Associations mode d'emploi

Accueil > Magazines > Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi , le mensuel de référence des professionnels et bénévoles associatifs.
Chaque mois tout ce dont dont vous avez besoin pour bien gérer votre association : L'actualité, pour ne manquer aucune information importante du secteur associatif ; Le juridique pour vous aider à clarifier votre vision sur des sujets complexes ; L'argent, pour optimiser les finances de votre association ; Les partenariats, pour vous accompagner dans vos relations avec les collectivités locales et les pouvoirs publics; les différents secteurs d'activités (sport culture, social...) pour une information plus ciblée ; et enfin les ressources humaines, pour gérer vos salariés et motiver vos bénévoles.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

85 €

Emplois d'avenir : faute de mieux ?

Article du numéro 144 - 05 décembre 2012

Débat

L'emploi associatif a connu un recul de 0,6 % en 2011 après avoir été en progression constante depuis 2000. Une progression cependant ralentie entre 2004 et 2005 avec la fin des emplois jeunes. Il est d'ailleurs dommage que les études sur le sujet ne distinguent pas les contrats aidés des contrats normaux : cela aurait peut-être relativisé l'enthousiasme quant à la « résistance » du secteur face à la crise en 2008 et 2009. Les Emplois d'avenir vont sans doute relancer l'emploi associatif, largement tributaire des aides publiques. Pour le pire comme pour le meilleur.

« Quand on trouve la bonne personne à embaucher, elle ne colle pas aux critères et on doit se rabattre sur une qui ne colle pas au profil », nous dit un administrateur. Recruter revient alors à tenter de concilier les besoins de l'association et des critères imposés : « Nous avons dû revoir toute l'organisation du travail... ». De plus, les aides étant, dans la pratique, très limitées dans le temps, l'intégration et la formation du nouveau salarié découragent les responsables. « C'est épuisant. On forme un salarié à la vie associative et à son poste, il commence juste à être à l'aise et on nous dit : plus de convention ! Il faut attendre les nouvelles instructions sachant que, du coup, il ne sera plus éligible puisqu'inscrit depuis trop peu de temps à Pôle emploi... » déclare une présidente. Le nouveau dispositif va au moins apporter un peu de soulagement à ce niveau, puisque les conventions devraient durer trois ans...

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 144