se tourner nos clients pour trouver les indispensables solutions à l'amélioration des services. Ils sont sensibles à la GPEC, à la mise en place de procédures de qualité, aux luttes contre les discriminations. Les rares créations de poste vont se trouver dans le secteur de l'amélioration de la gestion ou de l'efficacité des équipes à savoir le contrôle de gestion ou le consultant interne en organisation.


Est-ce la seule tendance observable ?

Même si elles ne peuvent faire évoluer leurs effectifs, les collectivités doivent gérer une nouvelle donne : le « papy-boom ». Nous sommes en pleine période de départs en retraite importants et les questions se posent sur les profils des nouveaux managers. Les contraintes budgétaires, l'état des effectifs et l'amélioration de l'efficacité sont tels que chaque vacance de poste perturbe le bon fonctionnement de l'organisation et qu'il faut remédier au plus vite. Chaque départ en retraite incite à évaluer les compétences internes disponibles, à remettre en cause l'organisation même du service, à réfléchir sur l'évolution de la structure à moyen terme. En résumé, peu de créations de postes, peu de mobilité des cadres, le remplacement des départs en retraite constitue le véritable enjeu des recrutements des collectivités.


Quelles sont les innovations que vous observez en termes de recrutement ?

Nous constatons les progrès accomplis par les collectivités : il ne s'agit plus de rechercher le même individu, son « clone » mais bien d'avoir une réflexion sur le marché de l'emploi et le développement des RH internes, puis d'imaginer une stratégie de recrutement visant à rechercher le ou la candidate la mieux adapté(e) aux évolutions à venir de l'organisation, dans un esprit volontaire de diversité avec un sens aigu de respect, d'équité de traitement et d'efficacité et surtout à l'intégrer dans la structure dans les meilleures conditions. Il y a lieu de redéfinir les missions et les compétences dans un contexte de recrutement rapide.
Depuis plusieurs années déjà, le temps des candidats « amis » ou « conseillés » est révolu, tout comme celui des purs et fades techniciens. Certes, les compétences techniques sont toujours tout aussi indispensables, mais il est primordial d'y ajouter des compétences comportementales : adaptabilité, implication, esprit d'équipe, compréhension des enjeux, vision stratégique...
La recrudescence des appels d'offres pour s'attacher les conseils les cabinets de recrutement et l'intégration dans ces appels d'offres de clauses de qualité et de lutte contre les discriminations démontrent bien l'évolution du comportement des collectivités face aux cabinets de conseil et l'importance qu'elles accordent au recrutement de nouveaux collaborateurs et à la diversité. Elles souhaitent s'attacher les conseils d'experts, sur une ou plusieurs années, dans une relation de confiance et de transparence, leur permettant ainsi de s'investir dans la structure afin de présenter des candidats aptes à s'y intégrer.


Quid de la nécessaire dimension managériale ?

Un temps, les organisations publiques se sont senties « à la traîne » du secteur privé. Cette époque est révolue et les collectivités territoriales démontrent tous les jours leurs capacités à se remettre en cause, à prévoir, à innover, à s'adapter à un environnement contraint en terme budgétaire, en perpétuelle évolution tout en favorisant la qualité, la transparence et la diversité, l'émergence d'idées nouvelles, le parcours professionnel et la fidélisation de leurs cadres.