La Lettre du cadre territorial

Le magazine des professionnels de la gestion territoriale.

Accueil > Magazines > Lettre du cadre

La Lettre du Cadre Territorial

Un magazine à destination des cadres de la filière administrative qui balaye l'ensemble des questions managériales et décrypte l'actualité dans les domaines RH, finances et juridiques sur un ton impertinent, engagé et incisif.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Rglement par CB, chque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

115 €

Les clés du succès du vélo-boulot-dodo

Article du numéro 437 - 15 février 2012

Transports

Alors que le gouvernement vient d'annoncer un Plan national vlo petits braquets, les villes les plus volontaristes continuent croire que le recours au vlo est un remde anticrise face la flambe des prix de l'essence. Il suffi t de s'en donner les moyens urbanistiques...

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier  rdiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 437

Télécharger cet article en PDF

Au dernier moment, il a dcid de ne pas se rendre la prsentation du Plan national vlo du gouvernement. Pourtant, Jean-Marie Darmian, maire PS de Cron (Gironde), prsident du Club des villes et territoires cyclables, avait pay de sa personne en participant activement au groupe de travail runi depuis la mi-juillet autour de Philippe Goujon, dput-maire UMP du 15e arrondissement de Paris. Ce groupe a planch plusieurs semaines pour finaliser un Plan national vlo destin dvelopper l'usage du vlo en France. Mais, pour Jean-Marie Darmian, l'absence d'une mesure emblmatique, l'intgration d'une indemnit kilomtrique pour les dplacements vlo-travail (0,21euros au kilomtre rembours aux salaris cyclistes par les entreprises), rduit ce plan presque rien. Cette problmatique des dplacements pse conomiquement et moralement sur les Franais, dit-il pour justifier sa bouderie. Des mesures similaires existent en Grande-Bretagne ou en Belgique. En France, cela fait des annes qu'on les rclame mais rien ne bouge, nous en avons assez d'attendre, et nous voulons profiter de l'lection prsidentielle pour ramener le sujet au-devant de la scne, dit-il. un moment o le vlo est annonc comme un remde anticrise face la flambe de l'essence, Jean-Marie Darmian estime qu'un rendez-vous important a t manqu. Thierry Mariani, ministre des Transports, n'a pourtant pas enterr l'indemnit kilomtrique, assurant que la mesure doit tre value, tout comme les exonrations fiscales pour les entreprises qui mettraient disposition des vlos pour les salaris.
Dans un contexte de contraintes des finances publiques, le gouvernement a retenu des mesures qui ne coteraient pas trop cher, comme le dveloppement de l'intermodalit entre vlo et transports collectifs.


Un plan sans souffle politique

Sur la route, le principe du tourne droite sera progressivement instaur. Cette mesure est dj mise en uvre Strasbourg ou Nantes et doit permettre aux cyclistes de tourner droite lorsque le feu est rouge, en laissant la priorit aux pitons et sans faire obstacle la circulation transversale. Un dcret de novembre2010 avait approuv la mesure mais le panneau, jaune et muni d'une flche droite, n'a pas t encore homologu. Plusieurs lus locaux demandent sa gnralisation rapide.
Jean-Marie Darmian juge svrement un plan sans souffle politique qui ne serait qu'une compilation de mesures dj existantes. La Fdration franaise des usagers de la bicyclette (Fubicy) est plus nuance : Au niveau national, c'est la premire fois que le mot vlo est prononc et c'est dj une rvolution, assure sa prsidente, Genevive Laferrre. Ce n'est cependant pas ce rythme-l que les Franais rattraperont leur retard en matire de dplacements en vlo : chaque anne, en moyenne, nos concitoyens pdalent 87 kilomtres contre 800 1 000 pour les Danois ou les Hollandais. Strasbourg, capitale du vlo franais, recense 9% de dplacements en vlo sur le territoire de la communaut urbaine ; Copenhague est loin devant avec 30% !
La pratique du vlo a un peu progress en France en 2011, avec 4% des dplacements quotidiens contre 3,8% en 2010. Strasbourg devance donc Bordeaux (un peu plus de 6% des dplacements), Paris et Lyon (entre 5 et 6%). 50% des dplacements en France font moins de 2 kilomtres, rappelle Jean-Marie Darmian, qui rfute l'argument d'un dplacement en vlo plus difficile qu'avec d'autres moyens de locomotion. Et il se rjouit de l'apport grandissant des collectivits pour favoriser le dsir de vlo. Ainsi, les vlos assistance lectrique (VAE), qui permettent d'avaler les ctes ardues, ont connu une hausse des ventes de 19% en 2010, largement favorise par le coup de pouce des collectivits dont les aides peuvent aller de 150 500euros.


Strasbourg et ses 560 kilomètres de voies cyclables

Encore faut-il que les dplacements urbains ne s'apparentent pas un slalom risqu entre des voitures au comportement civique limite. La communaut urbaine de Strasbourg a donc fait ce choix. L'usage du vlo a recul en France dans les annes cinquante. En 1992, Strasbourg a adopt un plan vlo qui lui permet aujourd'hui d'tre en avance sur les autres grandes villes. 8% des dplacements se font en vlo sur le territoire communautaire mais 12% Strasbourg, voire 25% dans le seul centre-ville, assure Alain Junde, conseiller communautaire en charge des dplacements cyclables. Faut-il y voir la marque d'une manire de vivre rhnane, supposment moins anarchique que dans le sud de la France ou de l'Europe ? Que nenni... Mulhouse, seuls 1% des dplacements se font vlo, 2% Metz. Il n'y a donc pas de prdisposition culturelle la mise en place d'une politique vlo, juste de la volont politique. Strasbourg a fait le choix de la location de vlos sur le long terme plutt que d'une mise disposition, comme Paris ou Lille. Nous offrons aussi cette possibilit depuis 2010. Mais en complment, destination des tudiants ou des touristes, des rsidents de passage. Les raisons de la russite strasbourgeoise se situent donc ailleurs. D'abord, les 560 kilomtres d'amnagement cyclable sur tout le territoire communautaire, avec notamment des rseaux express de dix kilomtres au-del du centre-ville qui permettent aux plus courageux de longs dplacements scuriss. 130 nouveaux kilomtres sont programms jusqu'en 2025. Autre paramtre indispensable : le stationnement. 20 000 arceaux scuriss sont mis disposition des cyclistes, 2 500 3 000 arceaux nouveaux sont crs chaque anne. La communaut urbaine impose par ailleurs des places de stationnement obligatoires pour les vlos dans les parkings publics et privs. Enfin, un parking payant de 1 000 places a t construit la gare pour favoriser l'intermodalit et les dix autres gares TER autour de Strasbourg sont dotes de places scurises.


+ 43 % de déplacements en vélo dans l'agglo grenobloise

Grenoble Alpes Mtropole a aussi jou la carte de la location longue dure de vlos. Ce sont des abonnements de 6 mois un an qui cotent 100euros. Beaucoup de personnes se refusent acheter leur propre vlo, parce qu'il peut tre vol. Nous avons mis en place un systme de caution - 50euros en cas de vol - mais cette caution peut sauter si la personne n'est pas responsable. Nous dplorons 15 vols par an sur 2 000 vlos en location. C'est donc une inquitude en moins, assure Olivier Faure, charg d'tudes modes doux et amnagements la direction de la mobilit et des transports. En cas de crevaison, le locataire peut se rendre dans un des divers centres techniques pour une rparation... gratuite. L'avantage de la location sur le long terme est le moindre cot du vlo : 500euros par an pour une collectivit contre 2 000euros dans le libre-service parisien ou lyonnais, mis en uvre par les gestionnaires de mobilier urbain, de type JCDecaux ou Clear Channel. Tous les huit ans, l'agglo grenobloise ralise une enqute mnages trs pousse sur les dplacements. Les derniers rsultats sont parlants : entre2002 et2010, les dplacements en vlo ont fait une pousse de 43%, les transports en commun de 13% et la part de la voiture a dcru, passant de 53% 47%.


JCDecaux trop gourmand à Aix-en-Provence

Dans d'autres communes, le vlo recule. Aix-en-Provence, ville tudiante des Bouches-du-Rhne, avait pourtant le profil pour sduire les jeunes. Mais V'hello, le systme mis en service, est un bide : en 4 ans, 143 abonns pour 200 vlos disponibles et une ardoise trop lourde : 650 000euros par an ! Un cas particulier, assure-t-on chez JCDecaux, qui gre les vlos en libre-service dans une quinzaine de communes franaises, la contribution financire de la mairie tant plus importante du fait de l'insuffisance de panneaux publicitaires disposition(1). Avec l'argent conomis, la mairie envisage de crer des pistes cyclables et de multiplier les box pour ranger les vlos.


1. L'entreprise finance le dispositif et rcupre l'investissement des panneaux publicitaires mis disposition gratuitement par la mairie que JCDecaux gre sa guise.


DocDoc

lire
- La marche : mode ou mode de dplacement ? La Lettre du cadre territorial, n425, 1erjuillet 2011
- Le vlo conquiert la ville, Acteurs du Sport, n136, fvrier2012

Pour se former
Formation d'Expert : Le dveloppement de l'usage du vlo en ville
Paris 14/05, Marseille 16/03, Toulouse 22/06 ou Lyon 27/04
Plus d'informations au 04 76 65 61 00 ou formation@territorial.fr

Pour aller plus loin
Propositions mthodologiques pour l'laboration d'une politique vlo , un ouvrage de la collection Essentiel sur des ditions Territorial. Sommaire, commande ou tlchargement sur http://librairie.territorial.fr, rubrique Essentiel sur