consultation Handicaps et ville

consultationAccessibilité en ville : guide des équipements publics

VI • Les systèmes de communication et d’information

Fiche de cas n° 2  Accessibilité de la téléphonie mobile

 

Selon l’Arcep (Autorité de régularisation des communications électroniques et des postes), au 3e trimestre 2016, plus de 72,5 millions de Français utilisent le téléphone mobile, considéré aujourd’hui comme un moyen d’autonomie, d’insertion et de sécurité pour tous, notamment pour les personnes ayant une déficience. Le téléphone mobile facilite l’accès des personnes handicapées à de nombreux services et représente un outil de communication devenu, désormais, indispensable. Cependant, il peut devenir un moyen d’exclusion s’il n’est pas adapté à l’usage de ces personnes, en fonction de leur handicap.

 

Les personnes handicapées peuvent représenter un potentiel non négligeable de clientèle, à condition que les appareils mobiles et leurs services soient accessibles. C’est dans cet objectif que les opérateurs de téléphonie mobile ont signé, en 2005, une charte d’engagement pour faciliter l’accès des personnes handicapées à la téléphonie mobile. Par cette charte, les opérateurs se sont engagés collectivement pour renforcer leurs politiques d’offres et de services pour les personnes handicapées et les inscrire dans la durée.

 

Cette charte, qui est la première à être signée par un secteur d’activité, a été élaborée avec le concours des représentants des personnes handicapées et porte sur les engagements suivants(*) :

 

1/ Proposer un téléphone mobile adapté pour les personnes handicapées : chaque opérateur mobile s’engage à sélectionner, dans sa gamme de téléphones mobiles, le ou les appareils les mieux adaptés à certains handicaps. Cette sélection est réalisée à partir de critères communs aux opérateurs mobiles, en collaboration avec des personnes handicapées et leurs associations.

 

2/ Développer l’offre de service destinés à favoriser l’autonomie des personnes handicapées en s’engageant à :

- poursuivre le développement de services spécifiques destinés aux personnes handicapées ;

- promouvoir, dans ses documentations commerciales, les services et options pouvant répondre à des attentes particulières des personnes handicapées.

 

3/ Informer le grand public des offres destinées aux personnes handicapées. Chaque opérateur mobile s’est engagé à faire connaître largement le contenu de ses offres, afin d’améliorer non seulement l’information des personnes handicapées, mais aussi celle de leur environnement social. Les opérateurs mobiles utilisent dans leurs communications les pictogrammes relatifs aux déficiences auditives, aux déficiences visuelles, aux déficiences motrices, aux déficiences d’élocution et aux déficiences mentales.

 

4/ S’inscrire durablement dans une démarche de progrès. Cela nécessite pour les opérateurs de :

- renforcer, par le dialogue et la concertation avec les principales associations représentatives, ses actions vis-à-vis des personnes handicapées ;

- tirer le meilleur parti des innovations technologiques et les mettre à disposition des personnes handicapées ;

- travailler à l’amélioration de l’accueil des personnes handicapées, notamment dans leurs réseaux de distribution propriétaires ;

- informer chaque année sur l’avancement des actions engagées pour la promotion de l’accessibilité de la téléphonie mobile aux personnes handicapées.

 

Par cette charte et suite à leurs engagements, les opérateurs de téléphonie mobile ont amélioré, depuis 2005, leurs services pour répondre aux besoins spécifiques exprimés par chaque type de handicap. Par la suite, cette charte a été élargie à l’ensemble des services de communication électronique et une nouvelle charte a été signée en 2014.

 


Services de téléphonie mobile accessibles par type de handicap

Handicap auditif et déficience d’élocutionServices adaptés au téléphone mobile
SMSPermet des communications écrites.
Image vidéo associée à la communicationPermet des communications en langage des signes.
Sites Internet de l’opérateurPermet d’accéder à l’information de l’opérateur et de gérer son abonnement, sans communication orale.
Handicap visuelServices adaptés au téléphone mobile
Logiciel de vocalisationPermet la vocalisation des fonctions du téléphone, comme le répertoire, les SMS, ou les services proposés sur les portails mobiles des opérateurs.
SMS dictésPermet de dicter les SMS à un serveur.
Factures et documentation en braillePermet d’accéder à l’information de l’opérateur.
Rubriques dédiées et adaptéesPermet d’accéder à l’information de l’opérateur et de gérer son abonnement sur le site de l’opérateur.
Handicap moteurServices adaptés au téléphone mobile
Logiciel de vocalisationPermet de piloter le téléphone par des commandes vocales et de limiter les manipulations.

 

L’accessibilité au téléphone mobile dépend, d’une part, des services mis en place par l’opérateur et disponibles sur le téléphone, comme le système de SMS qui peut être écrit ou dicté spécifiquement pour les personnes malvoyantes. D’autre part, cette accessibilité dépend de l’appareil et de ses fonctionnalités. Le progrès technologique de ces dernières années permet d’avoir désormais des appareils de mieux en mieux adaptés aux différents types de handicap.

 

En plus de ces fonctionnalités disponibles en série, pour être utilisables par les personnes handicapées, les appareils de téléphonie mobile doivent répondre à des critères bien déterminés. Ces critères de sélection doivent régulièrement être réactualisés, notamment en fonction des évolutions technologiques. Trois catégories de critères sont à retenir pour définir l’accessibilité d’un appareil mobile.

 

1. Les critères selon l’usage et la catégorie de handicap

 

Critères de base permettant de déterminer l’accessibilité des téléphones mobiles selon le handicap : rassemblent les fonctionnalités qu’il est important de prendre en compte dans le cadre de l’accessibilité des équipements de communication et dont l’absence peut être bloquante pour l’utilisation du terminal.

 

Critères de confort : concernent les aides supplémentaires que peut apporter un téléphone sans être fondamentales.

 

Critères d’évolution : évolutions qui pourraient, dans le futur, intégrer les deux premiers critères. Les critères d’évolution rassemblent de manière prospective les fonctionnalités qui ne sont pas encore complètement intégrées dans les équipements.

 

Notons que, au sein même de ces catégories, la liste des critères reflète l’état du marché au moment de la signature de la dernière charte en 2014. Les évolutions technologiques en cours peuvent rendre obsolètes une partie des dispositions mentionnées ici. Les critères vont donc évoluer progressivement en fonction de ces évolutions technologiques, des besoins et des usages des personnes handicapées, afin de permettre aux opérateurs de continuer d’identifier, au sein du catalogue des constructeurs, les terminaux adaptés à chaque handicap. Par ailleurs, cette évolution interviendra également avec l’arrivée de nouveaux acteurs, nouveaux usages ou nouveaux objets connectés mis sur le marché.

 

Ils font suite aux précédents critères établis en 2005, mis à jour en 2008, sur le seul périmètre des équipements ou terminaux mobiles. Ils couvrent aujourd’hui l’ensemble des services de communication électronique.

 

