consultation guide des usages, du protocole et des relations publiques

consultationGuide des usages, du protocole et des relations publiques

VII • La jeunesse

Fiche pratique n° 2 L’EMPLOI DES JEUNES AVEC « ESPOIRS 89 »

 

La situation de jeunes ayant bien souvent quitté l’école trop tôt, sans formation complémentaire aboutie et sans expérience professionnelle, est la synthèse de l’échec du système scolaire, de la complexité de la formation professionnelle et de la rigidité du marché du travail en France.

Dans le même temps, des chefs d’entreprises sont en recherche permanente de jeunes déterminés, volontaires pour se former et décidés à trouver leur place dans le monde économique.

La création du dispositif baptisé Espoirs 89, à l’initiative du conseil général de l’Yonne, répond à la nécessité de créer des liens privilégiés entre recruteurs et jeunes, mais aussi de proposer aux jeunes volontaires un tutorat individualisé sur la durée.

 

A - Le chômage des jeunes : une préoccupation essentielle

 

Le chômage des jeunes est en France, comme partout en Europe, un véritable fléau qui gangrène les sociétés, désespère les parents et grands-parents tout en incitant un nombre croissant de jeunes diplômés à s’expatrier.

Un jeune doit être diplômé, être même surqualifié pour le poste proposé ; il doit être mobile, avoir de l’expérience, parler au moins deux langues, accepter un premier emploi précaire ou en CDD… pour une rémunération souvent peu attractive. Autant dire un véritable parcours du combattant qui explique en grande partie que de nombreux jeunes restent sur le bord du chemin, finissant par penser qu’ils ne sont pas aptes à l’emploi.

En Europe, la situation s’avère catastrophique, avec un taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans de 26,2 % en France, 55,7 % en Espagne, 58,4 % en Grèce…

Cependant, tous les cabinets spécialisés dans le recrutement ainsi que les agents de Pôle Emploi savent qu’environ 70 % des emplois disponibles constituent le « marché caché » de l’emploi, qui n’est jamais porté à la connaissance de Pôle Emploi et donc de ses ressortissants.

Les contrats signés le sont soit par cooptation, soit par les réseaux sociaux qui diffusent l’information principalement sur une cible jeune, soit enfin lors d’opérations « job dating », sessions de recrutement éclair qui se déroulent généralement lors de salons.

Une grande majorité de jeunes n’arrive pas à « exister » au bon moment ou auprès de la bonne personne, soit par manque de dynamisme ou de réseaux, soit bien souvent par manque de confiance en soi.

Il est donc indispensable de mettre en place des actions sur-mesure pour aller chercher les emplois, accompagner les jeunes dans leur identité professionnelle et/ou dans un parcours de formation.

L’opération Espoirs 89 est un modèle du genre car elle fédère :

- des jeunes volontaires pour vraiment travailler ;

- des élus locaux qui cassent les schémas classiques ;

- des chefs d’entreprises ouverts pour accueillir des jeunes ;

- des tuteurs qui s’engagent au service de l’insertion professionnelle de jeunes.

 

Espoirs 89 est l’expression d’une volonté politique du conseil général de l’Yonne, réalisée à l’échelle du département depuis 2011, en partenariat avec Pôle Emploi et la mission locale, pour aider des jeunes âgés de 18 à 24 ans à trouver un premier emploi.

 

B - Les principes du dispositif Espoirs 89

 

- Les cadres de la collectivité, qui ont par nature une expérience professionnelle, un savoir-faire d’encadrement et une bonne connaissance du tissu économique départemental, s’engagent à se mobiliser au service de jeunes en recherche active d’un premier emploi.

- Les cadres vont mettre à contribution leurs relations professionnelles pour dénicher le marché caché de l’emploi et promouvoir la candidature d’un jeune dont ils se portent garants.

- Espoirs 89 intervient en complément des missions de Pôle Emploi pour opérer un transfert de compétences de cadres expérimentés vers des jeunes motivés, mais sans expérience du monde du travail.

- Espoirs 89 mobilise les réseaux professionnels des cadres pour détecter « l’emploi caché », soit environ 70 % des offres réelles, y compris celles qui sont les plus attractives pour les jeunes, mais qui ne bénéficient malheureusement d’aucune notoriété.

 

C - L’organisation du dispositif Espoirs 89

 

L’inscription des jeunes âgés de 18 à 24 ans pour participer à l’opération Espoirs 89 se fait sur le principe du volontariat, seule condition requise pour sensibiliser des jeunes trop souvent désabusés face à des échecs à répétition.

 

La première valeur du dispositif est la constitution de binômes qui rapprochent 1 jeune et 1 cadre dans une relation exclusive d’écoute, de soutien et d’accompagnement.

La clé du succès nécessite une implication particulière et unique, tenant compte des spécificités du candidat au tutorat :

- entretiens en tête à tête ;

- échanges par mails ou SMS ;

- travail sur la valorisation du CV ;

- exercices d’expression orale ;

- accompagnement au sein d’entreprises ;

- examen des difficultés pratiques (problème de mobilité, de logement…).

 

Chaque cadre tuteur d’un jeune sans emploi est doté d’un crédit temps sur la base d’une heure par semaine pris sur le temps de travail, au service des jeunes. Ce temps est généralement plus élevé au début du tutorat pour bien appréhender la personnalité du jeune, ses capacités réelles, ses attentes et ses besoins et définir ainsi son potentiel pour accéder directement à l’emploi ou s’orienter vers une formation qualifiante.

 

Ce tutorat individuel s’inscrit sur une période d’un an, y compris si le jeune bénéficiaire signe un CDI dès les premières semaines.

Le tutorat continue sur le lieu de travail, pour comprendre et accepter les règles du travail, arriver à l’heure, savoir parler à sa hiérarchie, négocier une formation ou tout autre besoin particulier qui permettra au jeune de trouver sa place durablement dans le monde du travail.

 

D - Les outils du dispositif

 

Chaque trimestre, un forum est organisé, sous la présidence effective du président du conseil général, réunissant l’ensemble des binômes cadres/jeunes, en présence de chefs d’entreprises partenaires. L’objectif de ce forum est de mutualiser les bonnes pratiques, de comprendre la politique de recrutement des entreprises et d’échanger des propositions de postes disponibles selon le profil des candidats.

 

La relation de personne à personne n’étant pas naturellement aisée, une médiatrice est nommée pour l’ensemble de l’opération afin d’entretenir un lien permanent au sein des binômes, de débloquer des situations de rupture au sein d’un binôme ou de motiver tel ou tel acteur du dispositif qui, pour des raisons professionnelles ou personnelles, ne mettrait pas assez d’énergie pour garantir l’efficacité de l’opération.

 

Un site Internet dédié est utilisé comme base documentaire pour les cadres (aides financières mobilisables, cursus de formation, financement du permis de conduire…) et comme source d’information pour les jeunes qui retrouvent en temps réel toutes les offres d’emploi collectées par les tuteurs.

 

Enfin, une politique de communication est déployée au niveau départemental pour porter à la connaissance des acteurs économiques l’existence de l’opération et pour médiatiser certains jeunes emblématiques de la détermination de tous.

 

E - Synthèse de l’opération Espoirs 89

 

Espoirs 89 est une opération qui vante le sur-mesure, car mois après mois, la gestion globale du chômage démontre son inefficacité par trop de lourdeurs, de gestion administrative, et de non-prise en compte des spécificités de chaque candidat.

 

Les critères de la réussite sont les suivants :

- volonté politique d’élus locaux ;

- tutorat individualisé sur la durée ;

- volontariat des jeunes ;

- engagement professionnel des tuteurs ;

- partenariats avec des entreprises ;

- travail sur mesure pour cerner le potentiel du jeune en recherche d’emploi ;

- création du poste de médiatrice pour entretenir un lien permanent au sein des binômes ;

- exercices pratiques pour comprendre et s’approprier les règles qui régissent le monde de l’entreprise ;

- mise en place d’un site Internet dédié à l’opération comme source d’information et de documentation ;

- rendez-vous trimestriels pour confronter les attentes, les besoins et les contacts de chacun ;

- stratégie de communication et relations médias pour assurer la notoriété de l’opération, mobiliser le monde économique et créer un cercle vertueux en faveur des jeunes.

 

F - Premier bilan d’Espoirs 89

 

La première promotion mise en place sur la période juin 2011 - juin 2012 a permis à 65 % des jeunes inscrits à Espoirs 89 de signer un CDI ou d’accéder à une formation qualifiante permettant de rentrer dans la vie active.

De nombreuses entreprises de tous secteurs (grande distribution, services à la personne, BTP, restauration…) ont signé une convention avec la collectivité territoriale et s’engagent à proposer directement les offres d’emploi dédiées aux jeunes.

100 % des cadres mobilisés ont accepté de reconduire leur engagement, conscients de participer à une action de solidarité sociale et intergénérationnelle, mais aussi d’en retirer un bénéfice personnel.

Pour la seconde promotion, une « génération spontanée » de candidatures de jeunes est née, soucieuse de bénéficier d’une stratégie spécifiquement adaptée à leurs besoins et toujours aussi volontaire pour rentrer dans la vie active.

 

 

La reconnaissance d’un savoir-faire et d’une volonté
 
Au plan national, Espoirs89 a été récompensé par le prix Territoria Or 2012, dans la catégorie jeunesse, prix décerné à une collectivité territoriale qui imagine de nouvelles pratiques au service d’une meilleure prise en compte de l’intérêt général et d’une bonne gestion des deniers publics.
C’est aussi la reconnaissance de l’efficacité d’une politique de l’emploi qui remet en cause les préjugés et le discours ambiants, car il n’y a pas de fatalité au chômage des jeunes si ces derniers sont correctement suivis individuellement sur la base d’une solidarité très volontariste entre les générations.

 

Paul CONSTANS

Dirigeant de Paul Constans Consultants

paul.constans@orange.fr

 

Pour consulter le contenu dans son intégralité ...

Vous devez être abonné.

Contenu réservé

J'ai un compte

Je m'identifie

Je n'ai pas encore de compte :

Je crée mon compte
 

Vous possédez un compte si vous êtes inscrit sur un des sites du Groupe Territorial ou sur le site lagazettedescommunes.com. Utilisez votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter.


Les sites du Groupe territorial

 

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.


(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)


Vous n'êtes pas abonné ?

 

Haut de page

Sommaire

Rechercher par mots clés