Actu

Les bibliothèques ont raté le rendez-vous de l'accessibilité numérique (30/09/2014)

Date de mise en ligne : 30/09/2014.

A la une

Documentation

Les quipements de lecture publique vont devoir faire un gros effort pour hisser leurs sites web au niveau d'exigence requis par la loi 2005-102 du 12 fvrier 2005 sur l'galit des droits et des chances, la participation et la citoyennet des personnes handicapes, dite loi handicap et des dcrets qui en dcoulent. Non seulement, les bibliothques ne sont pas en conformit avec ces obligations lgales et rglementaires, mais, de surcrot, elles en ignorent une bonne partie. C'est ce que rvle une tude ralise cet t par Tosca Consultants, socit de conseil en systme d'information et documentation, et Franck Tour (pixFL), socit de conseil en accessiblit numrique, en collaboration avec l'association BrailleNet et le ministre de la culture.

[Photo : plage braille connecte un PC, CC BY-SA, 3.0]

Le premier volet, quantitatif, de cette analyse a t publi le 25 septembre 2014. Le second volet (qualitatif) doit tre publi en dcembre de cette anne.

Les analystes ont pass au crible les sites web d'un chantillon de 130 bibliothques constitu partir de la base de donnes de l'Observatoire de la lecture publique (ministre de la culture). Il s'agit de :

  • 80 bibliothques municipales
  • 40 bibliothques intercommunales
  • 10 bibliothques dpartementales de prt (BDP)

En complment, les analystes ont tudi les sites de la Bibliothque publique d'information (Bpi), la Bibliothque nationale de France (BnF), et des bibliothques de la Ville de Paris.

Quelles sont les obligations des bibliothques ?

La loi handicap stipule que "les services de communication publique en ligne des services de l'tat, des collectivits territoriales et des tablissements publics qui en dpendent doivent tre accessibles aux personnes handicapes. "

De plus, le dcret n2009-546 d'application de la loi handicap oblige les administrations franaises se rfrer au Rfrentiel Gnral d'Accessibilit des Administrations (RGAA) pour attester de la conformit de leurs services en ligne aux standards WCAG 2.0, selon les niveaux A et AA.Ce, avec des dates butoir : mai 2011 pour l'Etat, mai 2012 pour les collectivits.

Or l'tude pointe de svres carences.

Quels sont les constats ?

Sur l'ensemble des portails tudis

  • aucun - mme ceux des plus grandes bibliothques - n'avait fait l'objet d'une attestation de conformit au moment de l'enqute
  • la connaissance des obligations restent trs partielles
  • ce retard tient autant une mconnaissance de ces obligations (ou de priorit) que de moyens. Preuve en est, avancent les auteurs de l'enqute : les grandes bibliothques (bibliothques nationales, BDP, quipements de grandes villes, de grands EPCI) ne sont pas plus avances , et ne donnent pas l'exemple.
  • sur l'chantillon, 20 bibliothques seulement sont engages dans une politique d'accessibilit numrique, avec une page du portail prsentant cette dmarche.

En outre, les auteurs dnoncent :

  • un parc vieillissant , voire rudimentaire pour les plus petites structures
  • trop de gadgets pour ceux qui proposent des fonctionnalits d'accessibilit. Les enquteurs y voient la main des diteurs de solutions qui s'en servent de prtexte l'accessibilit.

L'tude relve cependant deux motifs d'esprer une amlioration prochaine :

  • la frquence des doubles-sites (un site ditorial, un autre rserv au catalogue), pratique qualifie d'approche intressante
  • l'utilisation, pour la partie ditoriale, de CMS (content management systems) standards ayant montr leurs avantages en matire d'accessibilit (Wordpress, Drupal, Joomla)

Quelles sont les prconisations des auteurs ?

  • La sensibilisation et la formation des agents. Les auteurs voquent le rle central que peuvent jouer les BDP... condition, prcisent-ils, qu'elles-mmes disposent d'un site accessible. Mme chose pour les diteurs de solutions, condition qu'ils suivent de prs la rglementation et exercent une forme de contrle sur les outils proposs, par exemple, par le biais de clubs d'utilisateurs. Par ailleurs, ces questions pourraient tre intgres la formation initiatle des lves-conservateurs.
  • La valorisation de sites de rfrence.
  • La rdaction de cahiers des charges de manire "directive" sur les attentes des bibliothques pour leurs sites en matire d'accessibilit. "Les responsables de bibliothque doivent tre galement alerts sur la ncessit de contrler les engagements pris par les fournisseurs", prcisent les auteurs.

Les rsultats dtaills de ce premier volet de l'tude sont en ligne sur un mini-site ddi. Outre les rsultats, on y trouve des informations sur les standards en matire d'accessibilit numrique, ainsi que des lieux et acteurs ressources pour la mise en uvre d'un projet en faveur des internautes handicaps. Enfin, on y lira avec grand intrt les contre-vrits largement rpandues en matire d'accessibilit...A consulter galement :

Soyez le premier  rdiger un commentaire !