consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

II • Honneurs militaires

Fiche pratique n° 10 COMMÉMORATION DE L’APPEL DU 18 JUIN 1940 - POLITIQUE DU DEVOIR DE MÉMOIRE

 

A - Objectif de la manifestation

 

Assurer la transmission entre les générations du souvenir de l’histoire combattante de la France est l’axe principal de notre politique du devoir de mémoire.

Afin de marquer cet important moment de partage intergénérationnel, autour des valeurs d’engagement et de liberté que constitue, chaque année, l’anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 et de la naissance de la France libre, un effort spécifique est opéré en direction des scolaires, pour leur transmettre les valeurs et l’héritage moral de ces femmes et de ces hommes « partis de rien » (René Cassin).

 

Lors de la cérémonie, l’idée est de souligner le lien entre la France et l’Angleterre à ce moment de l’histoire où la France libre émerge. Un câble est positionné entre deux bâtiments afin que deux professionnels fassent la traversée d’un bâtiment à l’autre, portant les couleurs de la France. Un bâtiment est orné du drapeau britannique et l’autre du drapeau français. Durant la traversée, nous diffusons le discours du Général de Gaulle prononcé le 6 juin 1944 annonçant le débarquement.

 

B - Préparation de la cérémonie

 

- Invitations : définir le public cible, préparer le listing d’invitations, définir le format de l’invitation (avec le service communication), faire les envois, lister les participants.

- Intégrer l’événement dans le reste du planning des manifestations : définir l’horaire le plus approprié, booker l’heure en accord avec l’agenda du maire.

- Informer et mobiliser les services concernés : rédaction de la note technique et de la fiche événement, diffusion de ces documents aux intéressés après validation de la hiérarchie, organiser des réunions de planification sur le terrain avec les services techniques et la police municipale.

- Définir les animations potentielles en lien avec la manifestation qui pourront accompagner le déroulement de la cérémonie.

- Définir le déroulement de la cérémonie et le placement protocolaire.

- Faire les bons de commande pour le matériel, les animations, l’harmonie, le chanteur, etc.

- Organiser des réunions sur place avec les prestataires et les services concernés afin de régler les derniers détails de mise en place.

- Organiser des réunions sur place avec les agents RP afin de visualiser le déroulement de la cérémonie.

- Mise en place logistique la veille et présence RP pour répétitions.

 

C - Mise en place et déroulement

 

- Accueil des invités et placements protocolaires.

- Arrivée de Mme le maire en compagnie des présidents des associations patriotiques et des jeunes (musique Mireille Mathieu « De Gaulle »).

- Arrivée des vétérans suivi par les porte-drapeaux (musique Michel Sardou « Un jour la liberté »).

- Discours d’ouverture d’une résistante 1939/1945 au nom des vétérans.

- Les enfants du conseil communal des jeunes habillés en tenue d’époque (short, bérets, bretelles) enlèvent le tissu qui cache la radio d’époque (de 3 m de large sur 2 m de hauteur fabriqué par les menuisiers de la ville) puis s’assoient.


- Audition de l’Appel du 22 juin 1940 par le Général de Gaulle.

- « Le chant des partisans » (chanteur et harmonie municipale).

- Intervention de la résistante qui annonce la diffusion du discours du débarquement du Général et du communiqué de la résistance sur les ondes de la BBC. En même temps, les professionnels se lancent sur le câble avec le drapeau français.

- Intervention de la résistante qui annonce la diffusion du discours du général lors de la libération de Paris (« Paris libéré » et chanson de Mireille Mathieu « Des soleils bleu, blanc, rouge ») et levée des couleurs par le maire en compagnie des vétérans.

 

Ouvrez le ban

 

- Allocution de Madame le maire.

- Discours de Gaulle Libération + canon bleu blanc rouge + chanson de Nana Mouskouri « Je chante avec toi Liberté ».

- Lecture du message du ministre par le préfet.

 

Fermez le ban

 

- Dépôts de gerbes.

- Sonnerie aux morts.

- Minute de silence.

 

- « La Marseillaise » chantée par le Général de Gaulle et le public.

- Salut des porte-drapeaux.

- Clôture de la cérémonie.

 

D - Conseils

 

- Établir un fichier (membre des associations patriotiques, naturalisés, nouveaux habitants, associations, établissements scolaires, nouveaux électeurs, conseil communal des jeunes, CCAS, etc.).

- Une demande de subvention peut être effectuée auprès du ministère des Anciens combattants.

- Lors de la mise en place du projet, toujours s’assurer de la bonne compréhension des enjeux par les services qui prennent part au projet : les services techniques, la police municipale, le service communication, etc. Il est dans le même temps indispensable de garder avec leurs directeurs ou chefs de service d’excellents contacts. Ils participeront alors à la réussite de la cérémonie car sans leur aide rien ne se fait.

- Pour ce qui est des diffusions de musiques, attention à ne pas oublier de prévenir et de faire une déclaration à la Sacem.

 

E - Conclusion

 

Les directives du maire étaient claires : redynamiser le monde patriotique, produire des commémorations marquantes et favoriser le lien intergénérationnel, tout cela dans le cadre d’une politique du devoir de mémoire réfléchie et construite en collaboration avec l’office municipal des anciens combattants.

Les résultats sont positifs :

- nous sommes passées de 60 participants aux commémorations à plus de 800 ;

- les commémorations sont devenues des rendez-vous incontournables avec les administrés où le maire peut mettre en avant son travail et celui de la municipalité ;

- un véritable dialogue s’est mis en place avec les établissements scolaires, les associations patriotiques locales et nationales ;

- le maire souhaite continuer dans cette perspective considérant qu’aujourd’hui un véritable lien intergénérationnel est né dans ces commémorations.

 

Comme le soulignaient Lucie et Raymond Aubrac, « le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent ». S’appuyant sur les événements du passé, nos cérémonies correspondent à une sensibilisation de l’histoire et à une prise de conscience de notre jeunesse.

 

Nordine CHOUF

Directeur des relations publiques et du protocole de la ville de Puteaux

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés