consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

IV • La communication

Fiche pratique n° 4 POURQUOI ET COMMENT PRÉPARER UNE RENCONTRE MÉDIA ?

 

Les chaînes d’information en continu et la « transparence » appliquée à la vie des collectivités, des entreprises ou des associations via les réseaux sociaux sont deux réalités qui nécessitent plus que jamais une préparation pour une rencontre média.

 

1. De quoi parlons-nous ?

 

De la capacité, pour un interlocuteur qui connaît son sujet et qui est légitime dans sa fonction de porte-parole, à :

- exprimer une idée, prendre position ou réagir sur un sujet de société ;

- défendre une action, ou justifier une décision qui va à l’encontre des habitudes ;

- conforter une politique, dont les résultats espérés ne sont pas encore au rendez-vous ;

- expliquer une situation de crise tout en étant attentif aux victimes de la crise.

 

2. À qui et quand parlons-nous ?

 

- À des journalistes spécialisés… ou pas : la pédagogie d’un sujet doit être adaptée de façon inversement proportionnelle au niveau de connaissance supposé du journaliste sur le sujet traité ;

- À un public spécialisé… ou pas : si le journaliste est généraliste et représente un média grand public, le discours de l’émetteur sera tout à fait différent de celui qui sera proposé à un journaliste « expert » dans le domaine traité, s’adressant à un lectorat avisé ;

- Dans une période sereine… ou pas : en période de crise économique, de réduction des effectifs ou de refonte des modalités de travail, le choix des mots dans le cadre d’une prise de parole média est déterminant ;

- Éventuellement, en période électorale… toujours sensible ! La dernière ligne droite d’une campagne électorale peut être l’objet de tous les fantasmes, mensonges et calomnies. Les candidats et porte-paroles doivent redoubler d’efforts pour contrôler leur discours médiatique.

 

3. Pourquoi prendre la parole ?

 

Prendre la parole, assurer un SAV médiatique, c’est, aujourd’hui plus que jamais, une nécessité pour :

- contenir la propagation d’une rumeur : une seule phrase sortie de son contexte et diffusée sur les réseaux sociaux peut devenir une rumeur. Une rumeur devient une information et un démenti une nouvelle information… ;

- tuer dans l’œuf une campagne de désinformation : en évitant une « mise à mort » médiatique qui peut ruiner durablement la réputation et la crédibilité de l’émetteur ;

- valoriser le savoir-faire par le faire savoir : dans un monde qui communique sur tout, tout le temps et en temps réel, il ne suffit plus de faire mais il devient indispensable de le faire savoir ;

- apporter aux usagers les informations concernant leurs attentes et leurs besoins : les médias peuvent aussi être mis à contribution pour informer les citoyens/consommateurs sur les politiques en vigueur.

 

4. Pourquoi faut-il se préparer ?

 

La prise de parole média est toujours un exercice complexe, qui nécessite une bonne préparation dans le fond et la forme car les journalistes relèveront toujours :

- les incohérences dans le discours lors d’une situation de crise ;

- les messages déjà exprimés, et peut-être en contradiction avec un précédent point presse ;

- les erreurs dans les chiffres énoncés ou les non-réponses sur une question précise ;

- l’exploitation d’un discours trop long, trop technique… et donc restitué (réduit) au fait le plus anecdotique.

 

5. Comment se préparer ?

 

La meilleure façon d’affronter un interlocuteur à armes égales étant de le connaître, il est important de savoir :

- comment fonctionne un journaliste dans l’exercice de sa mission :

* les motivations du journaliste,

* les contraintes du travail de journaliste,

* les attentes du média qui emploie le journaliste,

* les points à éviter pour ne pas braquer un journaliste,

* le mode de fonctionnement, le relationnel, qui peuvent ou doivent exister avec un journaliste ;

- les règles qui régissent les principes de l’information :

* l’information est toujours « urgente » pour les « médias courts » comme pour les « médias longs »,

* l’information a un coût, un « espace » qui a une conséquence directe sur l’intérêt que peut porter un média à une information… ou pas,

* l’exigence des médias spécialisés ou grand public n’est pas le même pour un même sujet,

* les contraintes des supports de presse écrite, radio, télévisée ou électronique ne sont pas les mêmes en termes de périodicité et donc de réactivité, ni d’espace disponible,

* la grille de lecture des médias nationaux ou régionaux n’est pas la même quant à l’importance d’une information (en règle générale, « l’importance » d’une information est inversement proportionnelle au nombre de kilomètres qui séparent l’événement du public média).

 

6. Qui sont les journalistes ?

 

- Dans leur grande majorité, les journalistes ne sont pas des journalistes d’investigation ni des aventuriers, mais bien des « suiveurs ». Tous les médias traitent la même information pour 90 % des sujets ;

- Quelques médias et journalistes prescripteurs nationaux donnent le tempo sur les informations considérées comme « importantes », pour la journée ou la semaine ;

- Les journalistes sont toujours dans l’urgence, soit pour cause de bouclage ou de conférence de rédaction, soit par manque chronique d’effectifs ;

- Les contraintes des journalistes sont souvent similaires d’un média à l’autre : respect de la ligne éditoriale, manque de place et/ou de temps, besoin de donner un « scoop » et nécessité de se démarquer vis-à-vis de la concurrence.

 

7. Préparer une rencontre média

 

La tenue d’un point presse ou la réalisation d’une interview est un travail en soi, un outil devant répondre à un objectif précis.

Ce n’est ni l’aboutissement d’une action, ni un temps d’autosatisfaction.

 

- Cadre de la rencontre média :

* qui est le public ? expert, grand public… ;

* quel est l’environnement du moment ? situation normale ou de crise ;

* comment (avec qui) baliser son intervention ? vérifier les informations auprès de ceux qui sont à l’origine du sujet ;

* le sujet peut-il être traité à 100 % ? Dire une vérité ou dire la vérité.

 

- Construction du message faisant l’objet d’une rencontre média :

* choisir le (les) message(s) clés et les hiérarchiser… ce que le journaliste doit retenir de l’entretien ;

* adapter les messages au public média… presse spécialisée/grand public, nationale/régionale ;

* l’exposé doit-il être soutenu par des supports écrits ou audiovisuels ? Toute diffusion ou distribution de documents sera éventuellement une preuve à charge, même 10 ans après les faits ;

* l’histoire proposée doit être racontée sans hésitation (enchaînement de faits cohérents)… Quand il y a hésitation, il y a doute ; quand il y a doute, il y a interprétation ou mauvaise compréhension, puis rumeur.

 

8. Quand rien ne se passe comme prévu…

 

Quand une question piège est posée par un journaliste à un émetteur qui ne connaît pas la réponse, ou dont la réponse peut poser problème, il est souhaitable de réagir en trois temps :

- remercier l’interlocuteur pour sa question pertinente : valorisation du journaliste ;

- noter, au mot près, la question et la relire : connivence avec le journaliste et compréhension de la question ;

- assurer l’interlocuteur d’une réponse sous 24 heures : considération pour le travail du journaliste.

 

Paul Constans

paulconstansconsultant@gmail.com

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés