consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

VIII • Les jumelages et relations internationales

Fiche pratique n° 5 TRAME DE DISCOURS POUR L’ANNIVERSAIRE D’UNE DÉLÉGATION D’UNE VILLE JUMELÉE

 

Monsieur le maire de notre ville jumelle,

Monsieur le consul,

Mes chers collègues,

Mesdames, Messieurs,

 

L’anniversaire d’un jumelage est une fête, mais aussi un temps de mémoire et d’avenir : c’est la transmission d’un héritage. L’amitié entre nos deux villes est ancienne. Elle est profonde. Elle a, j’en suis persuadé, de l’avenir.

 

Voilà vingt ans (donnée chiffrée à personnaliser) que fut officiellement scellée la décision de jumelage entre nos deux communes.

 

La force de nos échanges est née de ce besoin de partage et d’altérité bien au-delà de supposées barrières linguistiques et culturelles.

 

Les échanges culturels, sportifs, éducatifs, via l’ensemble de nos associations, ont permis des rencontres, des liens humains qui sont le fer de lance du partenariat entre nos deux villes.

 

Ce qui a débuté il y a vingt ans de façon timide s’est développé de façon exemplaire.

 

Les restrictions, les préjugés ont pu être éliminés au fil des ans : oui, nous pouvons dire que nous sommes devenus amis.

 

Il s’agissait et il s’agit toujours de contribuer grandement à nourrir l’amitié entre nos deux peuples.

 

C’est aussi le moyen de prolonger concrètement et à l’échelle locale les accords nombreux et variés qui participent de la fraternité entre les régions et les communes de nos deux pays.

 

C’est à cela que servent les jumelages. À trouver chez les autres un peu de soi-même au-delà des différences de langues, de coutumes ou de traditions.

 

Un vingtième anniversaire constitue un symbole de durée et de succès. Aussi je tiens à saluer les présences parmi nous aujourd’hui d’un représentant du consulat, de nombreux élus, d’une population nombreuse, qui ajoutent encore à l’éclat de cet événement et à notre joie à tous.

 

En signant cette charte de jumelage, nos prédécesseurs avaient formé le vœu qu’elle puisse « sceller une amitié entre nos deux villes, et servir d’exemple aux générations futures ». Leur vœu a été exaucé. Nos échanges ont permis aux familles de se connaître, de s’estimer et de forger entre elles une solide amitié.

 

Je tiens à les remercier personnellement pour leur engagement. Aujourd’hui, ils représentent pour les plus jeunes générations une parole d’espérance, espérance d’enrichissement par la différence, espérance d’une Europe porteuse des valeurs humanistes dans un monde inquiet, souvent violent.

 

À l’heure où le monde est un village, où la technologie réduit les distances, où la mondialisation peut tendre à l’uniformité, notre amitié peut incarner un repère, un socle où avec nos histoires, nos cultures, proches, mais tout de même différentes, nous affronterons les grands défis de notre époque.

 

La diversité culturelle qui nous unit en est l’un des moyens. Mais nombreuses ont été les actions concrètes conduites localement pour donner corps à ce jumelage. Échanges linguistiques, participations aux commémorations, rassemblements annuels, échanges sportifs et culturels, la liste est longue des signes de la vivacité de ce jumelage (énumérer et personnaliser).

 

N’oublions jamais que les jumelages ont d’abord pour objectif la volonté d’établir des liens aussi nombreux que possible entre les citoyens de nations ou de villes différentes. Mais ils sont aussi une démarche pédagogique : celle de nous faire découvrir que l’étranger, l’autre ne nous est pas si étrange que cela, qu’il nous ressemble, qu’il ressent les mêmes émotions, qu’il partage les mêmes sentiments, perçoit les mêmes angoisses ou projette les mêmes espoirs.

 

Nous devons ensemble continuer à insuffler une nouvelle dynamique à ce jumelage, en préservant les identités locales dans un monde qui tend à l’uniformisation !

 

Nos deux villes ont su inventer ces relations qui permettent d’apprécier nos convergences et nos originalités. Continuons à partager ces plaisirs variés qui nous rendent si proches sans être identiques !

 

Le poète Lamartine disait : « Marchez ! L’humanité ne vit pas d’une idée. Elle éteint chaque soir celle qui l’a guidée. Elle en allume une autre à l’immortel flambeau ».

 

Que dans nos communes, nul ne se sente discriminé, rejeté ou laissé au bord du chemin.

Les jumelages invitent à l’ouverture et au rapprochement des peuples : c’est dans cet esprit que nous concevons nos relations pour demain. Et c’est dans cet esprit que nous vous accueillons aujourd’hui, pour fêter nos vingt ans de chemin parcourus ensemble.

 

Bruno COHEN-BACRIE

Directeur de la communication de la ville d’Échirolles

 

Les clés du métier - Octobre 2016

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés