Lettre Documentation

Accueil > Services > Newsletters > Documentation

Lettre d'information du réseau documentation

METIERS

Doc@brest, la culture des « biens communs » et du réseau chevillée au corps. (11/12/2014)

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Le réseau coopératif des professionnels de l'info-doc du Pays de Brest, Doc@brest a fêté ses deux ans l'été dernier. Sans statut, sans organisation formelle, sans budget, les membres de ce réseau - dont un noyau d'une demi-douzaine d'animateurs réguliers - multiplie les initiatives pour promouvoir les échanges et l'autoformation professionnels, la culture des biens communs de la connaissance et affirmer le rôle incontournable des lieux de ressources documentaires

[Photo : CC BY SA Doc@Brest ]


Carte d'identité
Nom : Doc@brest, réseau coopératif des professionnels de l'info-doc du Pays de Brest
Âge : 2 ans et demi (création en juillet 2012)
Taille : 160 membres, sur un territoire de 89 communes, soit un bassin de vie de 400 000 habitants.
Activités : ateliers, rencontres, animation d'un blog, veille sur l'actualité des métiers de l'info-doc, partage de ressources et de bonnes pratiques
Statut : néant. Doc@brest est un réseau informel, fonctionnant sur la base de la gestion collective. Ce dont les membres du réseau veulent faire une force, car « l'absence de tutelle, de budget, le coté collaboratif en fait un outil libre, autonome, inventif, sans censure ni blocage ... »
Contact : docabrest@mdl29.net

Comment Doc@brest est-il né ?
Tout est partie d'une idée lancée par des professionnels de 5 structures différentes, qui a trouvé sa dynamique lors de la rencontre des « bibliothèques collaboratives » au Forum des usages coopératifs en juillet 2012 à Brest. Les initiateurs avaient constaté que les professionnels de l'info-doc du Pays de Brest avaient certes leurs propres réseaux, mais peu d'occasions de rencontres, alors que leurs problématiques communes sont nombreuses. Qui plus est, la situation géographique du Pays de Brest, le manque de temps et le coût des formations limitent fortement les possibilités de se déplacer pour se former.

Qui sont les membres de Doc@brest ?
Le réseau embrasse le secteur info-doc au sens large, en prenant en compte les évolutions récentes du métier et ses nouvelles ramifications. «Nous nous intéressons à tous les métiers qui ont trait à la gestion de l'information », précisent les animateurs (*) du réseau. Ce qui comprend les professions de documentalistes et bibliothécaires bien entendu, mais aussi les community-managers, les enseignants-documentalistes, les professionnels de l'information-communication, du livre, des archives, du web, « ainsi que des sympathisants des FabLab, des fabriques du Ponant, de la Cantine numérique, des associations locales centrées sur le numérique (Tiriad, les Chats cosmiques, etc.), ; des membres de collectivités intéressés par ces sujets etc. » détaillent les animateurs. Nous réfléchissons actuellement à la manière de mieux connaître les membres du réseau. » Son territoire de référence est le Pays de Brest, « mais nous acceptons des membres plus éloignés géographiquement sur demande », précise le réseau. Pour l'heure, le monde des bibliothèques et des centres de documentation reste largement majoritaire au sein du réseau, avec environ 70% des effectifs.

A quoi sert Doc@brest ?
« A créer une dynamique locale collaborative dans le domaine de l'information-documentation, grâce à la mise en place d'un réseau d'échanges et de collaborations inter-établissements », plaide le groupe qui anime le réseau.
Il s'agit donc :

  • d'impulser des échanges d'informations, de bonnes pratiques, de retours d'expériences, de ressources documentaires, des moments d'échanges conviviaux (« open-tea »)
  • de faire de la veille collaborative sur les métiers concernés
  • d'organiser des ateliers pour se former localement et gratuitement
  • de s'entraider (« la dimension humaine est essentielle », soulignent les animateurs du réseau.)
  • susciter le débat sur l'actualité des métiers de l'info-doc

Sur quelles bases fonctionne Doc@brest ?

  • un noyau de quelques animateurs réguliers, qui prennent la parole de façon collective lorsqu'on prend contact avec le réseau
  • l'entraide
  • le concept de biens communs : le réseau adhère notamment à la démarche des promoteurs du site SavoirsCom1
  • les licences Creative Commons : le réseau met ses productions (articles, photos en ligne sous licence by-cc-sa)
  • la gestion collective : « chacun est à même de participer à l'animation, de proposer, d'animer ou de piloter un atelier, une visite, un groupe de travail, précise les animateurs du réseau. A une condition près : que le projet corresponde à la charte du réseau

Ses ambitions

  • « défendre l'existence des métiers de l'info-doc en re-démontrant leur utilité et en ré-affirmant leur légitimité. »
  • « constituer un interlocuteur clairement identifié pour permettre une meilleure visibilité et reconnaissance de nos missions et de nos structures. »
  • élargir ses « recrutements » en direction de professions cousines, comme les archivistes, les libraires etc.
  • faire connaître au grand public les métiers de gestion de l'information
  • « Etre un laboratoire de recherche & développement, sans budget ni permanent » : « un joli pari ! » comme le souligne un des interlocuteurs.

Son engagement
En faveur de l'accès à l'information et des biens communs informationnels, de la connaissance, et de la culture, au sens large.
Avec deux dimensions : interne et externe.
en interne : la logique du partage, de l'échange, de l'entraide, et de la gratuité
"Cette coopération fluide des acteurs de l'info-doc à Brest s'insère donc tout naturellement dans la logique des biens communs avec les notions de don, de gratuité, d'ouverture, d'horizontalité et d'ancrage dans le territoire local », analyse l'auteur d'un article sur Doc@brest dans Bibliothèque(s), la revue de l'Association des bibliothécaires de France (ABF), cité par l'un des membres du réseau. « Ainsi au sein du réseau, on (se) forme et on (s')informe, sur les Commons, sur les logiciels libres, les licences libres ... On réfléchit et on teste la "gestion de projets" en mode collaboratif ... On expérimente, on lit les bons auteurs sur le sujet... », énumère notre interlocuteur.
en externe : jouer un rôle de médiation
« Il s'agit d'offrir aux citoyens l'accès à l'information publique, aux ouvrages et à l'information numérique, favoriser l'apprentissage et l'appropriation des outils numériques. Chacune de nos bibliothèques, chacun de nos centres de documentation remplit à son échelle ce rôle de diffusion de l'information, auprès de publics variés ... ».

On partage les valeurs du "libre" : logiciel libre, mais pas que ...
On peut aussi citer un projet porté initialement en local par doc@Brest et qui prend progressivement son envol : c'est le petit réseau local graines@brest, le réseau des grainothèques en pays de Brest, implantées en majorité dans des bibliothèques et centres de documentation, mais aussi dans des lieux alternatifs ...(le modèle s'est calqué sur l'organisation de Doc@brest et prend son autonomie progressivement). Ici il s'agit plutôt de défendre la cause des "graines libres" et d'expliquer la privatisation progressive des semences et ce que ça entraine au niveau de la biodiversité etc. ».

Ses inquiétudes
En évoquant la nécessité de « défendre l'existence des métiers info-doc, en re-démontrant leur utilité et en ré-affirmant leur légitimité », le réseau Doc@brest pointe un sujet d'inquiétude. « En période de restriction budgétaire, les postes d'info-doc et d'info-com sont souvent les premiers menacés. A l'heure actuelle, à l'échelle nationale et régionale, de nombreux centres de documentation publics, para publics ou privés sont menacés de fermeture, de suppression de leurs fonds papier, etc. Il nous semble important de rappeler l'utilité de maintenir des centres de documentation hybrides (alliant l'humain, le papier et le numérique) un peu partout sur le territoire, pour informer les citoyens, les institutions, les entreprises ... Il faut re-démontrer encore une fois, et d'expliquer la valeur ajoutée de nos professions. » Les animateurs du réseau envisagent donc de retravailler leur « argumentaire ». « Nous aimerions aussi faire une carte du réseau pour visualiser la richesse documentaire sur le territoire (bibliothèques et centres de documentation), avec un annuaire accessible au grand public. »

(*) Comme Doc@brest fonctionne de façon informelle et collaborative, les réponses aux questions se font de façon collective par les membres les plus impliqués dans l'animation du réseau.

Pour aller plus loin
-une série d'articles
-bilan des deux premières années du réseau 
-portrait chinois
-un article de la revue Bibliothèque(s)
-une fiche sur le site collaboratif Bibliopedia
-un article sur le site Bretagne creative
-un bilan en images sur Vimeo

Lettre d'information du réseau documentation
Extrait de Lettre d'information du réseau documentation - N° 419 (11/12/2014)
Téléchargez le N° 419 - Archives - Vous abonner