La Lettre du cadre territorial

Le magazine des professionnels de la gestion territoriale.

Accueil > Magazines > Lettre du cadre

La Lettre du Cadre Territorial

Un magazine à destination des cadres de la filière administrative qui balaye l'ensemble des questions managériales et décrypte l'actualité dans les domaines RH, finances et juridiques sur un ton impertinent, engagé et incisif.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

115 €

Eve, reine d'Elbeuf

Article du numéro 456 - 15 janvier 2013

Repères

Le 27 novembre 2012, EVE avait invité 200 personnes dans la superbe chambre de commerce d'Elbeuf : elle était la reine de la soirée. Il s'agissait de célébrer une innovation peu banale, malheureusement encore rarissime en France. EVE - Elbeuf Valorisation de l'Emploi -, c'est une démarche lancée conjointement en 2011 par Opcalia Haute-Normandie et le groupement d'employeurs EPI Normandie pour favoriser une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences à l'échelle du territoire d'Elbeuf et de ses dix communes constitutives.

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 456

Télécharger cet article en PDF

Impliquant 400 entreprises représentatives du territoire, mobilisant directement 60 d'entre elles, avec le soutien actif de la Dirrecte, de la région et du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), l'ambition d'EVE, c'est de favoriser l'adéquation des emplois et des compétences sur le territoire d'Elbeuf, tout en expérimentant le partage de compétences comme stratégie de développement de l'emploi via EPI Normandie.


Une remarquable dynamique

Douze mois après sa naissance, EVE pouvait déjà présenter, le 27 novembre, des résultats convaincants : non seulement un nombre significatif d'emplois créés, de dirigeants de PME fiers d'annoncer qu'ils avaient pu accroître l'excellence de leur entreprise grâce à de hautes expertises partagées (dont ils n'auraient pas pu s'offrir les services à temps complet), cette excellence indispensable pour rester concurrentiel, de salariés satisfaits d'avoir pu transformer des temps partiels en CDI à temps complet, tout en ayant la possibilité de rester au pays ; mais surtout la création d'une remarquable dynamique d'acteurs, publics et privés, nationaux, régionaux et locaux, élus et partenaires sociaux, une dynamique d'acteurs qu'on ne voit pas souvent dans notre merveilleux pays si souvent séduit par les batailles à somme nulle, le syndrome d'Astérix (« N'entre pas dans mon pré carré ») et, comme l'écrivait le regretté Jacques Marseille, ce goût joyeux de la guerre civile.


Des îles d'intelligence collective

Comme le soulignaient, lors de cette manifestation, Nicolas Mayer-Rossignol, vice-président du conseil régional de Haute-Normandie, et Isabelle Menant, chargée de mission au ministère du Travail, les beaux résultats d'EVE ne provenaient pas d'une stratégie Bisounours du style « On s'aime tous et on travaille ensemble ». Il faut beaucoup de courage, de modestie et de respect des autres pour parvenir à coopérer : en France, ce ne sont pas nos vertus cardinales. Mais surtout, la synergie entre acteurs suppose qu'un territoire ait une identité forte, que ceux qui y vivent partagent la volonté de lui donner un sens qui dure, de construire son avenir et qu'enfin les décideurs publics et privés comprennent la considérable richesse potentielle des groupements d'employeurs au c½ur d'une GPEC territoriale : EPI Normandie, Vénétis en Morbihan, Alizée en Région Centre ou Alliance-Emploi en Nord - Pas-de-Calais ont suffisamment montré leurs capacités de mise en cohérence et de dynamisation des stratégies territoriales de développement de l'emploi pour que l'ignorance ne soit plus permise. Dans l'océan gris d'un chômage qu'on nous dit irrépressible, quel plaisir de prendre pied sur des îles d'intelligence collective, où l'on mesure qu'à l'évidence, la plupart de nos misères ne viennent que de notre incapacité à travailler ensemble !