consultation Handicaps et ville

consultationAccessibilité en ville : guide des équipements publics

II • Les établissements recevant du public

Fiche de cas n° 2  Un bâtiment adapté aux démarches des personnes handicapées et âgées : la Maison départementale de l’autonomie de l’Isère (MDA)

 

1. Un concept basé sur celui des MDPH

 

La loi Handicap du 11 février 2005 a instauré la création dans chaque département d’une Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), en ces termes :

 

Article L. 146-3
« Afin d’offrir un accès unique aux droits et prestations mentionnés aux articles (…), à toutes les possibilités d’appui dans l’accès à la formation et à l’emploi et à l’orientation vers des établissements et services ainsi que de faciliter les démarches des personnes handicapées et de leur famille, il est créé dans chaque département une maison départementale des personnes handicapées. »

Article L. 146-4
« La maison départementale des personnes handicapées est un groupement d’intérêt public, dont le département assure la tutelle administrative et financière.
Le département, l’État et les organismes locaux d’assurance maladie et d’allocations familiales du régime général de Sécurité sociale définis aux articles L. 211-1 et L. 212-1 du Code de Sécurité sociale sont membres de droit de ce groupement. (…)
La maison départementale des personnes handicapées est administrée par une commission exécutive présidée par le président du conseil général. »


 

Destinées à devenir les interlocuteurs uniques des personnes handicapées et les accompagner dans leur démarche, ces maisons sont aujourd’hui toutes opérationnelles.

 

2. Un concept qui va plus loin…

 

Le conseil général de l’Isère va plus loin, avec la Maison départementale de l’autonomie de l’Isère, basée à Grenoble. En effet, celle-ci constitue la tête d’un réseau d’informations et d’accès aux droits et aux prestations, destiné non seulement aux personnes handicapées, mais plus généralement aux personnes en perte d’autonomie (dont notamment les personnes âgées).

 

Ouverte au public fin octobre 2008, la MDA assure les missions suivantes :

- information des Isérois et des professionnels (sur les questions d’autonomie) ;

- pilotage de l’évaluation médico-sociale des demandes d’aides et de prestations ;

- traitement des demandes d’aides et de prestations ;

- animation du réseau des treize relais territoriaux pour l’autonomie, présents dans les maisons du conseil général ;

- accueil et orientation des malades Alzheimer (via la MAIA, Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer).

 

Elle abrite en outre le Cerda, Centre de ressources départemental pour l’autonomie, en charge de l’accueil, de l’information, de la formation et de la communication auprès des personnes en perte d’autonomie, du grand public et des professionnels.

 

3. Un bâtiment remarquable

 

Le bâtiment de la MDA de l’Isère vise l’exemplarité en cherchant à répondre aux exigences d’accessibilité des lieux et des services, pour toutes les formes de handicaps : handicap moteur certes, mais aussi sensoriel, mental et psychique.

 

Des réflexions ont donc été menées, en concertation avec les usagers concernés ou leurs représentants associatifs, afin de proposer des solutions qui soient les plus adaptées possibles à l’ensemble de ces handicaps. S’agissant d’un bâtiment neuf, les exigences ont pu être prises en compte dès le départ, néanmoins, certaines solutions peuvent être transposées facilement sur des bâtiments existants.

 

Cette fiche ne donne qu’une vision partielle des points forts en matière d’accessibilité de la MDA. Nous en avons choisi trois :

 

a) Aide à l’orientation, au repérage, au déplacement

 

Au pied de la MDA de l’Isère, l’agencement d’un jardin botanique sensoriel (cf. figure « Jardin botanique ») favorise la détente et la sérénité et facilite les relations kinesthésiques à l’espace. Composé de plantations odorantes, d’une fontaine, de mobiliers adaptés (différentes hauteurs d’assise pour les sièges, accoudoirs facilitant la mise en station debout), de revêtements de sols variés (graviers, béton désactivé…), il fait appel aux différents sens. Des personnes autistes, en visite à la MDA, l’ont particulièrement apprécié.

 

Source photos : Cété de Lyon.


 


Jardin botanique


 

Dans ce jardin, un plan multisensoriel (figure « Plan multisensoriel ») permet de se repérer plus facilement : une légende en braille est proposée, les contours des structures sont matérialisés en relief, des boutons d’activation permettent l’accès sonore aux diverses informations ; parmi les fonctions de ce plan, celle de guider l’usager vers l’entrée du bâtiment.

 

Plan multisensoriel


 

Sur la porte d’entrée, des pictogrammes caractérisent les services proposés (figure « Pictogrammes »).

 

Pictogrammes

.

 

Au sol, le guidage des personnes aveugles et malvoyantes est assuré par l’implantation de bandes, que ce soit à l’extérieur (figure « Guidage extérieur ») ou à l’intérieur du bâtiment (figure « Exemple de guidage intérieur »).

 

Ces bandes sont de couleurs contrastées et peuvent être détectées au pied ou à la canne. Plusieurs systèmes sont utilisés : bande noire en caoutchouc 3 nervures (extérieur + intérieur), bande en tissu de grande largeur (en intérieur), bande blanche micronervures (en intérieur), dalles à picots de changement de direction (figure « Dalle de changement de direction »).

 

Guidage extérieur


 

Exemple de guidage intérieur


 


Dalle de changement de direction


 

Le déplacement des visiteurs à l’intérieur du bâtiment est, quant à lui, facilité par la remise d’un badge à l’accueil (figure « Badge »).

 

Badge


 

Les indications portées sur ce badge sont simples : principalement, le numéro de l’étage, avec son code couleur, et la signalétique géométrique du service (ici, triangle pour l’accueil au centre de documentation). D’autres formes géométriques (carré, cercle, hexagone…) identifient d’autres services, les salles d’attente, de réunion ou de conférences.

 

Chaque étage est repéré par une couleur spécifique, ce qui permet au visiteur de vérifier avant même sa sortie de l’ascenseur qu’il est parvenu au bon endroit. Dix couleurs au total ont ainsi été attribuées, depuis le vert réservé à l’accueil, au rez-de-chaussée, jusqu’au bleu pour le dernier étage.

 

Outre sur les badges, ces couleurs sont rappelées sur les plans multisensoriels (figure « Plan intérieur multisensoriel »), les panneaux d’information (figure « Panneau d’information »), dans les ascenseurs en correspondance avec les numéros des étages.

 


Plan intérieur multisensoriel


 

Panneau d’information


 

Des pictogrammes conçus pour être facilement intelligibles (figure « Pictogrammes d’identification des lieux et services ») viennent compléter l’information sur les plans, les panneaux d’information et la signalétique en général.

 

Pictogrammes d’identification des lieux et services


 


b) Accueil personnalisé tout handicap

 

Dès l’accueil général situé à l’entrée du bâtiment (figure « Accueil »), le visiteur est pris en charge et orienté vers le service adéquat ou vers une salle d’attente.

 

Accueil


 

Dans les salles d’attente (figure « Salle d’attente »), le mobilier est adapté pour le confort de tous : sièges doubles pour les personnes corpulentes, sièges avec ou sans accoudoirs, appuis ischiatiques pour une position semi-debout. Les espaces largement vitrés sont lumineux et conçus pour atténuer les troubles d’agoraphobie.

 

Salle d’attente


 

Des box, ouverts ou fermés, sont ensuite prévus pour un accueil personnalisé. Leurs configurations et fonctionnalités ont été étudiées afin de mettre à l’aise toutes les personnes quel que soit leur handicap. Par exemple, les tables et bureaux sont réglables en hauteur. Les parois des cloisons, en bois, outre leur côté esthétique, visent à créer une ambiance rassurante. Par ailleurs, lors de permanences mensuelles ou sur rendez-vous, il peut être fait appel aux services d’un interprète en langage des signes. Et pour ce qui concerne les malentendants, des équipements sont proposés pour optimiser l’écoute.

 

c) Ordinateurs et matériels techniques adaptés

 

Le Cerda, Centre de ressources départemental pour l’autonomie, hébergé par la MDA, met à disposition du public un fonds documentaire riche et varié et une salle de travail avec du mobilier et des matériels permettant une grande autonomie d’usage.

 


Parmi les matériels proposés :

 

- un télé-agrandisseur (figure « Agrandisseur ») multifonctionnel, ergonomique et simple d’utilisation. Il offre la possibilité de modifier les contrastes des couleurs à l’écran et dispose d’une très grande puissance de grossissement. Celui-ci s’adapte facilement à tout téléviseur classique.

 

Agrandisseur


 

- des ordinateurs configurés avec le logiciel Openbook permettant, associés à une « machine à lire », de transposer des textes en braille ou de les restituer vocalement (figure « Poste de travail »).

 

Poste de travail


 

- des claviers aux touches contrastées (couleur jaune) et de grande taille (figure « Poste de travail ») ;

 

- une imprimante en braille (figure « Imprimante »).

 

Imprimante


4. Une démarche à la fois prospective et préfiguratrice

 

La MDA de l’Isère s’inscrit dans une démarche d’avant-garde en répondant, au sein d’une même structure, aux besoins des personnes handicapées et à ceux des personnes en perte d’autonomie (personnes âgées, malades Alzheimer). En cela, elle vise une adéquation encore plus grande avec l’esprit de la loi Handicap 2005.

 

Le bâtiment en lui-même, étudié pour répondre aux différents handicaps, qu’ils soient moteurs, visuels, auditifs, cognitifs ou psychiques, avec une qualité d’usage des lieux élevée par rapport aux exigences réglementaires, est la résultante d’une démarche prospective menée en la matière ; un site pilote, dont le fonctionnement au quotidien devra certes être évalué, mais qui, par l’exemple donné, devrait permettre une déclinaison de la démarche en d’autres lieux.

 

Rédaction
Centre d’études techniques (Cété) de Lyon – Département « Villes et Territoires » – Pôle « Accessibilité » : Monique Bes, chargée d’études (monique.bes@developpement-durable.gouv.fr)
Catia Rennesson, responsable du pôle (catia.rennesson@developpement-durable.gouv.fr)

Pour en savoir plus
MDA de l’Isère : 11 à 15 avenue du Doyen-Louis-Weil, 38010 Grenoble
Site web : http://www.mda38.fr

Contacts
Loubna Bouhrizi, loubna.bouhrizi@cg38.fr, attaché de presse du conseil général
Pascale Vuillermet, MDA Isère, p.vuillermet@cg38.fr, pour toutes les questions sur les missions de la MDA
Claire Dubois, Direction de l’immobilier et des moyens, c.dubois@cg38.fr, pour toutes les questions techniques sur le bâtiment


 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés