La Lettre du cadre territorial

Le magazine des professionnels de la gestion territoriale.

Accueil > Magazines > Lettre du cadre

La Lettre du Cadre Territorial

Un magazine à destination des cadres de la filière administrative qui balaye l'ensemble des questions managériales et décrypte l'actualité dans les domaines RH, finances et juridiques sur un ton impertinent, engagé et incisif.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

119 €

Communiquer en code 2D

Article du numéro 426 - 20 juillet 2011

Nouvelles technologies

Horaires des services publics, passage des bus, vidéos explicatives, monuments historiques... ces nouveaux codes barres peuvent être des outils précieux pour la communication des collectivités. Code 2D mode d'emploi.

Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 426

Télécharger cet article en PDF

Sur la ligne 60620 du réseau de bus Transisere, un usager photographie un drôle de logo (un flashcode) présent sur l'abribus à l'aide de son téléphone portable. Sur son écran, s'affiche l'heure du prochain passage du bus à cet arrêt. Le conseil général de l'Isère expérimente en effet, sur cette ligne de bus, les flashcodes pour permettre aux usagers d'obtenir les horaires des passages de bus en temps réel. Le flashcode fait partie de la famille des codes 2D, un super code-barres. Il est composé de modules noirs sur un fond blanc et se lit avec un lecteur de code 2D, souvent via un appareil mobile : téléphone portable, SmartPhone etc. même si tous ne sont pas encore équipés. Il mémorise toutes sortes de données : URL, texte etc. La plupart des codes 2D se basent sur le format Datamatrix.

Quelles différences avec un code-barres classique ? Le code 2D contient davantage d'informations. En effet, le code-barres classique code l'information en une dimension au lieu de deux pour le code 2D. De plus, le code-barres traditionnel contient uniquement des chiffres tandis que le code-barres 2D peut contenir aussi des alphabets (romain, mais également japonais par exemple).

Le code-barres 2D s'inscrit parfaitement dans une politique de développement durable. En effet, nul besoin d'écran tactile ou de puces RFID pour le faire fonctionner.

Pour l'usager, le code 2D reste simple à utiliser. Trois étapes seulement sont nécessaires :
- vérifier que l'appareil est compatible ;
- installer l'application idoine ;
- photographier le code 2D à l'aide d'un appareil compatible.

Avec les codes 2D, la ville devient un environnement pervasif (1), un espace où les objets communiquent entre eux et le réseau devient omniprésent.


Vers une bataille des codes

Le marché des codes-barres 2D reste florissant. Plusieurs types de codes-barres 2D existent actuellement.

- Le Flashcode
L'Association française du multimédia mobile a développé cette marque. Elle a par ailleurs signé un partenariat avec les principaux opérateurs mobiles français (Orange, Bouygues Telecom, SFR). Sa lecture nécessite un lecteur de flashcode.
Avec ce dispositif, vous devez passer par un prestataire pour générer vos codes 2D. La prestation est vendue le plus souvent sous la forme de package. L'utilisateur final ne paye pas le lecteur, la lecture coûte toutefois le prix d'un SMS.

- Le Code QR
À l'origine, le code QR (en anglais QR code, QR étant l'acronyme anglais pour Quick Réponse, car ce code est lisible rapidement) fut développé pour suivre les pièces automobiles dans les usines Toyota. Publié sous licence libre, il se lit via un lecteur de Code QR .
Plusieurs lecteurs de QR code existent, comme QR Reader pour iPhone ou Mobile Tag.
D'autres codes-barres 2D sont un peu moins connus comme le Beocode, développé par la société Bookbeo, le BeeTagg, dont le design diffère légèrement des autres codes-barres 2D. Il est optimisé pour les applications mobiles.

- Les ShotCodes
Ces derniers se présentent sous la forme d'un code-barres circulaire.


Comment générer un code 2D ?

Plusieurs sites proposent de générer gratuitement vos propres codes QR.
Prenons l'exemple d'une formation. Vous avez réalisé un tutoriel vidéo pour expliquer l'utilisation d'un logiciel. Vous le chargez sur Youtube, vous récupérez ensuite l'adresse de la vidéo, vous vous connectez sur le site http://www.datamatrixed.com/, vous cliquez sur le lien Generate, ensuite, vous collez le lien vers votre vidéo, et vous choisissez le format du code 2D gif, pdf png.
Ensuite, vous pouvez le télécharger (lien download) pour l'ajouter sur une plaquette de formation. Le stagiaire pourra lire votre code 2D à l'aide d'un téléphone portable équipé d'un lecteur de code-barres 2D.


Quand les collectivités communiquent en code 2D

Avoir des informations sur les horaires de transport en temps réel n'est pas la seule application des codes 2D. Pour les collectivités locales, les applications sont nombreuses et variées :

- Connaître les horaires d'ouverture des services publics
La ville de Sarlat par exemple a apposé des flashcodes sur les panneaux d'information de ses monuments historiques. Flasher le code permet d'accéder à des informations complémentaires sur le patrimoine. La vidéo de cette expérience est accessible sur le site Dream Orange : http://tinyurl.com/yhng6zj

- Former des utilisateurs
Le tutoriel d'une machine (par exemple une photocopieuse) peut se trouver au format numérique sur l'intranet de la collectivité accessible via un code 2D apposé sur elle.

- Réaliser un paiement
Le code-barres 2D est appliqué sur le produit et renvoie à un site de paiement en ligne.

- Créer une carte de visite augmentée
Les coordonnées seront accessibles via un code-barres 2D.

- Augmenter un magazine municipal
Le magazine municipal pourrait très bien contenir des codes 2D pour renvoyer sur du contenu numérique (une interview sous une forme vidéo par exemple).


1 . Le terme pervasif est emprunté de l'anglais. Il provient du latin pervasus et de son participe passé pervadere qui signifie « se répandre, envahir ».
2. http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2009/RFID/historique.htm


La RFID

Le sigle RFID provient de l'anglais Radio Frequency Identification. La puce RFID permet de récupérer des données à distance par radio-identification via des radio-étiquettes (souvent de simples étiquettes autocollantes). La puce contient notamment une antenne miniature. Au contraire d'un tag2D, la puce RFID peut être contenue dans un objet non transparent. Le RFID peut contenir davantage de données qu'un code 2D, son coût est également plus important : de l'ordre de 0,50 euro pour une puce RFID contre 0,01 centime d'euros pour le code 2D (2). Le RFID permet également d'écrire des données sur la puce.


Augmenter la réalité

Grâce aux codes-barres 2D, le concept de réalité augmentée prend corps.
Il augmente un objet, c'est-à-dire qu'il lui ajoute une fonctionnalité qu'il n'avait pas au départ. La lecture d'un code 2D sur un livre par exemple lancera une vidéo... Le concept de réalité augmentée ne se cantonne pas aux codes 2D. D'autres technologies offrent la possibilité d'ajouter du contenu sur une information géolocalisée. L'usager filme par exemple un monument historique à l'aide de son appareil mobile et une vidéo sur le patrimoine s'affiche sur son écran. La ville de Grenoble teste actuellement des applications de réalité augmentée. Cette technologie permet de porter un autre regard sur la ville. Cette expérience préfigure à n'en pas douter la ville du futur qui est d'ores et déjà réalité.


DocDoc

Pour aller plus loin
Le site Flashcode.fr présente l'actualité des flashcodes. Pour approfondir votre connaissance des QR Codes, connectez-vous sur http://www.qrdresscode.com/

À découvrir
La lettre d'information « Web et informatique ».