Critères d’accessibilité de la téléphonie mobile par type de handicap
Visuel
Critères de baseCritères de confortCritères d’évolution
- Réglage de la luminosité et du contraste
- Taille de l’écran (minimum 3,5 pouces)
- Commande vocale de la fonction répertoire de l’appareil
- Bip touche
- Perception tactile des touches : pouvoir identifier au toucher le passage d’une touche à une autre
- Identification de la touche 5 pour un repérage spatial du clavier
- Identifiant sonore différencié pour avertir de l’absence de réseau, d’une nécessité d’entrée du code PIN (+ erreur/réussite)
- Menus déroulants bloqués (éviter les menus déroulants sans fin)
- Documentation en fichier électronique, accessible sur le Web, sous format CD-Rom et/ou CD audio
- Documentation au format CD-Rom
- Possibilité d’ajuster la police des caractères
- Identification de l’appelant par l’intermédiaire de sonneries différenciées
- Commande vocale pour les fonctions SMS et Menu de l’appareil
- Identification vocale de l’appelant
- Numérotation vocale
- Effacement simplifié des SMS
- Documentation sous format CD audio
- Fonction loupe
- Gradation sonore différenciée pour avertir du niveau de la batterie
- Navigation avec aide GPS
- 100 % vocal
- Compatibilité des logiciels PC (fournis avec les terminaux) avec les aides techniques
- Fichiers PDF au format « accessible » disponibles sur le Web
- Compatibilité des logiciels fournis avec les aides techniques adaptées à la déficience visuelle
- Accessibilité de l’application Web embarquée selon les critères internationaux du niveau AA des WCAG 2.0
Auditif
Critères de baseCritères de confortCritères d’évolution
Selon 3 types d’usages : voix, écrit et vidéo.
 
Voix :
- Puissance et qualité sonore des écouteurs au maximum de leur débit
- Compatibilité avec un appareil auditif : Hearing Aid Compatibility (HAC), boucle à induction, écouteur incurvé vers l’intérieur pour éviter l’effet larsen
 
Écrit :
- Puissance
- Taille de l’écran (minimum 3,5 pouces)
- Perception tactile du clavier
- SMS préenregistrables
- Perception tactile des touches
 
Vidéo :
- Clapet et dos plat pour la vidéo
- Caméra
- Clavier alphanumérique à plus de 12 touches
- Vibrations personnalisables en fonction des types d’appels reçus (appel téléphonique, SMS, message, etc.)
- Caméra grand angle
- Synchronisation avec un PC ou un Mac
- Courrier électronique (option Push/Pull)
- Navigateur Internet
- Compatibilité Bluetooth
- Combinaison des 3 usages (voix, écrit, vidéo)
 
- Équaliseur : capacité de moduler le spectre audio pour s’adapter à la perte d’audition
- Connexion à un clavier externe
Moteur
Critères de baseCritères de confortCritères d’évolution
- Commande vocale du répertoire
- Décroché depuis n’importe quelle touche ou décroché automatique
- Possibilité de connexion de périphériques : clavier externe, prise jack
- Téléphone mobile monobloc (sans clapet)
- Haut-parleur
- Raccourcis
- Taille et démarquage tactile des touches
- Solidité du terminal
- Paramétrage de la durée du rétroéclairage
- Activation de la fonction vocale par un mot-clé
- Commande vocale des menus/fonctions
- Enregistrement automatique des numéros dans le répertoire
- Sensibilité des touches
- Compatibilité avec un support (fauteuil roulant)
- Possibilité de connexion à un joystick
- Ergonomie du kit oreillette
- 100 % vocal
- Paramétrage du nombre de sonneries avant basculement sur la messagerie
- Qualité dynamique du micro (élimination du bruit ambiant)
Mental
Critères de baseCritères de confortCritères d’évolution
- Simplicité des menus (répertoire, prise d’appel, etc.)
- Identification simple des fonctions de base (répertoire, prise et réception d’appel, répondeur)
- Taille et contraste des caractères pour le clavier et l’écran
- Taille de l’écran (minimum 3,5 pouces)
- Raccourcis
- Indicateur sonore de validité du code PIN
- Identification de l’appelant
- SMS préenregistrables pour différentes situations
- Limitation d’appels
- Taille et démarquage tactile des touches
- Enregistrement automatique des numéros dans le répertoire
- Solidité du terminal
- Personnalisation de l’appelant et de l’appelé par les photos que le mobile permet de prendre ou par un visuel
- Messages vocaux préenregistrés
 
- Géolocalisation
- Notice d’utilisation simplifiée
Élocution
Critères de baseCritères de confortCritères d’évolution
- SMS préenregistrables pour différentes situations- MMS, accès e-mail
- Navigateur Internet
- Possibilité de messages vocaux préenregistrés
- Compatibilité Bluetooth
- Possibilité de connexion de périphériques : clavier externe, appareil de synthèse vocale
 

 

D’importants progrès sont ainsi réalisés pour rendre l’utilisation de la téléphonie mobile accessible aux personnes ayant une déficience. Mais dans ce domaine, comme dans les autres domaines liés aux nouvelles technologies, le progrès est presque quotidien, il faut constamment veiller à leur adaptation aux besoins de chacun quelles que soient ses spécificités.

 

Fonctionnalités disponibles en série selon les besoins de différentes formes de handicap
 
Handicap visuel
- Identifiant sonore du faible niveau de batterie ;
- Touches programmables permettant à l’utilisateur de simplifier l’accès à certaines fonctions ;
- Documentation en fichier électronique disponible sur le Web ;
- Identification de l’appelant par l’intermédiaire de sonneries différenciées.
 
Déficience auditive
- Signalisation des appels par vibreur et avertisseur lumineux ;
- Identification de l’appelant ;
- Écriture intuitive des SMS ;
- Journal des derniers appels : manqués, reçus, émis.
 
Déficience d’élocution
- Écriture intuitive des SMS ;
- Identification de l’appelant ;
- Journal des derniers appels : manqués, reçus, émis.
 
Déficience motrice
- Téléphone mobile à dos plat.

 


2. Les critères selon les fonctionnalités des matériaux

 

a) Critères en série

 

Les critères en série rassemblent l’ensemble des fonctionnalités qui existent souvent en série dans les terminaux disponibles sur le marché et qui répondent à des besoins incontournables pour les personnes handicapées.

 

Critères en série
1. Ergonomie (matériaux, forme et taille) du téléphone pour permettre une bonne utilisation et prise en main du téléphone : parties antidérapantes sur les côtés de l’appareil pour empêcher qu’il ne glisse des mains, facilité d’ouverture, possibilité de distinguer le haut et le bas du téléphone, l’avant et l’arrière.
2. Touche de mise sous tension dédiée et parfaitement distincte.
3. Identification mécanique, physique et visuelle des touches de clavier (virtuelle ou physique).
4. Identification sonore, vibratoire et visuelle des touches à l’appui.
5. Matériaux des touches : éviter les matières réfléchissant la lumière.
6. Ergot sur la touche 5 + ergots différenciés sur les lettres F et J des claviers Azerty physiques.
7. Rétroéclairage du clavier alphanumérique et du pad de navigation.
8. Reprise du code couleur et du positionnement « Vert à gauche pour la touche d’appel » et « Rouge à droite pour la touche de fin d’appel ».
9. Touches de volume (+/-) dédiées et parfaitement distinctes.
10. Touche de verrou écran dédiée et parfaitement distincte.
11. Connectiques accessibles (facilité d’ouverture des caches) et facilité d’accès à la carte SIM, la carte mémoire et la batterie.
12. Haut-parleurs permettant un bon niveau sonore et une bonne qualité de voix.
13. Alerte sonore, visuelle et vibratoire pour la fonction Marche/Arrêt.
14. Indications sonore et visuelle différenciées pour avertir d’une nécessité d’entrer un code PIN (erreur/réussite) enrichi de l’icône concerné.
15. Indications sonore et visuelle différenciées pour avertir de l’absence de réseau.
16. Possibilité de désactiver le code PIN après une première utilisation.
17. Alerte sonore et vibratoire pour batterie en charge ou faible niveau de batterie.
18. Alerte visuelle et vibratoire pour batterie en charge ou faible niveau de batterie.
19. Appels abrégés.
20. Sonneries différentes selon l’appelant ou le groupe d’appelants.
21. Annonce vocale du numéro de l’appelant et de son nom s’il se trouve dans les contacts, ou d’une information du type « appel secret » si en mode caché.
22. Identification de l’appelant par un texte apparaissant sur l’écran.
23. Journal d’appel : manqués, reçus, émis.
24. Écriture prédictive des SMS et e-mails : possibilité de l’activer et de la désactiver.
25. Mode d’emploi accessible avec description physique du terminal sur des supports matérialisés (papier/CD-Rom) et dématérialisés (ex. : embarqué/en ligne). Spécificités personnes atteintes d’un handicap moteur.
26. Téléphone à dos plat pour être utilisé sur une surface plate.
27. Téléphone monobloc (ni coulissant, ni clapet). Spécificités téléphones tactiles, personnes malvoyantes ou aveugles.
28. Intégration native d’une revue d’écran sur le système d’exploitation du téléphone.
29. Intégration native d’une API* d’accessibilité pour permettre le développement de solutions de vocalisation des contenus.
30. Touches de menu, d’appel et de fin d’appel dédiées et parfaitement distinctes.
31. Accès direct au clavier numérique pendant l’appel (nouveau critère).
(*) Application Programming Interface (interface de programmation d’application)

 

b) Critères primordiaux

 

Les critères primordiaux rassemblent les fonctionnalités qu’il est important de prendre en compte dans le cadre de l’accessibilité des équipements de communication et dont l’absence peut être bloquante pour l’utilisation du terminal.

 

Critères primordiaux
1. Résistance du terminal : solidité de l’écran, éléments restant soudés entre eux en cas de choc, résistance lors de l’appui des touches.
2. Facilité d’identification des touches par l’utilisateur : grandes touches (physiques ou virtuelles) avec un bon contraste entre couleur, touche et caractère imprimé.
3. Bip touches physiques ou virtuelles optionnel.
4. Permettre l’assignation de touches à des fonctions/applications.
5. Taille d’écran minimum de 3,5 pouces et/ou résolution minimum de 960 x 640 pixels à 326 ppp afin de permettre un confort de lecture, un confort de visiophonie et un grandissement uniforme des caractères et des menus.
6. Luminosité paramétrable de l’écran.
7. Contraste paramétrable de l’écran.
8. Écran antireflet (bonne visibilité au soleil).
9. Interface, organisation de l’affichage, libellés et menus simplifiés et intuitifs, en limitant la profondeur des sous-menus.
10. Affichage lisible des icônes même en cas de non-différenciation des couleurs.
11. Affichage compréhensible des icônes avec des illustrations qui traduisent de manière immédiate le service apporté.
12. Permettre l’affichage du menu en liste.
13. Possibilité d’agrandir les caractères du numéro de téléphone.
14. Faciliter l’enregistrement des contacts (en direct et à partir d’un appel reçu).
15. Possibilité d’utiliser les commandes vocales pour numéroter ou accéder à des fonctions du téléphone.
16. Effacement des SMS et des e-mails en individuel et/ou en groupe de façon simplifiée.
17. Indication du niveau maximum du son dans le manuel (en dB).
18. SMS préenregistrables.
19. Gradation différenciée (son ou vibration) de l’état du réseau et niveau de batterie.
20. Vibration personnalisée en fonction des réceptions (appels, SMS, e-mails).
21. Combinaison possible de la voix et de l’écrit, et si possible, de la vidéo, sous réserve de la compatibilité du terminal et du service fourni lors de l’appel (nouveau libellé).
22. Mémoire disponible de 1 Go à prévoir, et à défaut mémoire extensible par slot carte mémoire.
23. Compatibilité des terminaux avec les aides techniques périphériques et leurs connectiques (Bluetooth et/ou Wifi).
24. Accessibilité de la synchronisation avec PC et Mac selon les critères internationaux du niveau AA des WCAG 2.0.
25. Possibilité de désactiver le passage automatique en mode haut-parleur (nouvel indicateur).
26. Spécificités personnes atteintes d’un handicap moteur.
27. Possibilité de paramétrer le temps de sonnerie avant passage en boîte vocale.
28. Possibilité de décrocher/raccrocher depuis n’importe quelle touche. Spécificités personnes sourdes ou malentendantes.
29. Caméra face à l’usager pour permettre la visiophonie, vue grand angle.
30. Clapet pour la vidéo.
31. Dos plat pour la vidéo.
32. Compatibilité avec un appareil auditif : Hearing Aid Compatibility (HAC)/Boucle à induction (de bonne qualité).
33. Existence d’une prise jack compatible avec les écouteurs ou les boucles magnétiques en collier. Spécificités téléphones à touches, personnes malvoyantes ou aveugles.
34. Intégration native d’une revue d’écran sur le système d’exploitation du téléphone.
35. Intégration native d’une API d’accessibilité pour permettre le développement et l’installation d’une revue d’écran.
36. Proposer des kits oreillette sans fil compatibles avec le lecteur d’écran activé qui permettent de reprendre la synthèse vocale présente sur le téléphone.

 

c) Critères d’évolution

 

Les critères d’évolution rassemblent de manière prospective les fonctionnalités qui ne sont pas encore complètement intégrées dans les équipements.

 

Spécificités téléphones tactiles, personnes malvoyantes ou aveugles :

- intégration native d’une revue d’écran sur le système d’exploitation du téléphone ;

- intégration native d’une API d’accessibilité pour permettre le développement de solutions de vocalisation des contenus ;

- touches de menu, d’appel et de fin d’appel dédiées et parfaitement distinctes ;

- accès direct au clavier numérique pendant l’appel.

 

Spécificités personnes atteintes d’un handicap moteur :

- téléphone à dos plat pour être utilisé sur une surface plate ;

- téléphone monobloc (ni coulissant, ni clapet) ;

- possibilité de paramétrer le temps de sonnerie avant passage en boîte vocale ;

- possibilité de décrocher/raccrocher depuis n’importe quelle touche ;

 

Spécificités personnes sourdes ou malentendantes :

- caméra face à l’usager pour permettre la visiophonie, vue grand angle ;

- clapet pour la vidéo ;

- dos plat pour la vidéo ;

- équaliseur : capacité à moduler le spectre audio pour s’adapter à l’audition (perte ou non) ;

- compatibilité avec un appareil auditif :

* Hearing Aid Compatibility (HAC)/Boucle à induction (de bonne qualité),

* existence d’une prise jack compatible avec les écouteurs ou les boucles magnétiques en collier ;

 

Spécificités téléphones à touches, personnes malvoyantes ou aveugles :

- intégration native d’une revue d’écran sur le système d’exploitation du téléphone ;

- intégration native d’une API d’accessibilité pour permettre le développement et l’installation d’une revue d’écran ;

- proposer des kits oreillette sans fil compatibles avec le lecteur d’écran activé qui permettent de reprendre la synthèse vocale présente sur le téléphone.

 

Critères d’évolution
1. 100 % commandes vocales.
2. Accessibilité de l’application Web embarquée selon les critères internationaux du niveau AA des WCAG 2.0.
3. Accessibilité des plateformes d’achat d’applications.
4. Accessibilité des applications opérateurs.
5. Accessibilité d’un GPS piéton préinstallé sur le terminal.
6. Connectique universelle.
7. Possibilité technique du terminal de géolocaliser de l’utilisateur de mobile par des tiers si la réglementation et l’utilisateur l’autorisent.
8. Simplification du manuel, vidéos explicatives sur l’utilisation du téléphone.
9. Si existants, rassembler tous les paramètres d’accessibilité dans un seul menu facilement repérable dans l’interface du téléphone.
10. Fonction permettant l’atténuation des bruits ambiants autour de la voix de l’interlocuteur.
11. Généralisation du traitement qualitatif du son haute définition.
12. Messages vocaux préenregistrables.
13. Mode d’emploi accessible avec description physique du terminal embarqué dans le téléphone.

 

Référence
« Charte d’engagements volontaires pour l’accès des personnes handicapées aux communications électroniques », Fédération française des Télécoms, bilan d’application, juillet 2014.


 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés