La Lettre du cadre territorial

Le magazine des professionnels de la gestion territoriale.

Accueil > Magazines > Lettre du cadre

La Lettre du Cadre Territorial

Un magazine à destination des cadres de la filière administrative qui balaye l'ensemble des questions managériales et décrypte l'actualité dans les domaines RH, finances et juridiques sur un ton impertinent, engagé et incisif.

Ajouter au panier Vous abonner (voir tarif )
(Règlement par CB, chèque bancaire ou mandat administratif)

A partir de :

119 €

Sensibilisation à l'environnement : oui à l'unanimité !

Article du numéro 385 - 01 septembre 2009

Boîte à outils

S'il est un sujet de rentrée qui ne fâchera ni les élus, ni les services, c'est bien celui du rôle des collectivités à éduquer et sensibiliser au respect de l'environnement et au développement durable. Les démarches de sensibilisation se multiplient, à la hauteur des enjeux autour de la réduction des gaz à effet de serre, de la préservation des ressources naturelles, de la biodiversité ou encore des déchets...


Envoyer cette page à un ami

Soyez le premier à rédiger un commentaire !

Tous les articles du numéro 385

Télécharger cet article en PDF

« En semant des petites graines de respect de l'environnement très tôt chez les ­enfants, on peut s'attendre à les voir germer ». Pour Jean-Dominque Delecourt, directeur des parcs et jardins de la ville de Tourcoing, cette image témoigne d'une réalité qui a pris racine dans les serres municipales de la ville. « Confrontés à la dégradation des massifs de fleurs et de plantes, nous avons eu l'idée de faire venir les enfants dans nos serres de production pour les sensibiliser à la ­valeur du travail des jardiniers. L'initiative a porté ses fruits. Une partie des serres ­municipales sera donc utilisée comme instrument de sensibilisation au respect de l'environnement avec une équipe de quatre jardiniers dédiés à cette mission. La ­vocation pédagogique de nos serres vise le prestigieux label de « Jardin botanique de France et des pays francophones ».


Ni faire-valoir, ni cerise sur le gâteau

Signataire du Pacte écologique de la fondation Nicolas Hulot, Marseille a lancé son Plan climat ­municipal en ­cohérence avec le Plan climat national et le Protocole de Kyoto. « La collectivité a la responsabilité de mettre en place les structures et les ­outils (notamment en matière d'habitat et des transports) qui permettront d'atteindre cet objectif à condition de susciter l'adhésion de la ­population et l'inciter à modifier ses comportements. Le levier de ce changement passe nécessairement par une démarche de sensibilisation de nos concitoyens par des initiatives propres et par le biais des associations militantes que nous finançons » explique Bernard Susini, adjoint au maire de Marseille, en charge du développement durable et du plan climat qui affirme que « la sensibilisation aux enjeux du développement durable n'est ni un faire-valoir ni une cerise sur le gâteau et que le budget qui lui est consacré ne diminuera pas ».


Bordeaux : les Juniors font du développement durable

Question argent... 500 000 euros par an sont consacrés par la CU de Bordeaux dans une démarche exemplaire « Les ­Juniors du développement durable ». Des actions de sensibilisation aux ­enjeux du développement durable sont mises en place et financées par la CUB et concernent dix mille élèves des écoles primaires et élémentaires et des établissements accueillant des enfants handicapés.

Son originalité repose sur l'adhésion auprès de la communauté éducative et sa capacité à fédérer un réseau de partenaires actifs et très impliqués et ­notamment des ­associations spécialisées qui interviennent en qualité de prestataires sur des actions pédagogiques spécifiques menées tout au long de l'année : il s'agit soit des actions ponctuelles, ciblées et de courte durée sous forme de visites de sites et de parcours-découvertes ; soit des projets ­pédagogiques avec un ­accompagne­ment sur plusieurs mois ; soit des Agendas 21 scolaires pour ­déployer des plans d'actions à l'échelle de l'école tout ­entière.

« Avec ce dispositif, la collectivité donne aux enseignants et aux élèves les moyens de faire et d'agir à leur niveau avec des outils et des méthodes de travail concrets », ­explique Alexandra Siarri, responsable du service écocitoyenneté. Nouveauté de cette rentrée 2009 : sept modules de formation ont été mis en place par la CUB auprès des enseignants pour ­acquérir une nouvelle expertise sur les questions liées à l'écoconsommation, l'écomobilité, l'écoconstruction... « De par ses compétences qui touchent le quotidien proche des gens, une collectivité territoriale est finalement un des relais les plus légitimes et efficaces de sensibilisation au respect de l'environnement et aux enjeux du développement durable ».


Tourcoing : un jardin botanique... très pédagogique

Jean-Dominique Delecourt
03 59 63 44 42
jddelecourt@ville-tourcoing.fr

La ville de Tourcoing a investi plus de 3,8 millions dans la reconstruction et la modernisation de son jardin botanique pédagogique. Ce jardin extraordinaire abrite plus de deux mille variétés de plantes. Il est composé de 1 200 mètres carrés de serres chaudes et froides, sans oublier 1 000 mètres carrés extérieurs avec des bandes pédagogiques pour les écoles et quatre carrés d'expérimentation des ­gazons, quatre présentant les plantes annuelles plantées en ville et trois carrés jardins, à thèmes. « Notre objectif est au moins de multiplier par trois le nombre des visiteurs (12 000 pour les anciennes serres) en proposant davantage de visites et d'ateliers spécifiques pour les adultes : semis, greffage, bouturage... mais aussi végétalisation de toitures ou de murs... qui rappellent la démarche de Haute qualité environnementale adoptée pour réaliser cet équipement que nous ne manquons pas d'expliquer au public » précise Jean-Dominique Delecourt, directeur des parcs et jardins de Tourcoing.


Marseille déploie ses « Patrouilles Bleues » pour sensibiliser les plaisanciers

Les « Patrouilles Bleues », dispositif mis en place par la ville de Marseille et des acteurs locaux, sillonnent le littoral marseillais et vont à la rencontre des plaisanciers pour les sensibiliser à la protection du littoral marin : déchets, hydrocarbures, peintures, points de collecte dans les ports, respect de la réglementation... Quelques vingt éco-ambassadeurs se sont relayés tout l'été sept jours sur sept et sept heures par jour et joueront encore les prolongations les week-ends de septembre. Les patrouilleurs donnent également des conseils sur les comportements éco-citoyens : améliorer ses techniques d'ancrage, économiser l'eau, mieux traiter ses eaux usées... En 2008, 3 231 bateaux ont été visités et 10 100 personnes informées.


Un site dédié à la pédagogie durable

Alexandra Siarri,
responsable du service écocitoyenneté de la CUB
05 56 99 89 44
asiarri@cu-bordeaux.fr

La communauté urbaine de Bordeaux (CUB) vient de lancer un nouveau site internet qui détaille l'ensemble du dispositif « Agir pour le développement durable ». 23 reportages en images, 50 visites de sites, 37 outils de sensibilisation, 70 actions de projets, 850 documents mais aussi une banque de données documentaire utile, à destination des internautes mais surtout de la communauté éducative pour la mise en place d'actions au sein des écoles. D'ici la fin de l'année, le site va s'étoffer et s'enrichir d'une plateforme collaborative pour les enseignants et d'un espace numérique de travail pour tous les acteurs concernés par le sujet « pédagogie et développement durable ».


« Objectif Découverte » par le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes

Véronique Izard
04 68 04 97 60
veronique.izard@parc-pyrenees-catalanes.fr

740 élèves de 41 classes du territoire ont bénéficié pour l'année scolaire 2008-2009, du dispositif « Objectif découverte », programme d'éducation à l'environnement élaboré par le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes présidé par Christian Bourquin. Ce programme est financé par le département et la région. « Biodiversité, énergies renouvelables, contes et légendes... Autour de thématiques centrales de développement durable et patrimonial, le parc propose un catalogue d'animations qu'il finance à 75 %, destinées à offrir aux établissements scolaires des activités assurées par un animateur qualifié, répondant à la fois aux préoccupations environnementales et aux contenus des programmes scolaires », explique Véronique Izard, chargée de mission Éveil au territoire. Associant pédagogie de terrain et savoirs théoriques des élèves, les actions proposées ont pour objectif de faciliter la compréhension d'un espace, de développer l'esprit critique et d'éveiller la conscience citoyenne des plus jeunes ».