consultation Handicaps et ville

consultationAccessibilité en ville : guide des équipements publics

V • Les systèmes de transport

Fiche de cas n° 2  Aide au conducteur de bus pour l’exploitation des équipements d’accès

 

1. Le contexte

 

Un certain nombre de réseaux de bus ont commencé à ouvrir des lignes entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite, notamment aux voyageurs en fauteuil roulant en choisissant de rehausser les points d’arrêt comme expliqué dans l’ouvrage. Mais plusieurs opérateurs ont constaté que tous les arrêts d’une même ligne d’autobus, en milieu urbain, ne pouvaient pas toujours avoir systématiquement les mêmes aménagements de rehausse de quai.

 

Or, les systèmes d’agenouillement des véhicules pouvaient pallier à l’impossibilité de mettre à bonne hauteur le quai, tout en permettant de respecter une pente de palette praticable par les personnes en fauteuil roulant.

 

2. L’aide à l’exploitation pour les conducteurs

 

Comment faire savoir au conducteur du bus qu’à tel arrêt, il doit agenouiller son bus ? La complexité des lignes et le nombre de chauffeurs posaient un problème d’information aux responsables des grands réseaux. Une information papier sur le tableau de bord n’était pas la solution : le conducteur serait obligé de la consulter à chaque point d’arrêt. La pression de la circulation, la précision de l’accostage au plus près de la bordure et le contrôle des voyageurs en attente ne permettaient pas cette charge supplémentaire pour le conducteur. C’est donc vers une information au point d’arrêt même qu’il a fallu s’orienter ; information destinée au conducteur seul qui ne devait pas perturber l’information voyageur.

 

3. Des solutions simples et efficaces

 

Deux options ont été prises par deux réseaux différents :

- l’une consiste à apposer une flèche orientée vers le bas sur le montant de l’abri voyageur du réseau RATP. Le conducteur a la consigne de faire son arrêt à ce niveau pour faciliter l’accès des utilisateurs de fauteuils roulants à la porte milieu et pour pouvoir indiquer leur direction aux personnes déficientes visuelles. Ainsi, informé au plus près de son poste de conduite, le conducteur sait qu’il faut agenouiller le bus (cf figure Aide conducteur RATP) ;

- l’autre consiste à réaliser un marquage au sol au droit de la position où le conducteur doit arrêter sa porte avant sur le réseau de la RTM de Marseille. La couleur jaune a été choisie, identique à la couleur du bouton de commande de l’abaissement du véhicule au tableau de bord.

 

Ces deux techniques ont l’avantage d’être peu coûteuses, simples, et facilement identifiées et comprises par les conducteurs pour ne pas alourdir leur charge de travail, même s’ils sont peu familiers de la ligne qu’ils desservent.


Aide conducteur RATP

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés