consultation Handicaps et ville

consultationAccessibilité en ville : guide des équipements publics

II • Les établissements recevant du public

Fiche de cas n° 3  Un ERP culturel adapté pour tous Le Centre ressources théâtre handicap (CRTH), Paris 12e

 

Référence juridique
Article R. 111-19-2 du Code de la construction et de l’habitation

« Est considéré comme accessible aux personnes handicapées tout bâtiment ou aménagement permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçu. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente. »


 

1. Un concept innovant pour accéder à la culture

 

Si, pour les personnes en situation de handicap moteur, l’accès à la culture et aux activités culturelles nécessite, avant tout, la mise en accessibilité du cadre bâti et de ses équipements, il en est tout autrement lorsqu’il s’agit des personnes avec déficiences sensorielles. Dans le cas des personnes qui ont un handicap auditif ou visuel, il faut adapter les moyens de communication, afin que les prestations d’un équipement culturel leur soient rendues accessibles. Il en est de même en ce qui concerne leur accès à la pratique culturelle et les besoins des autres catégories de handicaps. Le CRTH, par sa conception et ses prestations, rassemble, en un seul lieu, l’ensemble des réponses à ces différents critères. Il permet aux personnes handicapées, non seulement d’entrer dans le bâtiment et utiliser ses prestations, mais aussi d’accéder à la pratique culturelle quelle que soit leur situation de handicap.

Depuis 1993, Regard’en France Cie, constituée aujourd’hui en CRTH, a pour objet de rendre le théâtre, ouvert à tous, accessible à chacun, tous handicaps confondus, sans discrimination où chacun est à égalité des chances et des droits.

 

Après s’être imposé par la création de son concept de théâtre dans le noir, « Les Visiteurs du Noir », puis par la création de la première école de théâtre accessible à tous, dès huit ans, le CRTH a regroupé toutes ses activités en un lieu sur Paris 12e, où son expérience, ses outils, ses innovations, ses analyses, ses expertises qui en constituent les ressources, sont à la disposition de chacun, accessibles à tous par des services qui prennent en compte les besoins, les anticipent, les mutualisent.

 

Organisé en 3 pôles : création, éducation et formation artistique, ressources, le CRTH répond aux différents besoins en termes d’accessibilité. Pour y parvenir, il a créé un lieu de référence où chacun est à égalité d’accès, d’usage et de qualité, à tous niveaux d’une activité culturelle : accès au spectacle, aux informations, aux outils culturels liés au théâtre, à la pratique artistique, à la formation, à l’insertion professionnelle, au maintien dans l’emploi. Il s’agit d’un lieu unique où chacun peut trouver réponse à ses besoins en termes d’accessibilité pour participer au changement.

 

2. Un concept qui va plus loin…

 

Espace d’ingénierie, le CRTH est observatoire de la réalité, explorateur de l’inconnu, créateur de possibles. Il est un interlocuteur identifié, reconnu pour sa connaissance, son expérience, ses analyses et ses expertises. Il est en capacité d’accompagner :

- les usagers ;

- les lieux d’éducation et de pratique artistique ;

- les lieux de créations et de diffusions ;

- les amateurs et les professionnels du milieu culturel ;

- les professionnels de l’accompagnement social, de l’éducation artistique ;

- l’État, les collectivités, les associations, le secteur médico-social ;

- les organismes paritaires, professionnels.

 


Le plus ?

Tous ses outils de communication, son mobilier, ses costumes et décors, sont réalisés par le secteur protégé et adapté.

L’objet ici étant d’encourager le secteur du théâtre, de l’audiovisuel et du cinéma à sous-traiter avec ces entreprises.

 

Ouvert au public depuis 2010, le CRTH intervient pour :

- accompagner les usagers dans leur souhait de s’initier, de pratiquer le théâtre mais aussi pour leur intégration en milieu ordinaire dans les lieux de pratique, de formation, d’éducation mis en place par les collectivités ;

- proposer des outils adaptés (livres, programmes, formulaires, etc.) ;

- accompagner les usagers dans leurs projets de vie et professionnels ;

- accompagner les structures de création, les lieux de culture, de diffusion, les grands événements culturels, les professionnels dans la connaissance des publics handicapés, la prise en compte de leurs besoins, la sensibilisation de leurs équipes, l’appropriation des démarches à conduire ;

- accompagner les syndicats, regroupements professionnels pour la prise en compte des besoins spécifiques de leurs publics, et leur proposer des réponses adaptées, éprouvées, professionnelles ;

- accompagner les lieux d’éducation, les professionnels de la pédagogie et de l’animation théâtrale pour l’intégration des besoins à satisfaire pour l’accueil des publics handicapés ;

- accompagner les professionnels pour l’embauche ou le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés du secteur ;

- accompagner les entreprises et les collectivités pour sensibiliser leurs personnels à la prise en compte du handicap ;

- accompagner les politiques à la connaissance de terrain par l’expression de ses constats, de ses analyses et propositions ;

- accompagner le développement de compétences dans les métiers liés à l’accessibilité (surtitrage, audio description, vocalisation).

- accompagner les événements culturels pour élargir leur public par la mise à disposition d’une régie mobile (sur-titreur, casques pour l’audio description, boucles magnétiques individuelles ou collectives, interprètes de langue des signes française spécialisés dans la traduction théâtrale, programmes et outils papiers adaptés aux personnes déficientes visuelles) ;

- accompagner les lieux pour apprécier leur accessibilité tant au niveau du bâti que des actions qu’ils proposent (information, accueil, circulation, prestation, spectacle, exposition…) ;

- accompagner les recherches de partenaires, de fonds pour s’emparer de l’accessibilité dans son financement ;

- accompagner tout projet désireux d’être à égalité d’accès, d’usage et de qualité ;

- animer le réseau théâtre national, européen en impulsant des actions pionnières, innovantes, productives de changement.

 

3. Un bâtiment exemplaire

 

Les locaux, les outils, les actions, les services du CRTH tendent à l’excellence tant en termes d’accessibilité que dans la prise en compte des besoins pour toutes les personnes en situation de handicap : handicap moteur, sensoriel, mental et psychique, et maladies invalidantes, ou pas.

L’équipe du CRTH, en lien constant avec les usagers, innove, évalue, mutualise ses constats, ses expériences en ne perdant jamais de vue que l’adaptation ne peut être au détriment des usagers valides.

Les locaux du CRTH se trouvent en rez-de-chaussée d’un immeuble HLM appartenant à Paris Habitat. Pris en location en 2007, ces locaux n’étaient en rien accessibles.

Avec le soutien de l’État, de la région Ile-de-France, du département, de la ville de Paris et de nombreux partenaires privés, le CRTH a pu faire de ce lieu un point de repère, un ERP culturel pilote de ce que veut dire accessibilité.

 

Les freins furent nombreux, pour ne pas attendre l’échéance obligatoire de 2015.

 

À force de démarches collectives en 2011, le bailleur a confié à ses sous-traitants la réalisation de mises aux normes d’accessibilité depuis les abords jusqu’à l’accès au bâtiment :

- portes d’accueil automatiques ;

- mise aux normes de la porte de secours ;

- tracé podotactile de la rue à l’entrée du lieu ;

- création d’une rampe d’accès pour entrer dans le lieu.

Au sein de l’établissement du CRTH, son équipe a pris en compte, point par point, les besoins spécifiques sur toute la chaîne d’accessibilité.

 

a) Accès aux informations via le site Internet

 

Le site respecte les règles d’accessibilité. Dès la première page du site, des pictogrammes mettent en avant la prise en compte des besoins de toutes les personnes.


 

> Pour le visiteur déficient visuel et ceux qui ont des difficultés pour lire

 

- Possibilité :

* d’agrandir la page à sa convenance,

 

* d’écouter toutes les pages via une synthèse vocale intégrée,

 

* de télécharger le parcours audio décrit pour se rendre au CRTH.

 


> Pour le visiteur déficient auditif

 

- une vignette en langue des signes française est à sa disposition ;

 

Cette vignette est également sonorisée par une voix off pour les visiteurs déficients visuels et sous-titré pour les voyants non signants.

De même toutes les photos du site Internet sont légendées pour les visiteurs déficients visuels afin de permettre la lecture par synthèse vocale, un grossissement de l’image est aussi possible.

 

b) Accès au lieu

 

> Pour le visiteur déficient visuel

 

- une borne sonore, située sur rue, signale à l’intéressé son arrivée au CRTH ;

 

- le panneau d’information extérieur qui précise les horaires d’ouverture est en braille et gros caractères ;

 

Pour les personnes à mobilité réduite qui se déplacent en fauteuil, pour celles de petites tailles, mais aussi pour les enfants

 

- la sonnette est située à la hauteur réglementaire à l’extérieur du lieu et à l’intérieur ;

- l’accès au lieu se fait par une rampe d’accès équipée d’une main courante et d’un tracé podotactile ;

- la porte s’ouvre en actionnant un bouton situé à l’extérieur et à l’intérieur du CRTH ;

 

- dès son entrée le visiteur déficient visuel est guidé par un marquage podotactile qui le conduit à la banque d’accueil ou est situé le plan tactile du lieu ;

 

- sur ce plan, chaque espace y est présenté, traduit en braille et gros caractères. Ils ont chacun une couleur différente pour permettre aux personnes qui ne lisent pas de se repérer. Le plan est à une hauteur accessible pour les personnes à mobilité réduite ;

 

- pour le visiteur déficient auditif, des écrans sont mis à disposition pour diffuser les informations ;

 

- un amplificateur de boucle magnétique portative est à disposition à l’accueil ;

 

- la hauteur des documents mis à disposition des publics est à la hauteur réglementaire et traduits pour certains en braille et gros caractères ;

 

- des ordinateurs sont à disposition des visiteurs, quels que soient leurs besoins (télé agrandisseur, synthèse vocale, etc.). Les fauteuils sont sans accoudoir pour les personnes de forte taille par exemple ;




- toute la signalétique est accessible à tous, soit : en gros caractères, braille, et de couleur différente ;

 

- les sorties de secours sont visuelles et sonores ;

 

- un monte-personne permet de se rendre d’un niveau à l’autre ;

 

- des bandes d’éveil à la vigilance sont installées en haut et en bas des escaliers ;

 

- les premières et dernières contremarches sont contrastées visuellement ;

 

- le niveau « -1 » a été pensé comme un ERP culturel miniature où spectateur, artistes sont à égalité d’accès, d’usage et de qualité ;

 

- dans cette salle se trouve une boucle magnétique permanente pour les personnes malentendantes appareillées ;

 


- des mesures acoustiques ont été prises pour que ces personnes ne subissent aucune résonance et soient dans un confort absolu d’écoute ;

- les loges sont accessibles et donnent directement sur le plateau ;

 

- enfin, le bâtiment a été expertisé par la brigade d’accessibilité proposée par le CRTH et par un expert en accessibilité du bâti.

 

L’objectif premier de l’équipe du CRTH est que tous les publics soient autonomes à la fois dans la circulation du lieu, dans son usage, dans les prestations et les outils proposés.

 

4. Actions et prestations proposées au CRTH

 

Chaque action et prestation est rendue accessible et donne satisfaction en termes d’égalité d’accès, d’usage et de qualité.

 

a) Pôle éducation et formation artistique

 

> Des outils mis en place pour une pédagogie adaptée

 

Si chacun peut accéder au pôle éducation et formation artistique dès l’âge de huit ans, il revient à chacun de s’inscrire dans une démarche active cadrée par un règlement pédagogique, des évaluations, un programme artistique.

Il n’y a aucune sélection à l’entrée. Le parcours pédagogique, les outils et la durée des études sont adaptés à chacun, en fonction de ses demandes. Le résultat, lui, n’est pas adapté : il n’y a pas de sous-notation et l’élève sort de l’école avec une réelle formation et des acquis équivalents à ceux proposés par des cursus plus conventionnels.

 


 Pour les élèves déficients auditifs

 

Les cours sont sonorisés avec boucle magnétique fonctionnant en permanence. De même, sur demande, parfois il est fait appel à un interprète en langue des signes française.

 

Pour les élèves déficients visuels

 

Le CRTH est détenteur de l’agrément d’exception aux droits d’auteurs et est en mesure de rendre accessible tout écrit via l’enregistrement sonore, le braille ou le gros caractère, et la numérisation des écrits vers un format Word, lisible par l’esys(*) ou synthèse vocale.

Par ailleurs, un fonds théâtral sonore recensant près de trois mille cinq cents références, permet aux élèves d’identifier l’ouvrage recherché et son mode d’accessibilité (support ; lieu où l’œuvre peut être trouvée…)

Pour chaque élève, est demandé à son entrée de bien vouloir sous enveloppe cachetée signifier un traitement en cours, des besoins, des contacts pour en cas d’urgence (pompier, médecin urgentiste…) livrer ses informations.

 

• Des ateliers pour tous dès huit ans

 

Au sein de l’école, plusieurs niveaux sont proposés : enfants, adolescents, adultes en pratique amateur. Une formation de l’acteur en trois ans est accessible dès l’âge de dix-huit ans. Un niveau professionnalisant en deux ans propose entre autres une formation aux métiers de l’accessibilité (sur titrage, audio description, enregistrement sonore).

De nombreuses disciplines sont proposées dans la mesure où chacun n’a pas les mêmes outils, les mêmes possibilités de les pratiquer : théâtre, mime, conte, clown, chant baroque, lecture à haute voix, improvisation, chant, danse contact…

Le CRTH délègue des professeurs en structures telles que les Esat (établissement et service d’aide par le travail), IME (institut médico-éducatif), IMPro (institut médico-professionnel), MAS (maison d’aide spécialisée), foyer de vie, CAJ (centre d’accueil de jour)…

Sont également proposés des ateliers à domicile ou via Internet comme un atelier d’écriture.

 

> Des projets où tous peuvent accéder

 

De nombreuses rencontres et des manifestations, toutes accessibles, avec les professionnels artistiques sont proposées comme les rencontres d’auteurs, la participation au « Printemps des poètes », des sorties théâtrales…

De plus, tous les travaux de fin d’année sont entièrement accessibles avec une boucle magnétique, des interprètes de langue des signes française, un surtitrage et une audio description. L’accessibilité vaut également pour les spectateurs et bien évidemment pour les élèves apprentis comédiens (loges et plateau).

 

Aujourd’hui encore, des difficultés persistent pour concentrer tous ces paramètres en un seul lieu et ainsi organiser une telle manifestation.

 

> Un accompagnement

 

Un accompagnement des élèves dans les conservatoires, dans les centres culturels est mis en place chaque année. De même pour les directeurs et leurs professeurs le CRTH propose des formations de sensibilisation : « Comment enseigner auprès de tous publics ».

Un accompagnement auprès des villes pour reproduire une antenne de l’école « O Clair de la Lune » est proposé. Pendant trois ans, l’équipe de l’établissement culturel est aidée par le CRTH à accueillir ce nouveau public et à mettre en place une logistique adaptée pour tous. Au terme de ce partenariat, il revient à l’équipe du lieu de s’emparer de ce projet et de le rendre pérenne.

 

Un accompagnement des élèves, sortant des cursus formation d’acteur et professionnalisant, vers l’insertion professionnelle, est mis en place pour valider leur formation et intégrer le réseau professionnel sur certaines créations où autres actions artistiques confiées au CRTH. Une mise en réseau est proposée aux élèves formés aux métiers d’accessibilité : surtitrage, audio description et enregistrement sonore.

 

b) Pôle ressources

 

> Fonds théâtral sonore

 

Le fonds théâtral sonore (FTS) est un réseau national de théâtre audio qui référence près de trois mille cinq cents ouvrages. Il permet l’accès gratuit aux œuvres de et sur le théâtre, ainsi qu’aux outils d’information (programmes, documents…).

Son but est de faciliter l’accès aux écrits théâtraux sous toutes ses formes : pièces de théâtre, ouvrages de réflexion, outils pédagogiques, programmes de saison, formulaires, journaux de théâtre…

Créé pour tous ceux qui ne peuvent pas ou plus lire, il permet également un accès démocratisé à l’art théâtral pour les amateurs et les professionnels.

 

Les offres du CRTH sont multiples :

- sensibilisation des structures culturelles aux besoins spécifiques en rendant accessibles leurs programmes de saison ;

- organisation des lectures publiques, enregistrement en audio des œuvres du théâtre contemporain ;

- recensement sur tout le territoire français des œuvres disponibles chez les particuliers, les bibliothèques, et plus généralement chez tous ceux qui distribuent ou possèdent ce type de support (Fnac®, Virgin®, entreprises spécialisées…)

- accès à la base de données et aux autres services par le site Internet accessible et vocalisé du CRTH ;

- mise en place des partenariats avec des théâtres et des bibliothèques pour que leurs œuvres (intégrées pour leur propre mission) soient référencées afin de permettre un accroissement constant du FTS ;

- organisation des événements pour développer la notoriété du FTS et permettre aux bénéficiaires de connaître la mise à disposition d’un tel outil. Par exemple, en 2009, il a été organisé « Au cœur des vies au cœur des villes » qui fait entendre des auteurs boursiers de l’association Beaumarchais-SACD (association soutenant l’émergence de nouveaux auteurs) dans des maisons de retraite parisiennes. Dans le cadre du Bicentenaire de la naissance de Louis Braille, des lectures publiques (entre deux et dix) soutenues par le Cinal (Comité International pour la Commémoration du Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille) ont été organisées en partenariat avec les lieux d’accueil, la BPI (bibliothèque publique d’information ) entre autre. Ces textes sont issus du concours « Dire le non visuel » ayant pour objet l’expression des sensations autres que la vue.

Sur demande, des extraits d’ouvrage sont enregistrés dans le cadre des études, des auditions, des annonces accessibles d’offres d’emploi par exemple. En venant avec un livre, il est possible de l’enregistrer, avec la remise de l’original de l’enregistrement. En effet, le CRTH est très attaché aux droits d’auteur. Les élèves de l’école « O Clair de la Lune » en formation de lecteur à haute voix se portent bénévoles pour enregistrer ces textes dans le but d’enrichir le fonds théâtral sonore.

 

Le public du CRTH se compose d’élèves en art dramatique, en cursus universitaire théâtre, en éveil théâtral dans l’Éducation Nationale, de partenaires du réseau associatif de déficients visuels, d’habitués et novices des ouvrages audio, de responsables et gestionnaires des Bibliothèques sonores, de maisons de retraite et structures d’accueil ou de soins pour personnes âgées, de structures éducatives intégrant des enfants non ou malvoyants, d’ateliers de lecture et/ou de théâtre organisés par des associations de lutte contre l’illettrisme, de particuliers passionnés de théâtre, des éditeurs de théâtre, de librairies spécialisées, de bibliothèques sonores, d’associations spécialisées, de portails de vente de livres audio sur Internet, d’Institutions publiques et syndicats œuvrant dans le domaine du livre, du théâtre et de l’édition, d’auteurs et écrivains du théâtre, de francophones…

 

En 2008, le CRTH a recensé soixante-neuf mille trois cent quarante connexions venant de France et de l’étranger (Maroc, Belgique. Canada…), trente théâtres partenaires, quatre-vingt-quinze liens utiles vers l’univers théâtral et enfin a signé vingt-sept conventions avec des bibliothèques.

 

> Souffleurs d’images

 

Il s’agit d’un concept crée en 2007 pour permettre aux personnes déficientes visuelles de se rendre au théâtre. Le principe des « Souffleurs d’images » est simple : Un étudiant en art dramatique formé à ce concept, souffle à l’oreille du spectateur déficient visuel quand il en exprime le besoin, ce qui lui est invisible (éléments de mise en scène ; costume…) et lui fait défaut dans sa perception de l’œuvre présentée. Le bénéficiaire paye sa place ; le souffleur d’images est invité par le théâtre dans le cadre d’un partenariat avec les théâtres concernés par l’action. Cette action est gratuite. Les « Souffleurs d’images » sont bénévoles. Ce concept, déposé et protégé, est aujourd’hui élargi aux expositions, au cirque, à la danse.

 

> Brigade d’accessibilité

 

Aux missions précédentes s’ajoutent des missions d’expertise et de conseil avec « la brigade d’accessibilité », en direction des ERP toutes catégories culturels, marchands… qui souhaitent s’apprécier dans leur potentiel en matière d’accessibilité, tant au niveau du bâti que des prestations. Cette brigade est composée de spectateurs, d’usagers représentatifs de différents handicaps (motricité, petite taille, déficience sensorielle, déficience intellectuelle, maladie invalidante, maladie psychique…). Ils sont salariés. Un cabinet d’architecte spécialiste de ces questions y est intégré. Si l’ERP expertisé n’a pas encore réalisé de diagnostic conseil, il peut faire appel aux compétences du cabinet d’architecte.

 

La brigade étudie toutes demandes afin d’accompagner vers l’accessibilité :

- du bâtiment au niveau de la circulation, de la signalétique et de la sécurité ;

- des services : billetterie, accueil, supports d’information, dispositifs techniques ;

- des actions de communications, des réseaux associatifs et des secteurs protégés ;

- des créations, des événements, des performances…

 

À chaque accompagnement est mis en place un recensement, au niveau du territoire où se déroule le partenariat, des structures associatives, du secteur protégé, médico-social, des structures d’éducation, des institutions, etc., afin que chacun s’intègre dans le projet et s’approprie les mesures d’accessibilité à tous niveaux.

Accès au cadre bâti, à la circulation du lieu, à l’information, à l’accueil du public, à la mise en place d’outils pour favoriser la compréhension de ce qui est proposé, à l’accès à l’œuvre, etc.

 

> Régie mobile

 

Afin de répondre à la demande des lieux culturels, des metteurs en scène qui souhaitent ponctuellement disposer d’outils d’accessibilité et de lever les freins mis en avant en raison du surcoût induit par les mesures d’accessibilité, le CRTH propose une régie technique mobile (boucle magnétique, boucles individuelles, casques d’audio description, surtitrage). Le technicien étant à la charge du demandeur.

 


 


> Mise à disposition de salles et de postes informatiques

 

Le CRTH met à disposition ses salles et outils accessibles à tous. Plusieurs possibilités : notamment une salle avec un plateau de 7 m x 15 m équipé de son, lumières, vidéo et loges, quatre ordinateurs, dont un poste accessible avec logiciel de synthèse vocale et télé agrandisseur. Ces postes sont à disposition des élèves et ont chacun une connexion Internet.

 

> Mise à disposition de documentation

 

Est mise à disposition des usagers une documentation éclectique en rapport avec les activités de la structure et en lien avec le domaine du théâtre, plus globalement du jeu dramatique. Par exemple des programmes de saisons de théâtres d’Ile-de-France, de la région Paca ; des journaux spécialisés ; des articles sélectionnés sur le handicap, l’art dramatique ou directement sur le CRTH, des plaquettes d’information sur les événements culturels des partenaires…

 

> Accompagnement et aide à l’insertion à l’emploi

 

En tant que consultant auprès du fond de professionnalisation et de solidarité géré par le groupe Audiens pour le ministère de la Culture

 

En raison de ses compétences et de son ouverture vers tous les publics, le CRTH est missionné pour recevoir les bénéficiaires du fonds de professionnalisation et de solidarité en entretien de mise en situation et de suivi de projet. Ce dispositif de soutien professionnel mis en place par l’État est destiné à sécuriser le parcours des artistes et techniciens du spectacle rencontrant des difficultés.

 

• Par l’aide au transfert de compétence et d’expérience

 

Le CRTH, en raison de sa connaissance du secteur de la production, de la création, de l’accessibilité, accompagne toute demande qui s’attache à ces points, par l’étude du projet, de son ambition, de ses besoins. Là, sont apportées des réponses, sont proposées des mises en réseau, des lettres de soutien, des interventions des personnes ressources du CRTH ou mandatées par celui-ci.

 

• Par le suivi des projets des anciens élèves

 

Une écoute, un accompagnement, une mise en réseau est possible. Pour cela toute l’équipe du CRTH met à disposition ses outils, ses locaux, ses connaissances.

 

• Par la mise en avant des projets du personnel du secteur protégé

 

Pour valoriser ce secteur et mettre en avant leur savoir faire, le CRTH fait appel à des Esat (établissement et service d’aide par le travail) via ses outils de communications, son mobilier, ses prestations, ses créations (costumes, décors…)

 


Chaises et tables réalisées par l’Esat Jean Pinaud


 

> Communication

 

La communication est organisée d’une part par le site Internet, accessible conformément aux règles en vigueur et, d’autre part, par des documents d’information. Tous les documents sont imprimés et édités par le secteur protégé et rendus accessibles à tous :

- site vocalisé ;

- programmes vocalisés, en braille et gros caractères ;

- pictogramme sur tous les supports de communication (exemple : plaquette d’information, Souffleurs d’images) ;

- affiche du concept des Souffleurs d’images ;

 


- carte de visite en braille et gros caractères ;

 

- sur demande, le CRTH peut rendre accessibles les documents, tous les documents papier sont accompagnés de cette information en braille.

 

c) Pôle Création

 

Ce pôle travaille à la fois sur un axe de sensibilisation mais aussi de création.

 

> Sensibilisation

 

Le CRTH est reconnu depuis 1993 pour la qualité de ses actions de sensibilisation, leur originalité et leur impact. Plus encore, chacune de ses actions rendues de fait accessibles, tend à répondre à des besoins. Par le biais de ses démarches, le CRTH sensibilisé aux nécessités de chacun, qui faute d’être prises en compte, sont objet d’exclusion.

Toute présence à un événement (salons, manifestations culturelles, festivals…) permet à l’équipe du CRTH d’informer, de sensibiliser les professionnels et le public aux notions de l’accessibilité à travers les outils, les expériences, cités ci-dessus et dans la rencontre des personnes bénéficiaires (personnes déficientes visuelles, sensorielles…).

De même par ces différentes actions, le CRTH rend l’événement auquel il participe accessible et permet une réelle autonomie des personnes en situation de handicap sur de tels événements. Ci-dessous, l’exemple des biennales internationales du spectacle de Nantes les 18 et 19 janvier 2012.

 

Biennales Internationales du Spectacle 2012
Cet événement de portée internationale qui a pour but la rencontre des professionnels du spectacle vivant, a été pour le CRTH l’occasion d’informer, de sensibiliser les professionnels et le public aux notions d’accessibilité. En effet, la forte fréquentation de l’événement (dix mille visiteurs et trois cents exposants) a permis à cette démarche de s’inscrire dans la mobilisation, l’accompagnement, l’initiation d’une prise de conscience en faisant le lien entre tous ceux qui ont des besoins d’accessibilité qu’ils soient reconnus ou à identifier. Deux grands débats dans un auditorium d’une capacité de trois mille personnes étaient traduits en langue des signes française par deux interprètes. Environ deux cent cinquante plaquettes d’information ont été distribuées. Une permanence sur le stand du CRTH a permis de sensibiliser les publics grâce à deux salariés et d’une personne déficiente auditive pratiquant la langue des signes française.

> Création

 

Toute création est avant tout un événement rendu entièrement accessible à la fois dans la partie de l’établissement ouverte au public que dans les espaces réservés aux intervenants (coulisse, plateau). C’est aussi l’objet d’embauche de comédiens en situation de handicap ou pas, d’une accessibilité à l’œuvre présentée, via sa régie mobile, ses outils d’information accessibles et la sensibilisation à l’accueil de tous les publics, de spectacles, ou performances artistiques.

 

La dernière création du CRTH « Vol de Nuit » d’Antoine de Saint-Exupéry en 2007, fut ainsi distinguée par la Halde comme spectacle exemplaire.

 



Conclusion

 

Le CRTH vise un double objectif. D’abord, celui de l’accès à la culture pour tous, quels que soient les attentes et les besoins de la personne. Pour y parvenir, il mobilise tous les protagonistes de l’action culturelle et artistique pour faciliter les démarches des uns et autres, qu’il s’agisse des professionnels ou des acteurs d’une activité ou d’une action culturelle. À travers toutes ses expériences, le CRTH accompagne chacun dans ses projets. Il est un centre ressources de transfert de compétences et d’expériences. Par la diversité de ses intervenants, de sa demande et de son public, le CRTH est aussi un pôle ressources humains, pour accompagner le changement.

Son deuxième objectif est celui de l’accessibilité des ERP culturels. À travers sa démarche, le CRTH a réussi à montrer qu’il est possible de rendre un ERP, situé dans un immeuble existant, totalement accessible à tous types de handicap, tout en respectant la qualité d’usage, l’esthétique des lieux et des mobiliers pour un coût raisonnable des mesures prises.

 

Contact

Pascal Parsat, directeur artistique du CRTH et membre fondateur

Auteur, metteur en scène, comédien et professeur d’art dramatique aux Conservatoires de Paris

http://www.crth.org

pascal.parsat@crth.org


Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés