consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

IV • Le service du protocole

Fiche pratique n° 1  LE PROTOCOLE COMMUNAUTAIRE

 

L’accueil de personnalités juives ou musulmanes, ou l’organisation de réceptions en l’honneur de l’une ou l’autre de ces communautés, implique la connaissance de quelques principes essentiels et demande des exigences.

 

Loin de vouloir exposer la totalité des règles religieuses qui s’appliquent à ces communautés, il ne sera, ici, question que d’en appliquer les principes au protocole républicain.

 

A – La communauté juive

 

1. L’accueil

 

Recevoir une personnalité religieuse comporte certains impératifs :

- un rabbin ne serre jamais la main d’une femme. Il ne s’agit pas là du signe d’un quelconque mépris, c’est au contraire un témoignage de respect envers cette femme qui pourrait être en période de menstruation (d’où considérée comme « impure ») ;

- à table, on ne placera pas un homme religieux près d’une femme, sauf s’il s’agit de sa propre épouse. Laquelle devra, elle aussi, être installée auprès d’une dame ;

- concernant les prises de parole, sans que ce soit véritablement une règle, il est d’usage que ce soit le rabbin qui intervienne en dernier : il est celui qui conclura par des mots de sagesse spirituelle.

 

2. Le repas

 

L’invitation de membres de la communauté juive institutionnelle ne pourra pas se passer d’un traiteur ayant l’autorisation rabbinique, la « téouda », c’est-à-dire reconnu par le rabbinat et le consistoire. La vaisselle et le four seront « cashérisés ».

 

Le vin devra être débouché par un religieux, le « chomer » (gardien) qui respecte le « shabbat » (on célèbre le samedi le septième jour de la création du monde, on ne travaille pas, on va à la synagogue, on se réunit en famille, la célébration commence le vendredi à la tombée de la nuit et s’achève le samedi à la troisième étoile).

 

Pour le menu, préférer le poisson. Certains rares orthodoxes ne souhaiteront pas, même dans le cas de traiteur « casher », avoir de la viande.

 

3. À la synagogue

 

Les femmes, tête couverte, doivent être cachées du regard des hommes. Elles sont installées dans un espace réservé à l’étage supérieur. Les hommes portent obligatoirement un chapeau ou la kippa (petite calotte).

 

Calendrier des principales fêtes religieuses
- Hanoukka (fin janvier ou début février), est la fête des lumières. Elle donne lieu à un rassemblement autour du thème du renouvellement de la nature.
- Pourim (courant mars), est la victoire du bien sur le mal. Aucune manifestation spécifique le jour même. En revanche, des bals costumés, où les enfants sont mis à l’honneur, s’organisent autour de la table.
- Pessah (en avril), est la pâque juive. Elle dure huit jours. Le pain est interdit et aucune réception ni manifestation ne peut être organisée pendant cette période.
- La Shoah (le 27 avril). C’est, sur le plan religieux, la commémoration de la Shoah.
- Roc hachana (septembre ou début octobre), le nouvel an juif, qui se termine par le jour du Grand Pardon (dixième jour après le nouvel an).

En mai, deux dates sont à retenir : le jour du souvenir à la mémoire de ceux qui sont tombés pour la création de l’État d’Israël et le jour de la création de l’État d’Israël, dans la continuité.

 


B - La communauté musulmane

 

1. L’accueil

 

Concernant l’accueil d’une personnalité religieuse :

- un homme ne doit pas tendre la main à une femme voilée ;

- un religieux ne serre pas la main d’une femme ;

- un religieux ne regarde jamais dans les yeux lorsqu’il s’adresse à vous. C’est pour lui une marque de respect.

 

2. Le repas

 

La viande de porc est interdite. Seule la viande « hallal » (rituellement préparée) est autorisée. Il n’est pas nécessaire de faire appel à un traiteur ritualiste, si on décide de ne pas servir de viande. Normalement, les règles de vie de la religion musulmane interdisent la consommation d’alcool à table. Il sera bon de ne pas en servir. Néanmoins, il est d’usage d’en proposer à chacun discrètement, s’il en souhaite.

 

Il n’y aucune contrainte de plan de table.

 

Aucune invitation, dans la journée, ne pourra être adressée vers cette population, pendant le mois du ramadan. Pendant ce mois, les musulmans jeûnent du lever au coucher du soleil et certains sujets de discussions sont interdits.

 

3. À la mosquée

 

L’accès à la mosquée ne peut être autorisé pendant le temps des prières. On est prié de se déchausser avant d’entrer. Lors des cérémonies religieuses, hommes et femmes sont séparés :

- les messieurs occupent les premiers rangs ;

- les dames seront installées, derrière les messieurs, dans les rangs suivants.

 

Une tenue vestimentaire discrète est recommandée, hommes et femmes tête couverte (pour les hommes, la chéchia, le couvre-chef religieux, comme la kippa chez les juifs).

 

Calendrier des principales fêtes religieuses
 
- Achoura : journée de l’aumône, jeûne et prières.
- Ramadan : période du jeûne. Se fixe d’après le calendrier lunaire. C’est le quatrième pilier de la religion musulmane qui en comporte cinq. Le Coran a été révélé durant le mois du Ramadan.
- Aïd el fitr : fête de la rupture du jeûne du Ramadan. Célébration dans la joie et l’allégresse ; c’est la fête de la fraternité, du pardon et de la charité, selon le calendrier lunaire.
- Aïd el khebir : grande fête où l’on commémore le sacrifice d’Abraham. C’est durant cette fête que les musulmans sacrifient un mouton, selon le calendrier lunaire.
- Awal moharam : c’est le premier jour de l’année musulmane, qui correspond à l’exil du Prophète de La Mecque à Médine, selon le calendrier lunaire.
 

 

Paule PASCARIELLO

Directeur du protocole et des relations publiques, conseil général des Bouches-du-Rhône

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés