consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

III • Les déjeuners et les dîners

Fiche pratique n° 53  INAUGURATION DE LA CITÉ DU VIN DE BORDEAUX – 31 MAI 2016

 

Située à Bordeaux, la Cité du Vin est un équipement culturel inédit dédié au vin comme patrimoine culturel, universel et vivant. Elle offre un voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges, dans toutes les cultures.

 

La ville de Bordeaux est propriétaire du bâtiment. La Cité du Vin est exploitée par la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, reconnue d’utilité publique par décret ministériel du 11 décembre 2014.

La Fondation pour la culture et les civilisations du vin est dirigée par un conseil d’administration de quinze membres, composé de trois collèges et d’un représentant de l’État.

 

Le coût global de la Cité du Vin est de 81 millions d’euros HT, dont 55 millions consacrés à la construction et à l’aménagement scénographiques. Représenté par 83 entreprises mécènes, le secteur privé joue un rôle majeur avec 19 % du financement de la construction. La Cité du Vin est ainsi le premier équipement culturel en France à atteindre un tel niveau de soutien du mécénat. 81 % du financement est apporté par des financements publics. Les collectivités publiques et institutionnelles se sont fédérées autour du projet, aux côtés de la ville de Bordeaux, le maître d’ouvrage (38 %) : l’Europe via le FEDER (15 %), Bordeaux Métropole (10 %), le conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (7 %), la Région Nouvelle-Aquitaine (7 %), l’État (2 %), le Département de la Gironde (1 %), la chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux (1 %).

 

Depuis l’ouverture de la Cité du Vin, le fonctionnement est assuré par les recettes propres (ventes de la billetterie, boutique, privatisations d’espaces et loyers d’exploitants indépendants) et les dons privés issus du mécénat.

 

« Ce bâtiment ne ressemble à aucune forme connue parce qu’il se veut une évocation de l’âme du vin, entre le fleuve et la ville. » Geste architectural fort, la Cité du Vin marque par sa forme et ses courbes audacieuses. Édifice emblématique, elle abrite dans cet écrin doré une cité dans la cité, un lieu de vie et d’expérience à parcourir. L’intention de départ pour l’architecture du bâtiment était véritablement de créer un lien entre la Cité du Vin et les espaces qui l’entourent à travers un mouvement perpétuel. Les architectes de l’agence XTU, Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, ont imaginé un lieu empreint de symboles identitaires : cep noueux de la vigne, vin qui tourne dans le verre, remous de la Garonne. Chaque détail de l’architecture évoque l’âme du vin.

 

Cette rondeur transcrite par la forme extérieure du bâtiment se ressent aussi dans les volumes, espaces et matériaux intérieurs. La Cité du Vin se pare de reflets dorés évoquant les pierres blondes des façades bordelaises. Sa façade est constituée de panneaux de verre sérigraphié et de panneaux d’aluminium laqué irisé perforés. Changeant selon les rayons du soleil et l’heure de la journée, le bâtiment répond au fleuve grâce à ses reflets. Une entrée vers la ville, une autre vers le fleuve. Plus haut, le belvédère laisse découvrir la ville illuminée ainsi que le territoire alentour, presque comme une vigie. Dans les yeux d’Anouk Legendre, le parcours de visite lui-même suit ces flux : le vin, le fleuve, le flux des visiteurs.

 

La volonté initiale était de faire évoluer le programme du bâtiment au fil de la scénographie ; de faire de l’architecture un voyage en lui-même. Ainsi, en bas, c’est un monde sombre, comme une cave, aux racines de la vigne. Le rez-de-chaussée est brut, c’est une étape d’immersion dans le projet, un lieu de passage. Puis, le reflet des miroirs désoriente, l’envie prend au visiteur de monter vers la lumière. Il n’y a pas de parcours figé, que des mondes à découvrir. Le but de l’expérience est véritablement d’interpeller, non pas de lasser.

 

Le vin est un élément qui, par nature, préserve les paysages et engendre une relation particulière avec l’environnement. Le bâtiment s’intègre donc parfaitement dans la dynamique de l’écoquartier des Bassins à flot. 70 % des besoins énergétiques de la Cité du Vin sont ainsi couverts par les énergies vertes et locales.

 

En 2017, la Cité du Vin à Bordeaux a accueilli 445 000 visiteurs de 176 nationalités, plus de 1 000 journalistes français et internationaux, 1 100 groupes et 400 événements privés.

 

A - Avant l’inauguration

 

Une inauguration de ce type nécessite le lancement d’une véritable machine de guerre.

 

1. Gestion du temps

 

Choix de la date : deux agendas ont guidé le choix de la date, celui du Président de la République, invité d’honneur, et celui du maire-président de Bordeaux Métropole, Alain Juppé. Entre la fin des travaux et l’ouverture officielle au public, un cahier des charges permet d’identifier le moment le plus propice, tenant compte des agendas officiels, et aussi des saisons. En effet, le vin symbolise un cycle de vie, et il est décidé que la Cité du Vin, son écrin, s’éveillerait aux beaux jours : le 31 mai.

 

2. Organisation

 

Comité de pilotage : un événement de ce type impose la mise en place d’un comité de pilotage réunissant les acteurs mobilisés sur l’événement, avec un calendrier de réunions (régulières et de crise) précis, évolutif et qui permet d’anticiper au maximum.

 

Réunions : tous les 15 jours, avec un système de référent par institution/partenaire. Constitution d’une mailing list restreinte afin de tenir une cellule de crise en cas d’urgence.

Chaque réunion fait l’objet d’un ordre du jour, avec rédaction d’un procès-verbal à l’issue.

 

Le rétroplanning débute à J-6 mois.

 

Des visites sur site permettent de répéter le scénario de la visite inaugurale et d’anticiper toute difficulté (car les imprévus le jour J existent toujours !). S’approprier un tel lieu, c’est apprendre à le connaître, et à pouvoir, le jour J, trouver facilement des solutions de repli ou d’évacuation si nécessaire.

 

3. Gestion des invitations

 

Une inauguration en présence du Président de la République obéit à un protocole spécifique.

 

Le « périmètre invités » va au-delà du territoire national et prend une ampleur stratégique. Il s’agit de valoriser un atout du territoire national, et bien souvent, l’événement « festif » devient une rencontre au sommet.

 

Le « périmètre invités » est défini en comité de pilotage par les cabinets des différentes institutions :

- officiels ;

- partenaires financiers ;

- partenaires institutionnels.

 

À l’international :

- versions multilingues des invitations ;

- traduction et interprétariat.

 

La gestion des réponses est un point déterminant et fait l’objet de tableaux précis, afin que les relances soient réalisées avec justesse.

 

C’est durant cette période que des négociations sont nécessaires pour ajuster les agendas, rajouter ou retirer des invités.

 

La venue du Président de la République implique un niveau d’excellence.

 

Projet de courrier du maire au Président de la République française
 
Monsieur le Président de la République,
 
En cette année 2016, Bordeaux inaugurera la Cité du Vin dans le quartier en pleine expansion des Bassins à flot.
J’ai souhaité que cet équipement dédié au grand public constitue une véritable porte d’entrée sur le vignoble bordelais et qu’il contribue au développement de la filière vitivinicole mais aussi du secteur touristique et culturel.
La Cité du Vin est unique et met en valeur le vin en tant que patrimoine culturel universel.
J’ai pu fédérer autour de ce projet l’ensemble des acteurs concernés : l’État, l’Union européenne, l’ensemble des collectivités locales, mais aussi la chambre de commerce et d’industrie, le conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux. Un fonds de dotation est venu compléter le dispositif financier, et je m’en félicite.
La Cité du Vin dont le coût s’établit à 81 millions d’euros a été saluée notamment par le Huffington Post au titre des principales inaugurations de l’année 2016 au niveau planétaire.
L’architecture remarquable et audacieuse de la Cité du Vin est due à l’agence française XTU qui a récemment désigné le pavillon de la France à l’Exposition universelle de Milan.
La Cité du Vin fera date. J’ajouterai que, techniquement, la Cité fera la part belle au numérique avec une scénographie spectaculaire et immersive.
C’est pour toutes ces raisons que je me permets de vous adresser cette invitation à vous rendre à Bordeaux pour participer, le 31 mai, à l’inauguration de cette Cité.
La France et l’Espagne ont en partage la production et le commerce du vin, je serais très heureux de vous avoir à nos côtés pour célébrer ce qui constitue, aujourd’hui, une part essentielle de notre patrimoine culturel et de notre économie.
Mon cabinet demeure à la disposition de vos collaborateurs, et je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de ma haute considération.
 
Alain Juppé

 


Projet de courrier à Barack Obama
 
Bordeaux, February 8, 2016
Mr. Barack OBAMA
President of the United States of America
 
Dear Mr. President,
In 2016, Bordeaux will be inaugurating La Cité du Vin in its fast-growing Bassins à flot district.
My intention is that this facility for the general public should provide a gateway to the Bordeaux vineyards while contributing to the development of the vine and wine sector, as well as of tourism and culture.
La Cité du Vin is a unique showcase of wine as part of our universal cultural heritage.
I have brought together all the different stakeholders on this project: the French State, the European Union, all our local authorities, and also the Chamber of Commerce and Industry and the Bordeaux Wine Council. An endowment fund has also been created to help finance the project.
La Cité du Vin has cost € 81 million and has earned a mention in the Huffington Post as one of the key inaugurations to be held around the world in 2016.
The bold, eye-catching architecture of La Cité du Vin has been designed by French architects XTU who recently designed the French Pavilion at the Milan World’s Fair.
La Cité du Vin is set to make its mark. I should also mention that from a technical point of view, it makes extensive use of digital technologies and boasts an exhibition design offering a spectacular, immersive visitor experience.
For all these reasons, I would like to take this opportunity to invite you to Bordeaux to take part in the inauguration on 31 May 2016.
France and the United States share a common interest in wine production and trading, and I would be delighted to have you at our side as we celebrate what is an essential part not only of our cultural heritage, but also of our respective economies.
My office is at the entire disposal of your staff for any information.
Yours sincerely
 
Alain Juppé

 

4. Focus protocole du Président de la République

 

L’équipier incontournable sur cette opération est le service du protocole de l’Élysée, qui va être notre interlocuteur tout au long des six mois de travail, plus spécifiquement le cérémonial de la République. La sous-direction du cérémonial et la cellule protocole de la Présidence de la République assurent le protocole du Président de la République.

 

En effet, outre sa mission d’accueil, le protocole a une mission d’accompagnement :

- il prépare et accompagne les déplacements officiels du Président de la République, à l’étranger de façon systématique (visites bilatérales, sommets multilatéraux) et en France, de façon ad hoc (déplacements en province, cérémonies nationales) ;

- le protocole contribue à la mise en musique de l’activité officielle du chef de l’État, à laquelle il est associé en amont (missions préparatoires, repérages sur le terrain, suivi d’invitations, ébauche de plans de table), comme au cœur de l’événement, dans un rôle de facilitateur. Il se doit d’anticiper, de prévenir, de réagir ;

- c’est un passeur de témoin. Il travaille en étroite collaboration avec le cabinet du Président de la République, d’une part, les autres services de la présidence, d’autre part, en particulier, la sécurité, la presse, l’intendance, le commandement militaire du Palais, les services de l’administration, ainsi que la cellule diplomatique, avec lesquels s’imbrique son travail au quotidien ;

- sous l’autorité du chef du protocole de la République, la cellule présidentielle du protocole est composée pour moitié de diplomates mis à la disposition de la présidence et de cadres contractuels. Elle compte treize membres.

 

De la qualité du lien qui sera tissé entre les équipes à Bordeaux et la cellule du protocole de l’Élysée dépendra le succès de l’événement. Tout peut arriver, et réagir de façon concertée avec des partenaires que l’on connaît et qui ont démontré leur fiabilité est essentiel.

 

5. Communication

 

Une inauguration de cette ampleur mobilise les services de presse et relations extérieures des différentes institutions.

 

Un premier dossier de presse, le plus souvent en version bilingue français/anglais, est édité 1 mois avant l’événement. Un dossier définitif est transmis à la presse jusqu’à 3 jours avant l’inauguration.

 

Des communiqués de presse sont rédigés selon une cadence de 1 tous les 15 jours, puis un toutes les semaines le mois précédant l’inauguration officielle.

 

Ce sont les services presse spécialisés et l’agence de communication qui pilote l’événement qui définissent la liste des journalistes invités le jour de l’événement et élaborent le système des accréditations. Des visites de presse sont organisées la veille, à raison d’une toutes les deux heures, afin que les journalistes aient toutes les clés en main le jour J.

 

Un espace dédié aux interviews est aménagé.

 

Afin de maîtriser les flux, un ruban a été matérialisé sur le modèle du Festival de Cannes, afin de garantir la fluidité et la sécurité.

 

6. Sécurité

 

La venue du plus haut représentant de l’État nécessite un dispositif de sécurité spécifique.

 

Le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) est une unité de la police nationale française et de la gendarmerie nationale, rattaché administrativement au service de la protection (SDLP). Les policiers sont issus du SDLP et les gendarmes de la force sécurité protection du GIGN. Elle a deux missions distinctes mais complémentaires :

- assurer la protection personnelle et immédiate du Président de la République française, de sa famille (dont l’épouse ou la compagne), de certaines personnalités (anciens présidents, candidats à la présidence, certains conseillers présidentiels) ainsi que de leurs résidences officielles (mission souvent conjointe avec la Garde républicaine), comme le palais de l’Élysée ;

- mettre en œuvre l’ensemble des mesures nécessaires à l’organisation matérielle et à la sécurité des déplacements des personnes citées ci-avant (mission conjointe avec l’escadron de transport 60 lorsque le transport a lieu en avion ou en hélicoptère). Lors des voyages à bord de Cotam Unité, le personnel de sécurité entourant le président se compose à la fois d’agents du GSPR et de fusiliers commandos de l’armée de l’air.

 

C’est avec le GSPR que la sécurité du Président de la République à cette inauguration a été assurée, sur la base de l’étude approfondie des plans d’accès à la Cité comme outils de référence, et de l’élaboration du plan d’évacuation. Un plan « B » est toujours prévu, sans que les organisateurs, bien évidemment, n’en aient connaissance.

 

La logistique des déplacements présidentiels a quelque chose d’impressionnant. La tenue de l’agenda présidentiel est assurée par le conseiller du président pour la communication dont le protocole exige qu’il l’accompagne dans tous ses déplacements. Rien ne doit être abandonné au hasard. Chaque déplacement est précédé d’une réunion dirigée par le chef de cabinet du président qui soumet les demandes de visite émises par des élus ou notables locaux, des associations, des chefs d’entreprise. Le président reste cependant maître de son calendrier et peut annuler une visite en dernière minute.

 

Tout projet de visite est précédé par l’envoi sur place d’éléments précurseurs chargés de procéder à un repérage, à l’évaluation des risques et des mesures de sécurité à envisager. Le rapport accepté, le chef de cabinet s’entretient avec le préfet du département, mieux vaut alors pour lui ouvrir les « parapluies ». Le contrôleur général de la sécurité publique se voit accorder des pouvoirs extrêmement larges : il peut ordonner la fermeture des magasins situés sur le parcours qu’empruntera le chef de l’État, placer des tireurs d’élite sur les points hauts (pas nécessairement les toits d’immeubles), faire procéder à des vérifications et à des contrôles tatillons dans le seul but de retarder l’arrivée des « trouble-fête », voire de les retenir le temps nécessaire à la visite terminée, etc. Il sait qu’il est sur un siège éjectable. Le 12 janvier 2009, à Saint-Lô (Manche), le cortège présidentiel avait été pris à partie (une vitre brisée) mais pas la personne du président. Le préfet et son directeur de la police furent démis de leurs fonctions, le préfet fut muté au Conseil supérieur de l’administration territoriale de l’État.

 

Un déplacement en province, en l’espèce à Bordeaux, mobilise des effectifs importants : plusieurs centaines de gendarmes départementaux, mobiles, maritimes, du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), de l’escadron parachutiste (EPIGN), policiers en tenue, CRS, « RG », RAID, Groupement d’intervention de la police nationale (GIPN), de la brigade d’intervention, un hélicoptère, sans oublier les personnels des SPHP ni ceux des armées (contrôleurs aériens, etc.). La veille du déplacement, les services de sécurité procèdent à une répétition générale, reconnaissance de l’itinéraire principal et celui de secours (gardé secret), fleurs dans les bacs, passage des services du nettoyage, des démineurs, au besoin les grilles ou plaques des égouts sont scellées, les commerces fermés.

 

Le 31 mai, 700 policiers sont mobilisés pour assurer la sécurité de l’inauguration de la Cité du Vin.

 

B - Le jour J : mardi 31 mai 2016

 

1. Déroulé

 

Le déroulé est le sésame d’une opération réussie. Minuté, cadencé, il guide chacun à chaque place, minute par minute. Cette feuille de route, qui a évolué au fur et à mesure des semaines pour être le plus fidèle à la réalité le jour J, est notre compagnon.

 

Ci-après le projet de déroulé élaboré pour le mardi 10 mai, 10 h, avec les questions subsistantes.

 

Proposition pour l’acheminement des invités

 

Nous proposons d’acheminer les invités par le fleuve, afin d’éviter l’encombrement des véhicules à la Cité du Vin. Ils ont reçu une invitation nominative, précisant l’horaire d’embarquement, 8 h 00.

 

Le personnel de la Cité du Vin sera sur place afin de lister les invités.

 

Nous souhaiterions que les contrôles de sécurité soient effectués à l’embarquement au ponton d’honneur :

- déminage des trois bateaux ;

- passage de tous les invités sous les portiques de sécurité.

 

De ce fait, nous conservons le parvis de la Cité du Vin pour l’accueil républicain et l’inauguration. Durée des contrôles : maximum 1 h.

 

Lieu d’embarquement

 

Quai Richelieu, parvis de la maison écocitoyenne, ponton d’honneur.

 

Ponton d’honneur


 

Trois bateaux sont affrétés au ponton d’honneur pour acheminer les 500 invités (presse comprise).

 

Le ponton d’honneur accueillera les trois bateaux en même temps : 150 m de longueur.

Il se compose de deux passerelles d’accès.

 

Possibilité de positionner des portiques sécurité aux deux passerelles pour accélérer les contrôles.

 

9 h 00 : départ pour le ponton de la Cité du Vin.

 


9 h 15 : arrivée au ponton de la Cité du Vin.

 

Cheminement sur le ponton
pour accéder à la Cité du Vin
 Parvis de la Cité du Vin
Entrée de l’inauguration côté fleuve Entrée côté rue

 

Pour information : une tente gonflable de type igloo sera installée à l’entrée de la Cité du Vin côté rue pour l’accueil de certains invités qui ne peuvent se rendre à 8 h au ponton d’honneur. (Prévoir un portique.)

 

- Pour des raisons de sécurité en termes de capacité d’occupation du site, l’inauguration sera composée de deux groupes séparés, VIP A et VIP B. Deux scénarios sont proposés suivant la météo.

 

- Il y a deux entrées à la Cité du Vin, dont une reliée directement avec le nouveau ponton, cet accès offre une vue exceptionnelle du site mais nous impose une contrainte supplémentaire de faire acheminer les autorités (PR) en bateau.

 

- Il est impératif de prévoir 2 heures pleines d’inauguration pour les VIP A, sachant que nous évaluons à 40 min les allocutions, l’idéal serait 2 h 30, à valider avec l’Élysée.

 

- Au vu du nombre de personnalités présentes, organisation d’un réceptif complémentaire à la mairie, plus approprié pour recevoir les invités. Mobiliser un tram pour les acheminer, à voir avec Kéolis.

 

2. Gestion des invités

 

Les équipes d’organisation se répartissent la gestion des invités. Depuis leurs différents points d’acheminement (par tram, voiture, bateau), des personnes-ressources, issues du comité de pilotage, clairement identifiées, sont attachées à X groupes d’invités : VIP A, VIP B, politiques, journalistes, délégations étrangères, ambassadeurs…

 

Au total, ce sont plus de dix listings distincts qui sont élaborés :

- les personnalités accompagnant le Président de la République ;

- la répartition dans les voitures, bus, bateaux ;

- etc.

 

Un système de bracelet distribué aux invités, avec des couleurs distinctes, permet de repérer les VIP dont il faudra s’assurer l’acheminement impératif pour l’arrivée du président, ceux qui peuvent être plus autonomes car non autorisés à accéder à certains espaces.

 

Délégations officielles confirmées
 
France :
M. François Hollande, Président de la République
Mme Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication
M. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
M. Matthias Fekl, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français à l’étranger
 
Géorgie :
M. Giorgi Kvirikashvili, Premier ministre de Géorgie
 
États-Unis :
Mme Jane D. Hartley, ambassadrice des États-Unis en France (représentante de M. B. Obama excusé)

> Déroulement avec une bonne météo

 

Entrée côté ponton

 

- Accueil des autorités à la jonction du ponton et de l’entrée de la CV par Sylvie Cazes et Ph. Massol

- Coupure du ruban inaugural

- Dévoilement de la plaque inaugurale

- Auditorium, allocutions (avec placement VIP)

Sylvie Cazes (mot d’accueil) 3 minutes

Alain Juppé 10 minutes

Bernard Farges 3 minutes

Pierre Goguet 3 minutes

Alain Rousset 3 minutes

François Hollande 15 minutes

 

> Déroulement avec une mauvaise météo

 

Entrée de la CV côté tram

 

- Accueil des autorités à l’entrée de la CV par Sylvie Cazes et Ph. Massol

- Coupure du ruban inaugural

- Dévoilement de la plaque inaugurale

- Auditorium, allocutions (avec placement VIP)

Sylvie Cazes (mot d’accueil) 3 minutes

Alain Juppé 10 minutes

Bernard Farges 3 minutes

Pierre Goguet 3 minutes

Alain Rousset 3 minutes

François Hollande 15 minutes

 

3. Discours

 

Les discours d’Alain Juppé et de François Hollande sont consultables à cette adresse :

 

https://www.youtube.com/watch?v=dEEGC9bpyW0


 


4. Réception et cadeaux

 

L’inauguration offre aux invités la possibilité de déambuler dans toute la Cité, le point culminant étant son belvédère, situé à 35 mètres de hauteur, au 8e étage de la Cité du Vin. Point d’orgue de la visite du « parcours permanent », il invite à découvrir la cité girondine autrement, telle une vigie.

 

Un cocktail alliant saveurs internationales et produits locaux, selon des alliances inédites, a permis aux invités de mettre le monde dans leur assiette. La Cité disposant d’une cave-bibliothèque de plus de 14 000 bouteilles, 800 références de vins du monde provenant de plus de 70 pays.

 

En marge de l’événement, une audience restreinte est organisée entre Alain Juppé et François Hollande, au cours de laquelle un échange de cadeaux est prévu.

 

Pour les personnalités présentes, des cadeaux sont également prévus :

 

NomsCadeaux
M. George Kvirikashvili
Premier ministre
1 aquarelle représentant la Cité du Vin de Jean-Luc Hélin, aquarelliste
M. Otar Danelia
Ministre de l’Agriculture
1 cravate « Mairie de Bordeaux »
M. Giorgi Mghebrishvili
Ministre de l’Intérieur
1 cravate « Mairie de Bordeaux »
Mme Ecaterine Siradze-Delaunay
Ambassadeur de Géorgie en France
1 étole en soie « Mairie de Bordeaux » rouge
M. Levan Davitashvili
Vice-ministre de l’Agriculture
1 cravate « Mairie de Bordeaux »

 

Chaque invité repartira de l’inauguration avec un pavé de verre portant un numéro, qui symbolise la structure de la Cité.

 

5. Le jour J en photos

 

7 h 30 - Tout le monde est en place côté organisation.

 

8 h 45 - Une centaine de journalistes est arrivée par la Garonne à la Cité du Vin. Ils ont droit à une visite rapide du site avant l’arrivée du Président de la République.

 


 

9 h 00 - Les directs des différents médias s’ouvrent.

 

9 h 15 - Une heure avant l’arrivée du Président de la République, derniers préparatifs.

 


 

9 h 30 - Les personnalités arrivent par bateau.

 


 

10 h 00 - Photo souvenir pour les serveurs de la Cité du Vin qui s’apprêtent à vivre une journée très chargée.

 


 

10 h 20 - Alain Juppé, maire de Bordeaux, se déclare « ravi d’accueillir le Président de la République, en bon républicain ». Il estime que « la Cité du Vin sera un phare pour Bordeaux » et annonce la création d’un « comptoir des produits du terroir » tout près de la Cité du Vin.

 


 

Pendant ce temps, quelques imprévus à gérer :

 

Des manifestants contre la loi Travail se rassemblent au niveau de Cap Sciences, sur les quais, à 400 mètres de la Cité. Ils veulent profiter de la présence de François Hollande pour se faire entendre. Le tram et la circulation sont bloqués. Des militants antipesticides souhaitaient organiser un « die-in », c’est-à-dire s’allonger par terre, sur le parvis de la Cité du Vin. Ils sont bloqués à Bacalan et devront mener leur action loin du regard du Président de la République. Mais les vignerons du Bordelais viennent à leur rencontre.

 

10 h 40 - Le Président de la République François Hollande arrive à la Cité du Vin.

 


 

10 h 45 - François Hollande et Alain Juppé côte à côte sur le parvis de la Cité du Vin.

 


Alain Juppé accueille François Hollande à la Cité du Vin.

 

11 h 00 - La Cité du Vin doit devenir un atout pour le développement touristique de Bordeaux. « C’est clairement l’objectif, affirme sur France Bleu Gironde Nicolas Martin, le directeur de l’office de tourisme de Bordeaux, faire de ce musée un totem qui représente Bordeaux à l’international, comme la tour Eiffel à Paris. C’est vrai qu’il y a vingt ans, Bordeaux était en retard en termes d’œnotourisme. Beaucoup de travail a déjà été fait et je ne dirai pas qu’aujourd’hui on est en retard, en revanche, je peux vous dire qu’avec cet équipement on va prendre de l’avance. C’est vrai que la Rioja en Espagne ou la Napa Valley aux États-Unis ont une longue tradition d’accueil œnotouristique, mais nous, à Bordeaux, on espère aller encore plus loin. »

 

11 h 10 - François Hollande, accompagné d’Alain Juppé, découvre l’intérieur de la Cité du Vin. Sur l’atelier « odorat », Alain Juppé propose au président socialiste un échantillon de… rose.

 


Les invités trinquent au Belvédère.

 


 

Durée de la visite : 45 minutes

 

12 h 00 - Alain Juppé prend la parole dans l’auditorium de la Cité du Vin. « Nous célébrons le vin sous toutes ses facettes, affirme le maire de Bordeaux, son histoire, sa géographie, ses relations avec l’art et la culture. Cela illustre un secteur stratégique pour nos pays : le tourisme, la culture, l’économie du vin. C’est l’Europe ! » Et une petite phrase à l’adresse de François Hollande : « Vous étiez déjà là pour le pont Chaban et pour l’ouverture de Vinexpo. Je vais finir par croire que vous appréciez particulièrement les inaugurations bordelaises ! »

 


 

12 h 10 - François Hollande prononce son discours à la Cité du Vin. « Nous avons conscience que cette inauguration est un événement national, et même international. C’est une culture qui est ici célébrée. Cette Cité donne à la ville et à la région un rayonnement et une attractivité supplémentaires. Les vignerons contribuent de plus de 10 milliards d’euros à la balance commerciale du pays, c’est le 2e secteur après l’aéronautique. Cette Cité a un rôle pédagogique pour promouvoir la qualité du vin français et faire évoluer son image auprès du public. »

 


 

12 h 25 - Le Président François Hollande termine son discours en évoquant avec cette Cité du Vin « un succès pour la France ».

 

12 h 55 - François Hollande quitte la Cité du Vin.

 


 

Une opération de 2 heures s’achève. Elle a nécessité plus de six mois de travail concerté.

 

Anne-Sophie Motylicki

Cabinet de M. Alain Juppé - Ville de Bordeaux

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés