Actu

Effet de seuil des communes nouvelles. (25/06/2019)

Date de mise en ligne : 25/06/2019.

Actualités Juridiques

Secrétaires de maire

La création de communes nouvelles peut effectivement générer des effets de seuil. Lors de l'examen de la proposition de loi visant à adapter l'organisation des communes nouvelles à la diversité des territoires, le Sénat a adopté un article prévoyant, pour certaines dispositions, un lissage des effets de seuil auxquels sont exposées les communes nouvelles. Ainsi pendant une période de trois ans suivant leur création, plusieurs obligations faites aux communes en raison de leur population ne seraient applicables aux communes nouvelles que si elles l'étaient également à une ou plusieurs des communes dont elles sont issues, et seulement sur le territoire desdites communes. Il s'agit notamment de l'obligation de se doter d'une certaine proportion de logements locatifs sociaux et de l'inscription au schéma départemental d'accueil et d'habitat des gens du voyage. Il appartiendra au législateur de se prononcer dans le cadre de la poursuite de l'examen de cette proposition de loi. Concernant les moyens administratifs suppplémentaires nécessaires aux communes nouvelles, les économies d'échelle sont indéniables. D'une enquête menée sous l'égide de l'association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF), il ressort que 73 % des maires des communes nouvelles ayant répondu faisaient part d'une amélioration des marges de man½uvre pour la commune et 64 % d'entre eux faisaient part d'économies réalisées. Certains indiquent en outre des marges de man½uvre qui vont, parfois, au-delà d'une simple logique budgétaire (exemple : flexibilité, visibilité, meilleure répartition en fonction des besoins...).

D'après cette enquête, les économies en termes de frais de fonctionnement atteindraient en moyenne 11 %. La renégociation des contrats en cours constituerait, elle aussi, une source importante d'économies. La capacité à pouvoir se projeter, les économies et les marges de man½uvre budgétaires induites par la constitution en commune nouvelle auront permis à 74 % des maires de communes nouvelles interrogés de pérenniser des investissements déjà existants et/ou d'en initier de nouveaux. Si la fusion de communes peut générer une hausse des dépenses de fonctionnement au moment de la création de la commune nouvelle (harmonisation des logiciels informatiques, des régimes indemnitaires...), celle-ci est source, à moyen et long termes, d'économies et permet de dégager des marges de man½uvre budgétaires. JO le : 18/06/2019 page : 5594

Soyez le premier à rédiger un commentaire !